Essai publié le

Essai Yamaha XT 1200 ZE Super Ténéré – Sérieux bond en avant

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly
Imprimer cet article

Chez Yamaha, la famille des Ténéré est chargée d’histoire et pour revenir jouer sur le haut du tableau, où la GS 1200 de BMW tient le haut du pavé, la marque aux diapasons a revu de fond en comble sa Super Ténéré et le moins que l’on puisse dire est que l’essai est transformé.

La cuvée 2014 de la Yamaha 1200 Super Ténéré a donc été retouchée en profondeur, notamment au niveau de l’équipement que l’on retrouve de série sur ce gros trail comme les poignées chauffantes, les suspensions électroniques, le régulateur de vitesse, etc.

En regardant la XT 1200 ZE, on identifie immédiatement son appartenance à la gamme Yamaha, le gros trail possède la touche propre à la marque. En faisant un peu le tour de la bête, on remarque le réservoir assez volumineux, le tableau de bord situé idéalement dans le champ de vision et la large selle à deux étages qui paraît très confortable et dont le revêtement adhérent empêchera de glisser vers l'avant. On remarque également les jantes à rayons qui appellent au voyage. Elles sont équipées de pneus tubeless avec un diamètre de 19 pouces pour l’avant et 17 pouces pour l’arrière, gage de maniabilité.

La selle est réglable selon deux hauteurs, on a en effet le choix entre 845mm et 870mm. Pour ma part, avec pour rappel mon 1m74 au-dessus du niveau du sol, je n’ai eu aucune difficulté à poser les pieds par terre. Et, malgré le poids respectable de la Super Ténéré de 265kg tout mouillé, je n’ai eu aucun souci lors des manoeuvres. Bon, il est clair qu’il ne faut pas la laisser vous embarquer sous peine de devoir soit prendre un abonnement au fitness le plus proche, soit demander des renforts pour la relever. Mais, déjà en la manœuvrant à l’arrêt, on remarque que la moto est équilibrée.

Bon me voilà assis au commande de l’engin, il est maintenant temps de faire joujou avec les commandes disponible. Je commence par ajuster la suspension à la conduite solo : via un menu très clair, il est possible de choisir entre solo, solo avec bagages, duo et duo avec bagages. Il est d’ailleurs étonnant de voir la moto monter ou descendre selon le choix. Puis j’ajuste le confort souhaité entre soft, normal et hard. Il est d’ailleurs encore possible d’affiner ce choix avec un sous niveau.

En ce qui concerne les autres réglages électroniques possibles, il y a bien entendu le désormais incontournable contrôle de traction paramétrable sur trois niveaux : 1, 2 ou OFF, ainsi que l’ABS qui lui n’est pas déconnectable au grand dam des amateurs de chemin de randonnée. On a également le choix entre deux modes moteurs : sport ou touring, le second étant plutôt destiné à l’économie d’essence et la balade cool.

Reste maintenant à se mettre en route. Etant plutôt un habitué des sportives ou des roadsters sportifs, je dois avouer que dès les premiers mètres j’ai été bluffé par la facilité de Super Ténéré. Dès que les roues tournent on ne sent plus le poids conséquent de l’engin et elle se manie presque comme une mob, bon une mob de 265kg, donc gaffe ! En ville, le twin parallèle de 1’200cc tracte volontiers et permet d’avancer d’une simple rotation de la poignée droite. Bon, ce n’est pas un modèle de souplesse bas dans les tours et il vous rappelle assez vite la taille de ses gamelles en rechignant à descendre sous les 2'000tr/mn sur les rapports intermédiaires.

Bref, la Yamaha se fait oublier en ville, mais attention, la mienne n’était pas dotée de valises, genre de détail qu’on oublie en voulant se faufiler entre les voitures et qui nous rappelle vite à l’ordre. Arrivé à destination, je remarque que la XT 1200 ZE est équipée (d’origine) d’une béquille centrale et décide d’essayer de la hisser dessus. Quelle ne fût pas ma surprise d’y arriver sans peine ! Encore une fois le poids se fait oublier, à croire qu’ils n’ont pas les mêmes kilos au Japon.

Par contre en milieu urbain, l’unique radiateur situé à gauche et bien dissimulé sous le cache à côté du réservoir peine à refroidir les calories dissipées par le moteur. Du coup, le ventilateur tourne presque en continue, ce qui n’est pas gênant en soit, mais occasionne un certain volume sonore.

En repartant de la ville, je décide de m’offrir une virée campagnarde et suis bluffé par l’accord des suspensions. Il devient évident que ce type de suspensions électroniques vont, et doivent, se démocratiser sur nos deux-roues. L’accord est toujours parfait, que vous soyez un, deux ou avec des bagages sur la moto. De plus, selon votre envie ou votre désir, vous pouvez voyager en mode fauteuil Louis XV ou encore affermir le tout pour attaquer un col. Allez, avouez, combien de fois avez-vous sorti le tournevis et la clé pour régler vos suspensions ? Vous voyez ! Là, il suffit de quelques ajustements via les boutons et hop, la moto est réglée selon vos désirs.

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
l'équipement de série
+
les suspensions électroniques
+
la maniabilité
On a moins aimé :
-
le réglage de la bulle
-
les à-coups en mode S en duo
-
le poids encore élevé

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
XT1200ZE Super Ténéré
Année :
2014
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne incliné vers l'avant, 4 temps, double ACT, 4 soupapes
Cylindrée :
1199 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
EFI (injection électronique)
Performances
Puissance max. :
112 ch à 7'250 tr/min
Couple max. :
117 Nm à 6'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Poutre en tube d'acier
Suspension AV :
Fourche inversée 43mm
Course AV :
190 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur
Débattement AR :
190 mm
Pneu AV :
110/80R19M
Pneu AR :
150/70R17M
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui (UBS)
Frein AV :
Double disque 310mm type pétale
Frein AR :
Simple disque 282mm type pétale
Dimensions
Longueur :
2'255 mm
Empattement :
1'540 mm
Largeur :
980 mm
Hauteur de selle :
845/870 mm
Poids total :
265 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Competition White
 
Yamaha Blue
Catalogue
Prix de vente :
CHF 19'740.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires