Essai publié le

Essai du Kymco MyRoad 700i : le scooter GT dans toute sa splendeur [page 2]

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Fait pour rouler !

Lorsque l’on sort de la ville, le MyRoad se dévoile. Au fur et à mesure que l’on accélère, on sent la puissance arriver de façon saine et exponentielle.

Véritable machine à engranger les kilomètres, c’est en roulant qu’il devient agréable. Son moteur puissant de 58,8 chevaux et son couple de 63 newton-mètres permettent de cruiser allègrement.

La position se révèle agréable. Naturellement, on allongera les jambes au maximum. Toutefois, le plancher un peu haut aura pour conséquence que les genoux du conducteur se trouveront légèrement plus hauts que ses hanches. A part ce détail, la position de conduite est plaisante. Mais cela révèle bien un aspect important du MyRoad : il n’est pas taillé pour l’attaque. Lors de test avec d’autres membres de la rédaction, nous avons emprunté quelques routes sinueuses à bonne allure. Si la partie-cycle nous aura réservé une bonne surprise, la garde au sol se révèle vite insuffisante. Pour le dire différemment, ça frotte dans tous les virages quand on attaque un peu ! Dommage car une fois lancé, la reprise et l’allonge du moteur pourraient permettre de s’amuser un peu ! Et pour ce genre d’utilisation, les freins sont un poil légers et l’ABS beaucoup trop intrusif.

Les suspensions réglables en trois positions me paraissaient un peu superflues au départ. Au quotidien, on ne constate pas d’énormes différences selon que l’on soit sur le mode S (souple), M (moyen) ou H (dur). En revanche, en augmentant le rythme, j’ai pu remarquer que le mode H estompe la sensation de pompage de notre porte-avions. A haute vitesse, on sent que le Kymco perd en stabilité à une vitesse plus que déraisonnable. C’est à partir de 160km/h que l’on aura l’impression que la direction devient floue et que les suspensions sont dépassées. Le tout en précisant que si le voyant rouge "speed" apparaît au tableau de bord, on pourra encore gagner en vitesse... Bien évidemment, nous vous déconseillons de prendre de tels risques (en plus, c’est interdit !)  !

Un gros point négatif ? Les pneus. Ils montreront leur limite bien avant les suspensions ! Rappelons que notre scooter n’est pas équipé d’un anti-patinage ou d’un contrôle de traction. On sentira la roue arrière se dérober à l’accélération alors que l’on démarre sur une surface délicate ou encore à la remise des gaz dans un virage.

Les aspects pratiques

Au niveau pratique, le MyRoad permet de ranger (au chausse-pied) deux casques intégraux sous la selle. Avec la boîte à gants située à gauche du contacteur et la place de rangement située entre les jambes du conducteur, la capacité d’emport est plus que correcte ! On regrette qu’au niveau de la finition, les concepteurs n’aient pas ajouté un cylindre pour fermer une de ces places de rangement à clé.

Au stationnement, on favorisera la béquille latérale avec le frein de parking. Il n’est pas impossible de placer le Kymco sur sa béquille centrale mais cela demandera de la poigne. Pour les arrêts rapides, rien ne sert donc de s’acharner.

Autre aspect qui mérite d’être décrit. La trappe à essence. Si elle me paraissait judicieusement placée, j’ai rapidement compris que ce n’était pas le cas. Ou plutôt sa conception est à revoir. En effet, je n’aurais jamais réussi à faire le plein sans éviter de rejets d’essence. Et même avec le réservoir vide ! D’autant plus que la pompe à essence, je l’ai visitée régulièrement pendant cet essai. Si l’usine annonce une consommation de 5,5 litres aux 100 kilomètres (soit environ 250 kilomètres d’autonomie), j’étais plus souvent aux alentours des 7 litres au 100 !

Dès le début, j’ai été frappé par la taille du bloc optique. Et comme je l’ai écrit plus haut, je me devais de tester l’éclairage si imposant de mon GT de prêt. S’il ne permet pas d’éclairer la moitié de la ville, il sera largement suffisant et efficace pour rouler en toute sécurité de nuit, et ce, même sans éclairage artificiel ambiant.

Conclusion :

Le Kymco MyRoad 700i ABS est un bon scooter GT. On regrette une finition perfectible, une consommation un peu haute. Cependant, à un tarif de CHF 9'990.-, on en a pour son argent.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur, le confort, le prix
On a moins aimé :
-
le freinage, la finition perfectible, le poids, les pneus

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kymco
Modèle :
MyRoad 700i
Année :
2015
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
bicylindre 4T, 4 soupapes
Cylindrée :
699.5 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
58.8 ch à 7'250 tr/min
Couple max. :
63 Nm à 5'500 tr/min
Transmission
Boîte :
Variateur automatique
Embrayage :
Centrifuge
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire acier
Suspension AV :
Fourche hydraulique ø41
Course AV :
108 mm
Suspension AR :
Deux amortisseurs ajustables en précharge
Débattement AR :
96 mm
Pneu AV :
120/70 ZR15
Pneu AR :
160/60 ZR14
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
2 disques ø 280 mm, 2 pistons
Frein AR :
1 disque ø 240 mm, 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'309 mm
Hauteur de selle :
780 mm
Poids à sec :
292 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Bonnie & Klyde sur les routes de l’est - Interview de ces deux aventuriers « On the road » !
Il y a quelques semaines, Amaia et Marvin sont partis en direction de l’est avec leurs fidèles destriers Bonnie & Klyde. Où sont-ils et qu’ont-ils vécu ?
Comparatif gros roadsters - Adrénaline en tube! Kawasaki Z1000R Edition vs Triumph Speed Triple RS vs Ducati Monster 1200 S vs Yamaha MT-10
Quatre roadsters sportifs pour quatre philosophies nettement différentes : c'est le ratio équilibré d'un comparatif riche en sensations réalisé par la rédaction, qui aura mis en avant les qualités de chaque machine... et l'éternelle niaiserie des essayeurs.
Travis Pastrana bat deux records d’Evel Knievel
Dimanche dernier, lors d’une soirée « Evel Live » organisée par Nitro Circus, Travis Pastrana a réalisé trois des sauts du célèbre cascadeur américain et battu deux de ses records.
Lightech donne de la couleur et allège la Suzuki GSX-R 1000
Le spécialiste italien de l'accessoire racing et tuning Lightech, s'est penché sur la nouvelle Suzuki GSX-R 1000, et lui offre désormais un programme complet afin de l'habiller comme il se doit.
BMW F750/850 GS - Un rappel de masse s'impose
Livraisons interrompues et rappel des modèles déjà livrés avec interdiction de dépasser les 1'200 kilomètres au compteur. Le fabricant bavarois indique un problème au niveau du moteur et l'usure prématurée d'un des composants.
Ducati Diavel 1260 - Annoncée comme plus sportive !
La Ducati Diavel fait peau neuve pour 2019. Une nette évolution est à prévoir, avec notamment le nouveau moteur 1260, celui équipant la X-Diavel.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires