Essai publié le

Essai KTM 690 Duke R 2016 – Gniahahaha!

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Cher lecteur, d’avance nous te demandons pardon. Cet essai de la KTM 690 Duke R contient moult onomatopées, métaphores étranges et points d’exclamation. Il n’est également pas un modèle d’objectivité. Mais cette bécane est un tel concentré de fun qu’elle retourne le cerveau du premier motard venu. Un conseil : n’essaie pas une Duke 690 R, parce que tu vas finir pareil !

Il y a quand même de quoi perdre son sérieux avec KTM. La marque autrichienne a une histoire longue de plus de 70 ans, mais est surtout connue aujourd’hui pour produire des machines de tout-terrain oranges, qui vont très vite et montent très haut. En 1994, ils ont appliqué le même principe sur un nouveau modèle routier : la Duke. C’est sans doute là que les choses ont commencé à déraper…

Nous voilà 22 ans plus tard, devant la dernière mouture de la Duke, la 690 R. Hybride entre supermotard et roadster pendant une longue partie de sa carrière, la petite balle est aujourd’hui une pure naked, dont le monocylindre développe la bagatelle de 75 chevaux. Bim ! Si le chiffre parle de lui-même, KTM a surtout retravaillé son LC4 pour une courbe d’accélération plus lisse, plus étendue et plus maîtrisable. 

Pour être sûre de convaincre les plus timides, la Duke se dote aussi de trois cartographies d’injection, d’un ABS et d’un traction-control paramétrables. L’échappement Akrapovic de cette version R permet de gagner un peu de poids et de décibels, alors que de nouveaux tés de fourche et des suspensions réglables viennent apporter une orientation plus sportive au châssis. 

La moto d’Action Man

On découvre également le commodo de réglages au guidon, venu de la Superduke 1290 R, ainsi qu’un superbe écran TFT en couleurs qui vient remplacer l’ancienne planche de bord, plutôt basique. Reste que la finition donne l’impression qu’on a posé un Samsung Galaxy au-dessus du phare, et basta. Mais la qualité du layout et les infos disponibles font oublier ce petit accroc.

En continuant de s’abimer les yeux sur les touches d’orange flashy et le design radical de l’engin, on note également que la finition est en retrait par rapport aux standards du segment. Des autocollants qui se décollent, des plastiques déjà bien marqués malgré moins de 500 kilomètres au compteur et des serre-fils un peu partout. A 11'790 francs le morceau, on peut attendre un peu plus qu’une finition de gros jouet. Mais en fait, ça tombe bien, parce que la KTM 690 Duke R est faite pour jouer !

A peine le moteur démarré que l’on profite du commodo gauche pour sélectionner le mode Sport, désactiver le traction-control et régler l’ABS sur le mode Supermoto, qui laisse le système agir sur le seul frein avant. Pourquoi ? Parce qu’en jouant avec mes Playmobil ou mon Action Man, étant enfant, les motos restaient rarement sur leurs deux roues. Et la Duke R, c’est pareil !

Une fois les bien nommés garde-fous électroniques débranchés, on profite de la moindre occasion pour faire le pitre. La séance photo de l’essai, réalisée en même temps que celle de la Honda MSX essayée par Yann, s’est vite transformée en aberrante séance de pitreries, sous les yeux médusés de certains promeneurs qui profitaient de cette belle journée ensoleillée. 

Bon, on a quand même essayé sérieusement cette moto, rassurez-vous. La réponse des gaz est parfaite, même si l’on peine à certifier que la courbe de puissance est plus lisse, tant le mono déborde de caractère. Sous 3'000 tours/minute, il cogne et rechigne à la tâche, alors qu’entre 4'000 et 8'000, on en prend pour son grade. Dans des BRÂÂÂÂÂÂÂP jouissifs, le compteur fait ce qu’il peut pour suivre et le jouet autrichien est catapulté vers un avenir rempli de bêtises sur une roue et d’éclats de rire. Argh ! Gniahahaha ! Et ainsi de suite…

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Pétition AcidMoto.ch

Au final...

On a aimé :
+
le caractère très, trèèèèèèès fun!
+
faire des wheelings
+
faire des roues avant
+
faire le zouave
On a moins aimé :
-
la rendre après l'essai
-
ne plus faire des wheelings
-
ne pas l'acheter immédiatement après l'essai

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
Duke 690 R
Année :
2016
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocyindre LC4, 4 temps
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
75 ch à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multirisque, anti-dribble APTC (TM), commande hydraulique
Partie Cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène
Suspension AV :
Fourche inversée WP ø 43mm réglable en détente et compression
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur WP avec biellette Pro-Lever, réglable en détente et compression
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120 / 70 - 17
Pneu AR :
160 / 60 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Etrier monobloc Brembo M50 à 4 pistons, disque de 320mm
Frein AR :
Simple disque flottant avec étrier simple piston
Dimensions
Empattement :
1'466 mm
Hauteur de selle :
865 mm
Poids à sec :
149 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
noir / orange
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'790.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Go North Cape [épisode 2] - Les premiers kilomètres en Norvège
Après quatre jours de voyage, nos compères de la côte vaudoise roulent sur l'asphalte de la Norvège.
Chaos à Massy (Essonne) après un accident de quad
Le 5 mai dernier a eu lieu à Antony (Hauts-de-Seine) un jeune originaire de Massy se tuait en quad après une course-poursuite avec les forces de l'ordre. Hier a eu lieu en représailles un véritable rodéo en ville.
A la rencontre des Dandy Riders dans leur "Usine" à Saint-Raphaël (F)
Amateurs de custom culture - pas celle provenant des US, mais celle arrivée du Japon et popularisé par les Wrenchmonkeys, le Brat style - vous êtes au bon endroit ! Les Gentlemen GVA, ces motards chics roulant en ancienne ou en néo-retro ont reçu une invitation, et non des moindres, pour aller découvrir "l’Usine", un concept store dans le sud de la France, entièrement dédiée à cette culture. Il n’en fallait pas plus pour chevaucher nos montures et répondre positivement à cet appel.
Dark Arts – La Triumph Thruxton R revue par Wenley Andrew
Wenley Andrew, préparateur basé en Australie, s'est attaqué avec un certain succès à la Triumph Thruxton R, le but était de garder le meilleur de ce qui a été créé par Triumph et d'améliorer le reste.
Go North Cape [épisode 1] - De la Suisse à Kiel (D)
Hier, Adrien Salgado et Mathieu Voumard ont mis le cap plein nord. Plus de 1'100 kilomètres parcourus sans embûche.
Hayden renversé à vélo : pronostic vital engagé
Le champion du monde de MotoGP en 2006 a été victime d'un accident de la route alors qu'il s'entraînait à vélo avec un groupe d'amis aux alentours de Rimini.

Recherche

Hot news !

Essai BMW R1200 GS Rallye style - Pas besoin d’être parfaite
La GS c’est l’indétrônable, celle qui se vend toujours bien, année après année. Les concurrentes ne manquent pas, mais l’allemande garde ce je ne sais quoi d’avance sur les autres pour rester au sommet. Avec l’édition Rallye style, on touche volontairement à une moto moins parfaite mais à l’utilisation plus ciblée. Récit d’un essai où j’aurai tout vu.
Vidéo - Quand la moto devient un médicament
Pierre-Alain Uldry s'est intéressé au côté guérisseur de nos chères montures. Par le témoignage de deux motards confrontés à des problèmes de santé importants et leurs répercussions, il met en avant les vertus salvatrices de notre passion.
BMW F850GS – Des photos volées en attendant Milan
Le constructeur bavarois va vraisemblablement effectuer une sérieuse mise à jour sur sa F800 afin de proposer une machine plus concurrentielle face aux Africa Twin et autre Multistrada 950.
Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible
Avec la Street Rod, Harley-Davidson a revu sa copie : le look est soigné, l’équipement est revu et la moto dans son ensemble est bien une Harley-Davidson.
Essai Aprilia Tuono V4 1100 RR et Factory - Roadster superlatif? C'est ce qu’on verra!
Même si on aimerait plus d’audace de leur part d'Aprilia, le gros V4, ils savent faire et ils continuent de mettre à jour leur sportive et leur roadster avec ce que leur enseigne le MotoGP et le Superbike. Avec des options clairement dédiées à la piste, la Tuono pourrait être le roadster le plus fou de la production actuelle.
Essai Yamaha XSR900 Abarth - Piquée par le Scorpion
Née en MotoGP en 2007, la symbiose entre Yamaha et la marque italienne de voitures sportives Abarth donne pour la première fois naissance à une vraie collaboration. Pour l’occasion, le roadster vintage de Yamaha s’offre une peinture exclusive et quelques accessoires pour seulement 695 exemplaires de celle qui s’appelle la XSR900 Abarth.

Liens Partenaires