Essai publié le

Essai Honda NC750X 2016 - Honda revoit sa petite routière et la dote du DCT

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti
Imprimer cet article

Même si elles n’ont pas l’aura de leur grande-sœur, les routières mid-size sont au cœur d’une bataille féroce, chaque constructeur avançant de sérieux arguments. J’ai eu la chance de me pencher sur les NC750X et NC750X DCT, alors que valent les petites Honda ?

Les petits trails routiers, ou les petites routières, ont le vent en poupe, elles permettent de voyager à un prix défiant toute concurrence et chaque constructeur fourbit ses armes pour dominer les autres. On trouve donc pléthore de modèles comme la Suzuki V-Strom 650, la Kawasaki Versys 650, la BMW F700GS, la toute nouvelle Yamaha Tracer 700 ou encore celle qui nous intéresse aujourd’hui, la Honda NC750X.

Le premier constructeur mondial a sérieusement remis au goût du jour sa petite NC750X pour 2016. Au menu : révision de la face avant avec phare plus anguleux, échappement bas avec une harmonique revue pour éviter l’ancien son qui ressemblait un peu à un ancien bus VW, tableau de bord moderne en couleur,…

Mais chez Honda, le plus grand changement concerne le moteur ou plus particulièrement sa boîte de vitesse. Une version DCT, donc à boîte robotisée est disponible. Cela permet de démocratiser ce genre de boîte qui est normalement réservée aux grosses cylindrées de la marque. Un tel choix sur un modèle de grande distribution permet de réduire les coûts et selon les informations de Honda Suisse, le pari s’avère gagnant car une NC750X vendue sur deux l’est avec la boîte DCT.

Comme vous pourrez le juger sur la photo ci-dessous, le face lift est réussi et amène un peu d’agressivité à la Honda avec des lignes plus anguleuses, des phares LED diurne et le nouveau tableau de bord, qui permet d’afficher les informations en plusieurs couleurs suivant le rapport engagé ou le régime moteur selon les désirs du pilote, est parfaitement intégré.

La petite routière garde son coffre en lieu et place du réservoir qui permet d’y loger un intégral et même un (léger) pantalon de pluie. Très pratique pour ceux qui utilisent leur moto pour aller gagner leur croute ou encore pour aller faire 2-3 emplettes. Il suffit d’y adjoindre un top-case pour être prêt à aller loin en emportant un maximum de bagages. Si cela ne devait suffire, ou si votre passagère préférée devait vous accompagner, des valises sont également disponibles en option, de quoi embarquer un beauty-case taille XXXL.

Au niveau de la motorisation, le twin parallèle est conçu selon une technologie à longue course qui amène plus de couple, ce qui est intéressant pour une routière, et qui permet également d’abaisser le régime de rotation du moteur, donc de réduire la consommation en enroulant sur le couple plutôt qu'en allant chercher les chevaux haut dans les tours. La zone rouge est d’ailleurs située assez basse.

J’entame mon essai avec la version à boîte classique, donc pas de surprise. L’environnement et la prise en main est « à la Honda » et ça, c’est un compliment ! L'assise n'est pas trop haute, la selle est ferme mais confortable et le guidon pas trop large tombe bien sous les mains. La NC750X n'est pas réservée aux géants, comme certains gros trails, mais elle va à tout un chacun et est également adressée à une clientèle féminine. Au passage, un kit de rabaissement existe.

Le buste est droit et les jambes trouvent naturellement leur place dans les échancrures du réservoir tout en n'étant pas trop repliées. Cela laisse augurer un bon confort de conduite pour passer des heures en selle.

Après une pression sur le démarreur, le moteur s'ébroue et je note immédiatement une sonorité plus sympathique que sur l'ancien modèle qui avait un peu un son à la 2cv. Un filet de gaz suffit à la NC750X pour partir dans le flot de la circulation, et ce grâce à l'embrayage souple.

J'aurais juste une remarque sue la boîte de vitesse, notre modèle d'essai accusait peu de kilomètres et cette dernière claquait et apportait une certaine brutalité au passage des rapports. Afin d'amener un peu de douceur dans ce monde de brutes, j'ai été obligé de faire un peu cirer l'embrayage lors de la montée des rapports. Certainement qu'avec le kilométrage cela s'atténue.

La maniabilité de la NC750X est bluffante, entre les pneus étroits, le grand guidon et le centre de gravité bien placé grâce au réservoir sous la selle, la petite routière ailée est un vrai vélo. Il suffit de regarder où l'on veut aller et elle vous y emmène.

Les suspensions sont de bonne facture et il semble qu'elles aient gagné en progressivité par rapport à celles de l'ancien modèle. Les petits chocs sont très bien absorbées et la NC se laisse emmener sur l'angle sans faux mouvement ni louvoiement dus à des suspensions pas assez ferme.

En ce qui concerne le moteur, avec sa technologie à longue dérivée de l'automobile, le twin parallèle est vaillant et reprend dès les plus bas régimes. C'est même assez surprenant d'avoir un moteur qui tourne aussi bas dans les tours, on n'y est pas habitué, mais ce choix s'avère judicieux car il économise à la fois votre pied gauche pour le passage des rapports et les passages à la pompe, la NC750X se situant à la frontière du chameau et du dromadaire.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
La facilité à la Honda
+
La consommation
+
La version DCT
On a moins aimé :
-
La boîte sèche du modèle "normal"
-
Le manque d'allonge du moteur
-
Le mordant du freinage, surtout en duo

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
NC750X (entre parenthèses modèle DCT)
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne, 4 temps, simple ACT et 8 soupages
Cylindrée :
745 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
54,8 ch à 6'250 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 4'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile (DCT : double embrayage)
Partie Cycle
Suspension AV :
Fourche de 41mm
Course AV :
153,5 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur ProLink
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
160/60 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Simple disque ondulé de 320mm avec étrier 2 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'210 mm
Empattement :
1'540 mm
Largeur :
840 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
219 kg
Réservoir :
14,1 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir-gris
 
Bleu-gris
 
Blanc-gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'470.-
DCT CHF 9'570.--
En ligne :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 4] - Nos aventuriers touchent enfin le Cap
Nos deux aventuriers vaudois arrivent au bout de leurs péripéties et touchent enfin ce Cap Nort tant espéré et son fameux soleil de minuit.
5ème journée des motards organisée par la Police Neuchâteloise - Dimanche 11 juin 2017
Le 11 juin prochain, la Police cantonale neuchâteloise organise la cinquième journée de prévention sur le circuit du TCS Lignières (NE).
Moto Tour 2017 - La course "trophée relais" par équipe arrive pour cette édition
Nouvelle façon de découvrir le Moto Tour, le Trophée relais est destiné à celles et ceux qui n’envisagent pas d’avaler les 3 000 km du parcours. Il permet à deux pilotes (ou plus) de prendre le guidon successivement sur l’épreuve.
Go North Cape [épisode 3] - Le cercle polaire est franchi
On retrouve Adrien et Mathieu encore plus au nord, avec cette fois pour ces nouvelles journées de roulage, le franchissement d'un cap mythique : le cercle polaire.
Acid'Days 2017 - Toutes les photos sont en ligne
Vous les attendiez impatiemment. Qui ? Les photos de vous lors des Acid'Days 2017.
La Husqvarna 701 Svartpilen en approche
On se souvient que lors de l’EICMA 2015 Husqvarna avait dévoilé deux concepts, les Vitpilen et Svartpilen. Ces deux concepts devraient arriver sous peu.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires