Essai publié le

Essai Yamaha MT-07 2018 - L'upgrade de suspensions qu'il lui fallait

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Team Yamaha
Imprimer cet article

Fin 2017 à l’occasion du salon EICMA de Milan, Yamaha annonçait l’évolution de sa MT-07. Moto qui, pour rappel, occupe la tête des ventes sur le marché des motos en Suisse, avec 1'176 unités pour l'exercice 2017. Devant une certaine BMW R1200 GS, quand même... Il faut également savoir que son succès ne s'arrête pas à notre beau pays, puisque depuis son lancement en 2014, la MT-07 a été vendue à 68'443 unités en Europe et 120'440 au niveau mondial.

Arrivée sur le marché en 2014, la Yamaha MT-07 faisait partie du programme « Dark Side of Japan », un programme qui présente des modèles qui sortent du stéréotype des motos sages, telles que la MT-09 ou encore la tonitruante MT-10. Des motos conçues pour offrir du fun et des sensations, proposées à un tarif alléchant. Mais voilà, 4 années après son lancement, la MT-07 avait besoin d’un petit coup de scalpel afin de lui redonner un coup de jeune. Car oui, avec les années, la ligne et le sex-appeal perdent de leur splendeur, un peu comme pour les humains en fait.

Mais le changement ne se fera pas que du côté de l’esthétisme, puisque les ingénieurs de la firme aux 3 diapasons ce sont également attelés à combler les lacunes qui se trouvaient du côté des suspensions, avec un phénomène de pompage qui lui posait problème en mode arsouille. Et c'est justement ce qui nous amène à cet essai aujourd'hui.

Une esthétique revue

Yamaha a fait le choix de donner à sa MT-07, un petit air de MT-09 (ancienne génération), notamment du côté de sa face avant qui adopte un nouvel optique, un habillage de réservoir légèrement revu et de nouvelles écopes d’air qui reçoivent une dose de testostérone. Les caches latéraux de radiateurs sont re-dessinés et accueillent dorénavant les clignotants. Le garde-boue avant s’affine légèrement et adopte par conséquent un look plus conventionnel. Le guidon, les reposes-pieds et une partie du cadre ont droit à un traitement noir du plus bel effet. Au final, c'est toute une petite série de modifications qui offre à ce modèle 2018 un rajeunissement bienvenu et qui renforce son caractère.

La partie arrière n’est pas en reste avec l’arrivée d’une nouvelle selle, plus longue, qui devrait permettre de se positionner idéalement sur la moto. Elle conserve toutefois une hauteur idéale pour les personnes de petite et moyenne taille puisqu’elle se situe à 805mm, ce qui leur permettra de pouvoir poser leurs pieds bien à plat. Un véritable plus lors des manoeuvres. 
Pour ma part et du haut de mes 188cm, j’ai plutôt l’impression de me retrouver sur un jouet pour jeune adolescent. Mais après tout, en chaque adulte ce cache un jeune ado…non ? Toutefois, Yamaha a pensé aux personnes de grandes tailles et propose en option, pour moins de Chf 200.-, une selle réhaussée de 28mm.
Le feu arrière évolue également et rejoint la lignée de sa grande soeur la MT-09, ce qui lui offre un très de caractère supplémentaire.

Toute ses modifications permettent à la baby MT de conserver cette finesse qui cette impression de légèreté qui a su convaincre un grand nombre de jeunes motards et motardes.

Et c’est bien justement du côté des jeunes motard.e.s qu’il faut aller chercher les premiers clients et Yamaha l’a très bien compris en proposant cette moto, qui se veut adaptée à tous, notamment grâce à une facilité de prise en mains exemplaire, équilibrée comme il se doit et qui est capable de vous emmener loin. De la jungle urbaine aux cols de montagne, le tout avec aisance et facilité au quotidien. 

A titre purement informatif, la MT-07, depuis son lancement, a été achetée par 83% d'hommes et 17% de femme, situés dans une tranche d'âge allant de 18 à 25 ans. 34,8% étaient des nouveaux conducteurs, ce qui démontre bien que le public cible est touché et que l'engouement pour ce type de machine est bien réel.

En 2017, Yamaha a vendu 31% de ses machines en version bridé A2, donc 35kW, et se fixe comme nouvel objectif 39% pour l'exercice 2018, ce qui devrait être totalement réalisable, sachant que l'accent sera mis sur les motos école, qui touchent en premier les motards.

Un moteur connu et reconnu

Concernant la motorisation, la MT-07 2018 n’évolue pas et est toujours équipée du moteur CP2, un bi-cylindre calé à 270° qui développe 75cv et qui offre suffisamment de punch pour lancer à l’assaut des virages les 182kg tous pleins faits de cette baby MT. Ce moteur a déjà fait ses preuves durant ces 4 années, de ce fait, nul besoin de le retoucher. Facile, coupleux et ne demandant que peu d’entretien, il se révèle être le partenaire idéal sur ce type de moto.

Si vous devez dépassez, pas de soucis. Un essorage de la poignée de droite vous permettra de ressentir tout le fun que ce petit twin est capable de vous donner. Il est vrai qu’il est plus à l’aise dans les bas et mi-régimes, mais il a de quoi en surprendre plus d’un, notamment dans les cols ou les enchaînements rapides sont légion et ou les relance sont importantes. 
Deuxième, troisième, deuxième, ce sera sur ces 2 rapports qu’il vous offrira le plus de sensations lorsque vous aurez mis votre caboche sur OFF (pas trop hein) et que vous aurez décidez de poser quelques genoux au sol. Mais attention, il faudra être souple sur la poignée de gaz pour éviter les à-coups du twin.

Pour les fans de conduite plus coulée ou pour les rois de la trajectoire nette et précise, le 4ème rapport vous ira comme un gant. Et là, vous pourrez vous en donner à coeur joie tant le moteur aime ce rapport, qui permet de passer tout en souplesse et qui ne réclame que rarement de tomber sur le troisième rapport.

Bref, Yamaha démontre encore une fois qu’avec 75cv (74.8cv) pour être précis, il y a déjà de quoi s’amuser. D’ailleurs il est dommage de ne pas voir de coupe organisée pour ce genre de motos et motorisation, car le rapport qualité/prix serait alors imbattable, le tout en offrant un fun incroyable.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Une esthétique plus sexy
+
Une upgrade des suspensions bienvenue
+
Un rapport/qualité/prix imbattable
On a moins aimé :
-
Les pneumatiques de première monte
-
Une suspension avant qui conviendra dans 90% des conditions

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-07
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
2 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
689 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection
Performances
Puissance max. :
74.8 ch à 9'0000 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
A bain d'huile, Multidisque
Partie Cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche téléscopique
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur réglable en détente et compression
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17M/C
Pneu AR :
180/55 ZR 17M/C
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 282 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'400 mm
Largeur :
745 mm
Hauteur de selle :
805 mm
Poids à sec :
164 kg
Poids total :
182 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Night Fluo
 
Tech Black
 
Yamaha Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 7'590.-
Inclus 3 ans Swiss-Garantie
En ligne :

Plus d'articles Moto

29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.
Domi Fighter's Racing Party, c'est le samedi 8 décembre 2018
Vous voulez faire la bringue avec notre Domino national ? Réjouissez-vous, car vous en aurez l'occasion d'ici la fin de l'année. Sortez votre agenda et bookez le samedi soir 8 décembre !

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires