Essai publié le

Essai Husqvarna 450FS Philippe Dupasquier – J’ai roulé la moto du Champion

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Alors que je suis chez Philippe pour lui emprunter sa moto, je fais connaissance avec la moto que son Champion de propriétaire prends soin de me détailler.

La moto est une Husqvarna 450FS de 2016. C’est une excellente base puisque le monocylindre quatre temps de 450 cm3 développe une puissance maximale de 63 canassons !

Malgré une partie-cycle déjà fort intéressante et des composants de suspension siglées WP, Philippe a troqué sa roue avant pour une jante en 16" de chez Alpina. Et tant qu’à faire, l’arrière a elle aussi été changée pour un élément en carbone. Pas de jaloux ! Et pour finir d’habiller le tout, une paire de Michelin SuperMoto qui collera au pavé. Pour l’occasion, j’aurais du A pour l’avant et du B pour l’arrière. Comprenez du tendre devant et du medium derrière.

Philippe me préviendra également : "il y a deux maps disponibles via le petit bouton au guidon. Le mode 1 est un peu trop agressif à mon goût. La puissance est la même mais la réponse à la poignée de gaz est violente et vu que j’aime bien tourner la poignée fort..." Il image son explication avec un coup de poignet vigoureux et immédiatement, je me dis que si c’est trop violent pour lui, ça va carrément être dangereux pour moi.

Le système de freinage arrière a été conservé tel quel alors que tout le système avant a été confié à Beringer. Du très beau matos. Le disque, l’étrier, le maître-cylindre, tout y est.

Au niveau mécanique, la dernière modification à noter est la ligne d’échappement qui a été confiée à HGS. Un superbe son sort du silencieux et laisse présager de très grosses accélérations.

C’est le lendemain que je monterai sur la moto pour mon stage avec Gilles Salvador. Au fur et à mesure des exercices, j’ai pris le temps d’apprécier la moto et quelques points sont impressionnants.

Tout d’abord, la selle permet de bien bouger tout en ayant un grip correct grâce aux picots présents sur la selle. Evidemment, le confort est spartiate, mais en même temps, c’est pas une GoldWing ! Les cale-pieds me permettront de toujours poser mon petit 45 fillette avec stabilité sans glisser, quelque soit la phase de pilotage.

Le freinage ensuite. On a l’impression d’avoir un levier spongieux, mais l’efficacité est bien là ! Preuve en est ma triste expérience dans les graviers ! Encore désolé Philippe... Cette poignée me demandera un peu de temps pour m’habituer au feeling mais une fois le mode d’emploi intégré, c’est juste magique. Chaque freinage permet de jouer avec la moto et donne l’impression que je vais planter les fourches dans le bitume. Cet aspect spongieux devient ensuite un atout qui me permettra de doser la force à mettre sur mon levier selon que je veuille freiner très fort ou simplement ralentir la moto.

Et je peux vous garantir qu’il fallait la ralentir la belle. Philippe m’avait averti : "la démul’ qu’il y a dessus devrait convenir à un circuit comme Villars". Chaque rotation de la poignée un peu vigoureuse permettait à l’avant de s’élever. La boîte à vitesse douce et précise convenait effectivement au circuit.

Malgré l’avertissement de Philippe, je me devais de tester les deux maps afin de me faire ma propre idée. Et le constat est assez simple. A mon niveau, la map 1 (la plus "réactive") n’est tout simplement pas appropriée. On a un sentiment de violence et on se sent manipulé par la moto plus que maître de cette dernière. SM vous dites ?

La map 2 est quant à elle beaucoup plus saine. Elle permet de gérer la poignée de gaz avec un feeling quasi immédiat. Maintenant, il n’est pas impossible que les avis au sujet de ces maps varient en fonction du pilote, mais vu que mon avis est le même que le Champion (même si c’est pas pour les mêmes raisons), c’est moi qui ai raison, na !

Vient ensuite le sujet des roues. Et plus le rythme augmentait, plus je me rendais compte de la facilité avec laquelle je plongeais dans certains virages. Merci la roue avant en 16" ! Que l’arrière glisse sur un freinage ou que l’on soit dans un enchaînement de virolos, il suffit de vouloir rentrer dans le virage pour que, oups, je suis déjà dedans !

Les pneus ont également beaucoup aidés. Il faut dire que c'était pour  moi la première fois que je testais les Michelin SuperMoto. Pour vous résumer la chose d'une manière simple et précise, c'est de la balle. Le grip est excellent. C'est de la colle pure et dure. Avec les couvertures chauffantes qui font leur travail, pas besoin de se poser la question. Il ne reste qu'à souder et les angles permis sont incroyables. Mais pas que, car le retour d'informations est lui aussi excellent, aussi bien lorsque la piste est sale et que l'arrière patine que lorsque l'on entame une dérive.

Tous ces éléments mis ensemble, la moto est un vrai jouet. Mais un jouet qui envoie du bois et moi, j'aime ça ! Cela prouve aussi qu’avec quelques éléments modifiés, vous pouvez sans autres faire d’une machine stock une véritable moto de course capable de gagner des courses, pour ne pas dire un championnat. Reste à faire travailler le pilote...

Un tout grand merci à Philippe Dupasquier pour le prêt de sa superbe machine.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Super maniable
+
Freinage
+
Fun
On a moins aimé :
-
Je suis pas assez bon pour exploiter tout son potentiel

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Husqvarna
Modèle :
450 FS Dupasquier
Année :
2016
Catégorie :
Supermotard
Moteur
Type :
Monocylindre, 4 temps à simple arbre à came
Cylindrée :
449,9 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
injection électronique Keihin EFI
Performances
Puissance max. :
63 ch à NC tr/min
Couple max. :
NC Nm à NC tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
5 rapports
Partie Cycle
Châssis :
cadre simple berceau dédoublé en acier molybdène, arrière-cadre polyamide et fibre de carbone
Suspension AV :
fourche WP USD CC diam. 48 mm
Course AV :
280 mm
Suspension AR :
mono-amortisseur AR WP monoshock avec biellettes
Débattement AR :
266 mm
Pneu AV :
120/80/16
Pneu AR :
160/60/17
Freinage
Frein AV :
Simple disque, maître cylindre et étrier Breinger
Frein AR :
Simple étrier flottant à un piston Brembo
Dimensions
Empattement :
1'475 mm
Réservoir :
7 litres

Plus d'articles Moto

Les Petronas FP1 arriveront peut être (enfin…) sur le marché
Ceux qui suivaient le WSBK au début des années 2000 se souviennent de ces machines aux couleurs flashy alignées par l'ancien champion du monde Carl Fogarty : les Petronas FP1.
29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires