Essai publié le

Essai du Kymco MyRoad 700i : le scooter GT dans toute sa splendeur [page 2]

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Fait pour rouler !

Lorsque l’on sort de la ville, le MyRoad se dévoile. Au fur et à mesure que l’on accélère, on sent la puissance arriver de façon saine et exponentielle.

Véritable machine à engranger les kilomètres, c’est en roulant qu’il devient agréable. Son moteur puissant de 58,8 chevaux et son couple de 63 newton-mètres permettent de cruiser allègrement.

La position se révèle agréable. Naturellement, on allongera les jambes au maximum. Toutefois, le plancher un peu haut aura pour conséquence que les genoux du conducteur se trouveront légèrement plus hauts que ses hanches. A part ce détail, la position de conduite est plaisante. Mais cela révèle bien un aspect important du MyRoad : il n’est pas taillé pour l’attaque. Lors de test avec d’autres membres de la rédaction, nous avons emprunté quelques routes sinueuses à bonne allure. Si la partie-cycle nous aura réservé une bonne surprise, la garde au sol se révèle vite insuffisante. Pour le dire différemment, ça frotte dans tous les virages quand on attaque un peu ! Dommage car une fois lancé, la reprise et l’allonge du moteur pourraient permettre de s’amuser un peu ! Et pour ce genre d’utilisation, les freins sont un poil légers et l’ABS beaucoup trop intrusif.

Les suspensions réglables en trois positions me paraissaient un peu superflues au départ. Au quotidien, on ne constate pas d’énormes différences selon que l’on soit sur le mode S (souple), M (moyen) ou H (dur). En revanche, en augmentant le rythme, j’ai pu remarquer que le mode H estompe la sensation de pompage de notre porte-avions. A haute vitesse, on sent que le Kymco perd en stabilité à une vitesse plus que déraisonnable. C’est à partir de 160km/h que l’on aura l’impression que la direction devient floue et que les suspensions sont dépassées. Le tout en précisant que si le voyant rouge "speed" apparaît au tableau de bord, on pourra encore gagner en vitesse... Bien évidemment, nous vous déconseillons de prendre de tels risques (en plus, c’est interdit !)  !

Un gros point négatif ? Les pneus. Ils montreront leur limite bien avant les suspensions ! Rappelons que notre scooter n’est pas équipé d’un anti-patinage ou d’un contrôle de traction. On sentira la roue arrière se dérober à l’accélération alors que l’on démarre sur une surface délicate ou encore à la remise des gaz dans un virage.

Les aspects pratiques

Au niveau pratique, le MyRoad permet de ranger (au chausse-pied) deux casques intégraux sous la selle. Avec la boîte à gants située à gauche du contacteur et la place de rangement située entre les jambes du conducteur, la capacité d’emport est plus que correcte ! On regrette qu’au niveau de la finition, les concepteurs n’aient pas ajouté un cylindre pour fermer une de ces places de rangement à clé.

Au stationnement, on favorisera la béquille latérale avec le frein de parking. Il n’est pas impossible de placer le Kymco sur sa béquille centrale mais cela demandera de la poigne. Pour les arrêts rapides, rien ne sert donc de s’acharner.

Autre aspect qui mérite d’être décrit. La trappe à essence. Si elle me paraissait judicieusement placée, j’ai rapidement compris que ce n’était pas le cas. Ou plutôt sa conception est à revoir. En effet, je n’aurais jamais réussi à faire le plein sans éviter de rejets d’essence. Et même avec le réservoir vide ! D’autant plus que la pompe à essence, je l’ai visitée régulièrement pendant cet essai. Si l’usine annonce une consommation de 5,5 litres aux 100 kilomètres (soit environ 250 kilomètres d’autonomie), j’étais plus souvent aux alentours des 7 litres au 100 !

Dès le début, j’ai été frappé par la taille du bloc optique. Et comme je l’ai écrit plus haut, je me devais de tester l’éclairage si imposant de mon GT de prêt. S’il ne permet pas d’éclairer la moitié de la ville, il sera largement suffisant et efficace pour rouler en toute sécurité de nuit, et ce, même sans éclairage artificiel ambiant.

Conclusion :

Le Kymco MyRoad 700i ABS est un bon scooter GT. On regrette une finition perfectible, une consommation un peu haute. Cependant, à un tarif de CHF 9'990.-, on en a pour son argent.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur, le confort, le prix
On a moins aimé :
-
le freinage, la finition perfectible, le poids, les pneus

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Kymco
Modèle :
MyRoad 700i
Année :
2015
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
bicylindre 4T, 4 soupapes
Cylindrée :
699.5 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
58.8 ch à 7'250 tr/min
Couple max. :
63 Nm à 5'500 tr/min
Transmission
Boîte :
Variateur automatique
Embrayage :
Centrifuge
Partie Cycle
Châssis :
Tubulaire acier
Suspension AV :
Fourche hydraulique ø41
Course AV :
108 mm
Suspension AR :
Deux amortisseurs ajustables en précharge
Débattement AR :
96 mm
Pneu AV :
120/70 ZR15
Pneu AR :
160/60 ZR14
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
2 disques ø 280 mm, 2 pistons
Frein AR :
1 disque ø 240 mm, 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'309 mm
Hauteur de selle :
780 mm
Poids à sec :
292 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

MV Agusta F4 Claudio Castiglioni – Attention, fracture de la rétine en approche
On sait MV Agusta capable de séries limitées proches de la perfection. Des éditions qui nous font rêver tant par le dessin que par les matériaux utilisés. Et pour cette nouvelle édition, produite en hommage au créateur de la marque de Varèse, la barre a été mise très, très haute… admirez la MV Agusta F4 Claudio!
MotoGP à Motegi – Jorge Lorenzo jette à nouveau l'éponge
Il avait promis d'essayer, mais malheureusement sa blessure au poignet ne lui a pas permis de boucler plus qu'un seul tour du tracé de Motegi, Jorge Lorenzo se voit à nouveau contraint de déclarer forfait pour la course.
Essai KTM 1290 SuperDuke R - La Bête, appellation non usurpée
La référence parmi les streetfighters explosifs, de même que la plus extravagante en termes de design, l’Autrichienne marie les extrêmes sans ménagement.
A Genève plusieurs associations se mobilisent pour la mobilité des deux-roues motorisés
La semane passée, plusieurs associations, dont votre canard en ligne en tant que rapporteur, se sont mobilisées pour discuter du futur de la mobilité des deux-roues motorisés à Genève.
Essai Yamaha R3 "bLU cRU Cup" - Petite machine à rêves
Pour étayer la présentation de son projet de coupe de marque, Yamaha Suisse nous a lâchés sur les R3 préparées de ce futur championnat, sur le rapide tracé du Motorland Aragon. On ne s'est pas fait prier... et on a adoré!
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!

Recherche

Hot news !

La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.

Liens Partenaires