Essai publié le

Essai Yamaha Tracer 700 - Le voyage et le fun! [page 2]

Texte de Jimmy / Photo(s) et vidéo(s) de Staff Yamaha

Pages

De fil en aiguille, d'épingle en épingle

Après de chics passages devant appareils et caméras, on reprend la route derrière notre guide pour en prendre plein la vue. D’abord grâce aux paysages magiques de la région, qui valent à eux seuls le déplacement, mais surtout grâce aux petites routes qui permettent de savourer la conduite d’une moto. Tous les sens en éveil, on profite de chaque instant de pilotage et on en redemande

La Tracer participe joyeusement aux festivités. Le séant soigné par la selle moelleuse, le buste et les avant-bras protégés par la bulle et les protège-mains, on ressent l’air juste ce qu’il faut et on garde ses forces pour piloter. Même en altitude, le twin délivre son couple conséquent dès les mi-régimes et on enroule facilement sur le troisième rapport pour se jouer des épingles, cassures, pifs-pafs, cyclistes, bouquetins et autocars qui jonchent le parcours. Le trafic est effectivement dense, mais une fois sur son rythme, on profite de la finesse de la Yam’ pour s’enfiler dans de vrais trous de souris.

En tête du groupe, ça avionne ! Beat, béat (désolé...), fait tout frotter en suivant notre guide. Claudio, le Tessinois de l'aventure, suit dans un style déhanché très pur et agréable à regarder. Derrière, je me contente de balancer la Tracer sur l’angle avant d’ouvrir en grand, profitant de son excellente motricité et du bon feeling du pneu arrière, qui ne décroche que rarement et progressivement sur certaines portions bosselées et poussiéreuses. En entrant fort sur les épingles, en descente, la moto remue un peu, mais sainement, sans se désunir. L’ABS permet à l’arrière de rester sage et limite bien les mouvements induits par le débattement augmenté de 12mm par rapport à la MT-07. Stable, vive, vivante, la Tracer 700 se sort avec mention très bien de cette arsouille. Et la troupe entière s'éclate au guidon.

Si l’on arrive rapidement aux limites de ses capacités sportives, il y a moyen de bien s’amuser à l’attaque avec la Yamaha. Seule une course cycliste, dans la montée d’un tout petit col, freinera nos ardeurs. On dépasse des grappes de vélos, dont bien peu se soucient de l’étroitesse de la route. Notre petit peloton finit par venir à bout du leur avant de bifurquer vers le bistrot du déjeuner. On se détend totalement, en deuxième, en envoyant la roue avant s’aérer d’une cirette sur l’embrayage. Le caractère de la MT-07 est bien présent et la Tracer s’amuse presque aussi facilement sur la roue arrière !

Ivres de plaisir, de sensations de pilotage et d’images à couper le souffle, on profite de l’agréable terrasse, de la vue sur la vallée et les montagnes du coin pour respirer un grand bol d'air et jouir de notre chance.

Petite machine, grande baroudeuse

Après une nouvelle séance photo/vidéo dans un paysage à couper le souffle, au milieu des vaches, on finit par redescendre en vallée. Si le confort de la Tracer reste bien agréable, on se crispe derrière les autocars, les caravanes et autres breaks de famille, à l’arrêt dans de belles portions plus rapides.

Arrivés sur une route plus roulante, on profite de la très bonne protection de la bulle, réglée en position haute à la pause café. Si quelques remous se font sentir sur le sommet du casque, on est correctement abrité à haute-vitesse. Le réglage possible sur 28 positions permettra à chacun de trouver son bonheur. Pour mon mètre septante-six, la position la plus basse protégeait déjà bien mon buste et mon cou. Les vibrations restent contenues à mi-régimes, ce qui permet de cruiser sereinement sur les portions rapides.

On finira tout de même par retrouver une petite portion viroleuse où le freinage de la Tracer aura continué de nous séduire. Imperturbable à rythme tranquille, la Yamaha se laisse emmener où va le regard et permet de profiter de la route avec plaisir, sans subir les contraintes de la machine et en profitant de tout son agrément.

Finalement de retour à notre hôtel, l’envie de retourner s’éclater sur les superbes routes de la région se fait sentir, malgré la fatigue. Mais la raison l’emporte, tout comme les réservoirs quasi-vides de nos montures, après 270 kilomètres majoritairement parcourus à rythme soutenu. Avec un réservoir totalement plein et une conduite plus tranquille, les 350 kilomètres d’autonomie sont imaginables. Gorets…

Parcours sans faute pour Baby-Tracer

L’entrée de gamme sport-touring de Yamaha est là pour donner le goût du voyage à ses pilotes, jeunes de préférence. Au vu du plaisir pris à son guidon dans la superbe région des Dolomites, le constat se pose : mission accomplie pour Baby-Tracer ! On n’aurait pas trouvé beaucoup de meilleures machines pour découvrir les petites routes de la région, ni pour se jouer de son trafic touristique et cycliste bien dense.

La petite Yamaha donne envie de rouler, encore et encore. Elle invite à prendre la route sur un coup de tête, à remplir ses valises (en option) et partir découvrir de beaux coins du continent. A une époque où le kilométrage moyen des sorties à moto est en chute libre, la Tracer 700 nous rappelle que l’un des plaisirs fondamentaux du deux-roues reste le voyage. Un voyage accessible à prix sympa, avec une grosse dose de fun sur la Baby-Tracer.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
le caractère enjoué de Baby-Tracer
+
le confort très appréciable
+
la versatilité de l'ensemble, rouable 365 jours par an
+
la SUPERBE région des Dolomites
On a moins aimé :
-
l'ABS qui se déclenche un peu tôt en usage sportif
-
les autocars...
-
les cyclistes qui montent les cols à 4 de front...

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
Essai Tracer 700
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
bicylindre en ligne, 4 temps, double ACT et 4 soupapes
Cylindrée :
689 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
74,8 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre type diamant en acier
Suspension AV :
Fourche téléscopique
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Bras oscillant à amortisseur Monocross
Débattement AR :
142 mm
Pneu AV :
120 / 70 R 17
Pneu AR :
180 / 55 R 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double dique hydraulique ø 282 mm, étriers 4 pistons
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 245mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'138 mm
Empattement :
1'450 mm
Largeur :
806 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids total :
196 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Radical Red
 
Tech Black
 
Yamaha Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'990.-
TVA et frais inclus, 3 ans Swiss-Garantie
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires