Essai publié le

Honda CBR1000RA – Sérieusement efficace!

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Yann Blondel et Jacques-Antoine Dayer
Imprimer cet article

Une Honda, plus particulièrement une sportive, n’est pas faite pour rigoler. Comprenez par là que le « design bestial », la « sonorité unique », le « comportement exclusif », chez Honda, ce n’est pas une priorité. La CBR 1000RA résume, à elle seule et en un mot, la philosophie du premier constructeur mondial: efficacité.

« En gros, c’est une vraie japonaise ; gentille, performante mais plutôt timide », pourraient se vanter quelques soit-disant puristes ayant goûté au « vrai » sport. Comme nous le verrons plus loin, la CBR est pourtant loin d’être fade. Il suffit de la regarder pour comprendre. D’abord, le coloris Graphite Black est magnifique. Pas de débauche de couleurs, juste des jantes couleur or qui donnent une allure très classe à la CBR. De plus, Honda Suisse a copieusement puisé dans ses catalogues Honda Racing et Rizoma pour magnifier encore l’aspect sportif de la bête.

On appréciera les garde-boue avant et arrière et le passage de roue en carbone, les leviers Rizoma teintés or et la bulle fumée. D’autres jolies pièces font un peu trop tuning, comme les poignées Rizoma, trop larges, et le bouchon du carter d’huile, certes magnifique mais un peu gadget. Ajoutez à cela un support de plaque et des mini-clignotants Rizoma, histoire de passer cinq minutes de plus à détailler la machine avec les copains. Toutes ces options alourdissent bien sûr la facture, mais le résultat est plus que convaincant. Fine, élancée, ramassée sur l’avant sans paraître trop agressive, la CBR est envoûtante, désirable. Il est temps de céder à la tentation et de voir si la belle tient toutes ses promesses.


ON/OFF

D’une pression sur le démarreur, le quatre-cylindres s’éveille discrètement. Ce sont vos voisins qui vont être contents: l’échappement d’origine de la Honda est du genre timide, même en mettant quelques coups de gaz. On sacrifierait volontiers quelques pièces Rizoma pour offrir une plus jolie voix à la CBR… Qu’importe, un peu de discrétion peut s’avérer utile sur ce genre de machine.

En se mettant en route, on se rend compte que le moteur n’est pas plus vivant que l’échappement, surtout à bas et mi-régimes. Point de salut sous 7’000 tours/minute: c’est mou. Le moteur bafouille et les accélérations sont désespérément molles. Alors qu’une GSX-R 1000 vous aurait déjà propulsé à des vitesses hautement répréhensibles, la CBR patauge.

Vous voulez du sport? Ça se passe un rapport en dessous! Une fois passé le cap des 7’000 tours, la Fireblade change de visage! Le moteur pousse de plus en plus fort à mesure que l’aiguille accélère vers la zone rouge, dans un feulement qui reste très discret. Qu’importe, il y a fort à faire pour gérer toute cette puissance qui déboule presque instantanément. C’est le mode d’emploi de ce moteur, une école de pilotage à lui seul. Seuls les hauts-régimes vous ouvriront les portes de l’écurie. Si un tel comportement est idéal sur piste, un soupçon de couple supplémentaire à plus bas-régimes serait agréable pour la route. Mais ne perdons pas trop de temps à méditer là-dessus, le premier virage arrive et il va falloir freiner fort…


ABS, avec un A comme AAAAAAAAH !

En attrapant le levier de droite, c’est la grosse claque! La CBR plonge en avant et le monde entier semble s’arrêter. La moto ne remue pas d’un cil malgré la force du freinage et la courbe, qui semblait pourtant bien proche, n’est pas encore sous ses roues. Si la présence d’un ABS sur une sportive en fait encore douter certains, qu’ils essayent une 1000 RA!


L’efficacité de la CBR sur ce point est effarante. Même en retardant ses freinages jusqu’au panneau « trop tard », elle semble pouvoir faire toujours mieux. Magnifié par les excellents pneus Bridgestone BT-015R, son freinage est impossible à prendre en défaut sur route. Difficile de dire si l’ABS s’est déclenché sur les freinages les plus appuyés, aucun changement n’étant perceptible au niveau du feeling. L’avant semble se planter dans le sol pour tracer un sillon parfaitement rectiligne… Comme un katana qui trancherait en deux le samouraï adverse… Cette Fireblade, la lame de feu, semble mériter son nom.

Le « vrai » sport

Après une centaine de kilomètres, la magie de la CBR s’estompe quelque peu. Vous voilà habitué au système ABS, vous pensez avoir maîtrisé l’arme ultime. Les virages s’enchaînent sans forcer et on se demande qui peut encore vous suivre à ce rythme. C’est à ce moment qu’un de vos compères va vous déboîter en sortie de courbe, comme si de rien n’était. Vous ouvrez alors en grand et… rien ne se passe. Satané manque de couple!

Si la CBR se laisse facilement piloter, elle exige concentration et application pour se montrer pleinement efficace. Plus vous haussez le niveau de votre pilotage, plus la CBR se montre facile et sereine. Jamais dépassée par les évènements, elle ira toujours plus vite, sera toujours plus agile et, bien sûr, freinera toujours mieux. Ce sera à vous de rendre la main avant de dépasser vos limites. Sur route, une sportive est une arme à double tranchant. Le circuit s’imposera alors pour pousser plus loin encore vos capacités et celles de la Honda.

Conclusion

De prime abord, la CBR 1000 RA ne semble pas se distinguer de la « masse » des sportives japonaises. Au fil des kilomètres, sa philosophie s’impose et ses défauts s’effacent, devenant de simples paramètres à intégrer à votre pilotage. N’en déplaise aux amateurs de belles italiennes caractérielles, la CBR n’est pas fade. Elle vous poussera à toujours donner le meilleur de vous-même mais n’exigera jamais ce que vous ne pouvez pas lui offrir. En cela, la 1000 RA est peut-être l’aboutissement de la philosophie Honda: à la fois tout public et exclusive, exigeante mais toujours patiente, discrète mais… efficace.

Un grand merci à Honda suisse pour le prêt de cette CBR 1000 RA.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La regarder, de loin comme dans les moindres détails, tant elle est belle
+
Le freinage irréprochable
+
Le grip et le feeling des BT-015R, fabuleux
On a moins aimé :
-
Les pièces spéciales non-comprises dans le tarif de base
-
Le moteur très creux, gênant à des allures peu sportives
-
L'absence de bruit, mais au final, quel importance ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR1000RA
Année :
2010
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Refroidi par eau
Alimentation :
Injection électronique PGM-DSFI
Performances
Puissance max. :
178 ch à 12'000 tr/min
Couple max. :
112 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Mécanique par câble
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d’huile avec ressort à diaphragme
Partie Cycle
Châssis :
Double poutre aluminium composite type Diamond
Suspension AV :
Fourche inversée HMAS 43mm à cartouches réglable en précharge, compression et détente
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur à gaz Unit Pro-Link HMAS réglable en précharge (10 pos.), compression et détente (vis sans fin)
Débattement AR :
135 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/50 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque hydraulique 320 x 4.5 mm avec étriers combinés 4 pistons, plaquettes frittées
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'420 mm
Poids total :
210 kg
Réservoir :
17.7 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Graphite Black (White / Black stripes)
 
Graphite Black (Black special)
 
Pearl Sunbeam White (Tricolour – HRC)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 24'140.-
Version de base
En ligne :

Plus d'articles Moto

Les tarifs des bureaux des automobiles, notamment suisses romands, sont trop élevés
Les tarifs des offices de la circulation cantonaux, notamment en Suisse romande, sont trop élevés, selon une analyse de M. Prix.
Un sondage européen sur le bruit des motos
La FEMA, soit la Federation of European Motocyclists Association, vient de lancer un sondage sur le bruit des motos en Europe.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent. Premier round : la piste, la marque nous ayant invités à l'Anneau du Rhin.
Genève: motard victime d'un accident interpellé à cause des images filmées par sa GoPro
A Genève, un motard brésilien victime d'un accident de la circulation a été reconnu coupable de multiples infractions routières suite au visionnage par les forces de l'ordre des images de sa Go Pro.
La BMW R1250GS pointe le bout de son nez - Elle arrivera en 2019 !
BMW l’avait annoncé, 9 nouveaux modèles arriveront dans le courant de l’année 2019.
Ducati et Hero MotoCorp vont-ils s'associer pour produire des baby Ducati ?
Est-ce que Ducati serait en train de lorgner sur le juteux marché des petites sportives de 300cc ? Un rapprochement avec le constructeur indien Hero MotoCorp est possible.

Recherche

Hot news !

Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.
Essai Husqvarna Svartpilen 401 - Petite machine, grandes aventures
Surprenante et attachante, la Svartpilen propose la vision d'une moto de route selon Husqvarna dans une version accessible à tous. Récit d'aventures pas communes sur une machine à fort potentiel.
Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.

Liens Partenaires