Essai publié le

Essai Yamaha MT-09 2017 – Style transgressif pour roadster best-seller [page 2]

Texte de Patrick / Photo(s) de Alessio Barbanti, Francesco Montero, Jonathan Godin

Pages

Le sens de l'équilibre

Sur des routes malheureusement humides et très glissantes, c'est avec la cartographie B, plus douce, et le contrôle de motricité très intrusif (2) que débute l'essai. C'est dans ces conditions qu'on est bien content d'être équipé de la sorte. Le TC travaille en deux temps : d'abord il permet un filet de gaz plutôt que la louche qu'on essaye d'y mettre et si la situation est désespérée, il coupe complètement.

Une fois appréhendé, on se prend vite au jeu de rouler fort sans déclencher le second niveau du contrôle de traction. Force est de constater au passage que le grip de cette MT-09 est excellent. Le travail sur la suspension est aussi à saluer. Pour les routes sinueuses qu'on emprunte, un setting de suspension plus dur a d'ailleurs été concocté.

Le nouvel amortisseur est cependant trop rigide à mon goût. Sur quelques vagues du goudron, j'ai été soulevé de la selle. À ce niveau, seule la précontrainte est réglable, laquelle n'est pas en cause. La fourche réagit bien mieux au traitement qu'on lui inflige, je ne reconnais pas le portrait qu'on m'avait brossé de la précédente.

La MT a gagné en stabilité, la fourche ne bronche pas lorsqu'on attrape les freins précipitamment. En courbe, on peut lâcher une main sans mauvaise surprise. Les kilomètres s'enchaînent et il me prend des envies d'essayer les autres réglages électroniques. Une pression sur le bouton droit engage la cartographie standard. D'abord je glisse de l'arrière en permanence, mais sur un meilleur revêtement la conduite deviendra plus confortable qu'en B où on sent le moteur sous calmants.

Sur la route récemment refaite qui monte au point culminant de l'île, je continue mes changement avec le contrôle de traction que je réduis à 1. Connaissant déjà mieux la moto, je n'ai pas allumé le témoin TC et ai surtout découvert le vrai comportement imaginé à la conception. Le moteur répond volontairement à chaque sollicitation. En sortie de courbe, on peut précisément enrouler la poignée de gaz pour se propulser au virage suivant.

Dans la foulée, je passe à la cartographie A, la plus extrême. La nervosité du CP3 est exacerbée ; sur de grandes courbes, c'est probablement comme ça qu'on s'amuse le plus. Mais sur un tracé très sinueux, le domptage de la bête demande plus de concentration. La roue avant a aussi une grosse tendance à prendre les airs, défendant le statut de machine à wheeling de la MT-09. Par instinct de préservation, je garderai le D-Mode Standard et le TC sur 1.

La position de conduite a très légèrement changé avec +5mm de hauteur de selle et une assise plus plate. Le réservoir est toujours aussi fin entre les genoux et on reste basculé vers l'avant. J'ai aussi pu essayer la selle plate du catalogue accessoire, avec laquelle j'étais plus à l'aise pour attaquer, mais le confort pour l'autoroute n'y est plus du tout.

Le freinage n'a pas perdu de sa superbe en étant toujours aussi puissant et endurant. Menant bon train, le feeling à la poignée est resté constant avec un freinage progressif parfaitement dosable. Je m'en servirai volontiers pour charger le train avant que je trouve trop léger en temps normal. Ainsi maltraité, on peut mieux inscrire la moto en courbe, le problème ne subsiste qu'en ligne droite.

La relève est assurée

La gamme MT représente 43,5% des ventes Yamaha en Europe et avec cette nouvelle 09, il y a peu de chances que cette proportion tombe. Elle n'est pas parfaite, mais elle vise juste pour à peu près tous les aspects. D'abord le moteur CP3 au caractère bien trempé qui reste cependant accessible à n'importe qui et utilisable en toutes occasions grâce aux D-Mode et au contrôle de traction.

La suspension, qui était un sérieux reproche du premier modèle, s'est rachetée une conduite, en particulier la fourche. L'amortisseur m'a semblé trop ferme, mais je préfère largement cela plutôt que le sentir pomper en courbe. Enfin, tout ce concentré de moto sera vendu à un prix très concurrentiel (annoncé officiellement d'ici quelques jours), soit un rapport prix/prestation très avantageux. Les Hyper Naked Yamaha ont encore de beaux jours devant eux.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
CP3 explosif et qui allonge
+
Contrôle de traction efficace
+
Look une fois la plaque sous le phare
On a moins aimé :
-
Train avant trop léger
-
Risque de toucher le moteur chaud à gauche
-
Débattement du sélecteur de vitesse un peu grand

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-09
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
3 cylindres, 4 temps, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
847 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine
Boîte :
6 rapports avec shifter up
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile, antidribble
Partie Cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 41 mm
Course AV :
137 mm
Suspension AR :
Bras oscillant (type Monocross) avec monoamortisseur
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 245 mm
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
820 mm
Poids total :
193 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Night Fluo
 
Tech Black
 
Yamaha Blue
Catalogue
En ligne :

Plus d'articles Moto

Concept BMW S675RR, S675R, S675XR by Nicolas Petit – Et si BMW craquait ?
Aujourd'hui pour être une sportive il faut (quasiment) obligatoirement cuber 1'000cc. Et si BMW craquait et réalisait une 675cc sur la base du concept de Nicolas Petit ?
Julien Welsch dévergonde la Triumph Street Triple R
Il a fallu un voyage en Corse pour que le stunteur Julien Welsch sorte des sentiers battus avec sa Triumph Street Triple 675 R.
Swiss-Moto 2018 - Harley-Davidson Forty-Eight Special et Iron 1200
Harley-Davidson présente deux nouvelles motos Sportster et mise sur des guidons hauts, des conceptions modernes et un caractère agressif : les Iron 1200 et Forty-Eight Special.
Aprilia Open Days 2018 - Un échappement Akrapovic Slip-On offert à l'achat d'une RSV4 ou d'une Tuono V4 (Euro 4)
Pendant les Aprilia Open Days 2018, en achetant une RSV4 ou une Tuono V4 (Euro 4), vous recevrez, gratuitement, un échappement AKRAPOVIC slip-on, (Valeur CHF 2'292.-) montage inclus !
Suzuki GSX-S 1000 Classic by MM Ride
Les p'tits de MM Ride à Thônex sont toujours à fond et ils viennent de nous livrer les photos de leur dernière réalisation, la GSX-S 1000 Classic.
Essai Triumph Speed Triple RS – Le retour de la Reine
C’est en Espagne, à Almeria, sous une météo britannique que nous avons eu la chance de tester la nouvelle balle de guerre de la firme de Hinckley. Accrochez-vous, ça dépote !

Recherche

Hot news !

Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.
Yamaha YZF-R1M 2018 – Les réservations sont ouvertes
Le site dédié aux réservations de la R1M 2018 sont ouvertes. Si vous voulez la vôtre, faites vite, il n'y en aura pas pour tout le monde.
EICMA 2017 - KTM 790 DUKE - Le chaînon manquant dans la gamme des jouets autrichiens
Cette toute nouvelle KTM 790 DUKE arrive avec du lourd, dont une esthétique qui n'est pas sans rappeler la tonitruante 1290 SuperDuke.
EICMA 2017 – Kawasaki H2 SX – Superchargez votre journée
Kawasaki vient de lever le voile sur la nouvelle routière compressée qui portera très logiquement le nom de H2 SX. Avec elle vous pourrez voyager loin et vite !

Liens Partenaires