Essai publié le

Essai Ducati Monster 797 – Le refroidissement à air existe encore

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Milagro agency
Imprimer cet article

Ducati est une marque à l'image très forte et qui fait rêver même des débutants. Seulement, leur cheval de bataille, ce sont des machines telles que Panigale et Multistrada, pas franchement ce qu'on conseillerait à un nouveau venu! Pour toucher leur part de marché sans jouer la carte néo-rétro, la marque compte sur sa Monster 797. Inspirée de la 696, motorisée comme la 796, sans faire doublon avec la 821 (vous suivez toujours ?). Ducati relève le défi et nous sert un petit roadster attachant qui a bon caractère.

Aucun doute possible en la croisant, vous avez bien à faire à une Monster. Le modèle a subi un restylage en profondeur en fin d'année dernière mais c'est le jeu des 7 erreurs pour se rendre compte des changements visuels. Les traits forts de ce qui a fait la renommée du roadster emblématique depuis 1992 sont archi présents.

Tout d'abord, le châssis treillis en acier, bien en vue et laissant largement admirer le moteur qui y est suspendu. Si vous la choisissez blanche, le cadre rouge tranche radicalement avec le réservoir à la forme typique de la Monster. Vers le contacteur de clé, ce dernier reprend même l'attache rapide en aluminium de son aînée première du nom. Les jantes assorties au châssis de la blanche ajoute encore un côté qualitatif à cette moto d'entrée de gamme.

Déjà vu sur la génération précédente, le bras oscillant en triangle et son amortisseur Sachs monté latéralement se retrouvent sur la 797. L'autre signature incontournable sur ce modèle, c'est l'unique phare rond. Il a su évoluer en se parant d'une ligne de LED pour les feux de jour par exemple. Le phare arrière utilise naturellement la même technologie, plus vu d'ampoule à cette place depuis longtemps. Seul le capot de selle arrière manque pour rendre la petite Monster plus authentique. Il est livré avec un saut de vent sur la Monster 797+.

Le tableau de bord en couleurs reste l'apanage du tout haut de gamme Ducati. Comme sur la Multistrada 950, c'est un grand panneau LCD monochrome qui affiche l'essentiel des informations nécessaires. Il est prêt à afficher les informations du Ducati Multimedia System le cas échéant, mais n'a pas d'indicateur de rapport engagé ni de jauge à essence. En parlant de multimédia, la marque de Bologne a pris l'habitude de mettre une prise USB sous la selle. Monster 797 n'y déroge pas et c'est ma foi bien pratique pour une petite recharge de smartphone sur le chemin.

L'air refroidit aussi en Euro4

Quasi en voie de disparition, le refroidissement à air fonctionne pourtant toujours. Le moteur de la Monster 797 m'est familier, c'est tout simplement celui de mon ancienne Hypermotard 796, remis au goût du jour. Quelque peu étouffé pour raisons légales, il a quand même 75 chevaux et 69 Nm à envoyer sur la roue arrière.

L'embrayage est à commande mécanique, dommage pour la douceur de l'hydraulique mais on nous assure que les ressors plus souple offrent un agrément comparable. Il est aussi pourvu d'une fonction anti-dribble servo-assistée. Tout combiné, l'embrayage procure un excellent feeling et facilite les arrêts et redémarrages fréquents.

En partie cycle, Ducati se permet d'équiper son modèle d'appel de composants de marque tels que la fourche Kayaba, l'amortisseur Sachs, les roues et pneus en taille semblable à une 1200 (180/55R17), ainsi que les freins Brembo M4.32 en 320mm devant. La centrale ABS est aussi sérieuse, avec la Bosch 9.1 MP. Pour tenir la comparaison sur le segment premium, Ducati fait les choses bien.

La fourche n'est pas réglable, en revanche l'amortisseur peut s'ajuster en précontrainte et en rebond. Le discret petit échappement 2 en 1 sort discrètement de sous la moto. Étudié pour réduire au minimum la chaleur de rayonnement ressentie par le conducteur et son passager, celui-ci produit un son feutré presque trop discret pour une marque transalpine.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
les même freins qu'une grosse moto
+
Position judicieusement adaptée
+
Procure vite du plaisir
On a moins aimé :
-
Son du 803 cm3 devenu quelconque
-
Manque de patate avant 5’000 tr/min
-
Tableau de bord avare en informations (pas de jauge d’essence, ni de rapport engagé)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Monster 797
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en L Desmodue, 2 valves par cylindre, distribution desmodromique
Cylindrée :
803 cm3
Refroidissement :
à air
Alimentation :
Injection électronique, corps d'admission ø50mm
Performances
Puissance max. :
75 ch à 8'250 tr/min
Couple max. :
68.9 Nm à 5'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile, commande mécanique, antidrible
Partie Cycle
Châssis :
Treillis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche inversée Kayaba ø 43mm
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Sachs, réglable en précharge et en rebond
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque ø320mm, 2 étriers radiaux Brembo, 4 pistons
Frein AR :
Monodisque ø 245 mm, étrier 1 piston
Dimensions
Poids total :
193 kg
Réservoir :
16.5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Ducati Red
 
Star White Silk
 
Dark Stealth Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'990.-
+ 300.- blanc ou noir, + 400.- 797+ (saute vent et capot de selle)
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Kawasaki Open House 2018 - Découvrez les nouveautés Kawasaki les 24 et 25 novembre !
Le traditionnel Kawasaki Open House se déroulera le week-end du 24 et 25 novembre à Härkingen (SO).
MRS Oficina Kawasaki Z900RS - Le coup de maître !
Vous trouviez la néo-rétro Kawasaki Z900 RS un peu fade ? Le préparateur MRS Oficina dévoile une mouture à faire tourner les têtes !
Paton S1R – L'artisan italien fête ses soixante ans
L'artisan italien Paton fête ses soixante ans en lançant la S1R qui est également un hommage à la victoire de Michael Dunlop à son guidon au TT.
Bennetts vous invite à faire le tour de la Norton V4 RR
Le spécialiste de l'assurance anglais de l'assurance Bennetts vient de publier sur son FB une vidéo mettant en scène une véritable pièce d'orfèvrerie : la Norton V4 RR.
Essai Ducati Scrambler 1100 sport - La vintage tout terrain à l’italienne
Ducati soigne les détails et la finition de ses motos n’est plus à discuter. Se trouver au guidon de la Ducati Scrambler 1100 Sport n’était pas forcément mon premier choix pour un essai mais... qu’en est-il après deux semaines à son guidon ?

Recherche

Hot news !

Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.

Liens Partenaires