Essai publié le

Aprilia Tuono 1000 R, un V2 tout en muscle

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Charles Donzé
Imprimer cet article

L’Italienne au look agressif s’offre à moi pour un après-midi. Dans cette livrée noire mate, ce Streetfighter en jette ! Les jantes bleues, les pinces de freins coloris or, les deux gros échappements annoncent clairement la vocation de cette machine ; c’est un roadster fait pour la piste !

Du dérangeant dans le style, du costaud dans les entrailles. L’Aprilia Tuono emprunte tout ce qu’elle peut à la sportive : le cadre périmétrique en alu, le bras oscillant banane, la fourche inversée Showa avec ses étriers de frein radiaux, le système de freinage Brembo série Or, de superbes jantes aux bâtons en Y et un amortisseur de direction logé sous le tête de fourche. En effet, la Tuono 1000 R bénéficie des évolutions développées pour la RSV-R 1000 de 2004 avec la recette du roadster sauvage, agressif, au coeur de sportive. Notons au passage que la qualité des matériaux et de leur assemblage sont au rendez-vous.

Ce ne sera que durant la prochaine heure que le garage R. Wüthrich-Motos de Courrendlin (JU) me donne la possibilité de tester la belle. Une heure ? Certains diront qu’elle suffira à se donner une idée générale du comportement, d’autres affirmeront qu’il ne faudra pas moins d’une journée pour déduire des qualités et tares de la moto. Peu importe, je n’ai qu’une heure et je ferai de mon mieux pour vous la décrire.

Assez de blabla, passons à ce qui nous tient à coeur, l’essai !

Prise en main

On tourne la clé jusqu’en butée ; le compte-tours suppléé d’un écran digital s’illumine de nombreuses LEDs qui s’éteignent une à une. Puis, le starter lance le moteur. Un bruit rauque sort des deux sorties d’échappement, le bicylindre fait vibrer le châssis dans son entier. L’embrayage ne nécessite pas une poigne d’ours pour se laisser apprivoiser. La moto s’élance sans peine à 50 km/h. Une chose est sûre, nous avons affaire à un bicylindre : ça vibre, ça tousse en-dessous de 3’500 tr/min.

En ville

Bien que son poids ne se fasse pas sentir à basse vitesse et que son rayon de braquage ne soit pas une référence dans la catégorie, je me sens à l’aise dans la circulation. La position, très droite et jambe repliée, aide sans doute à cette sensation. Seul petit point noir, le couple commande de gaz – réaction du moteur à bas régime requiert un certain temps d’adaptation. En effet, à basse vitesse et sur les trois premiers rapports, je vous mets en garde : ça vibre, ça tousse, ça tape… enfin bref, une moto qui vit et qui le fait remarquer.

Sur autoroute

Dépourvue de tout carénage et de toute protection, inutile d’opter pour une séance intensive de fitness, la Tuono vous offre la possibilité de vous muscler toute la partie haute de votre corps : de la nuque au bas du dos en passant par les trapèzes et les épaules. Par contre, lors d’entrées enjouées sur l’autoroute, gare aux wheelings. Les gaz ouverts en grand sur les trois premiers rapports vous assurent un levée de roue avant. Comme dit plus haut, cette moto demande du doigté pour l’apprivoiser, c’est résolument une moto d’homme.

Nous parlons d’accélérations, parlons du comportement du moteur lors de franches accélérations ; l’autoroute s’y prête bien. En-dessous de 4’000 tr/min, n’espérez guère de tonus et de souplesse. Entre 4’000 et 6’000 tr/min, c’est bien la plage qui allie confort et performances ; le moteur reprend sans broncher et tracte la moto vivement. Au-delà de 6’000 tr/min (only for men), dès cette barre franchie, les choses sérieuses se dessinent ; tout le couple déboule d’un coup, les mains se crispent sur les poignées, les bras s’allongent, le vent appuie sur la poitrine, la partie cycle avant s’allège, c’est sport ! Ce n’est pas non plus une moto idéale pour ce terrain de jeu.

Sur route sineuse

Enfin, nous voilà dans le vif du sujet ! Bien que la Tuono soit dans la catégorie des Streetfighters (traduit littéralement combattant de rue), son terrain de prédilection – presque – exclusivement dans les virolos. Quel bonheur d’attaquer un col sur sa selle ! Dans la vie de tous les jours, à quatre roues, je roule une Honda S2000 : voiture qui pousse au crime, en jargon. En deux-roues, j’ai trouvé son pendant, la Tuono ! Elle ne demande qu’à être cravachée sans arrêt. On se plait à relancer vigoureusement la moto à chaque sortie de virage. Elle se comporte comme un vélo. Vive, agile, légère (d’apparence) et coupleuse, elle sera votre arme idéale pour affronter les nombreux cols suisses. Elle se jette précisément dans chaque virage, puis, gazzz ! Comme relevé plus haut, gare à l’arrivée du couple qui relève la roue avant sans se faire prier. La moto prend de l’angle et se laisse balancer de gauche à droite sans efforts.

Conclusion

La Tuono 1000 R n’est pas une moto à mettre entre toutes les mains. Néanmoins, elle offrira à son heureux propriétaire un lot de sensations à ne pas sous-estimer. C’est l’arme pour attaquer nos cols ! Lors de l’essai, je n’ai pu me résoudre à une balade tranquille… Constamment, je voulais taper dedans, comme l’on pourrait dire entre motards. C’est la moto du célibataire égoïste ou du quadragénaire excité… dans tous les cas, elle ne sera guère la selle idéale pour vos déplacements quotidiens en milieu urbain ou pour les longues virées.

Nous remercions le garage R. Wüthrich-Motos de Courrendlin (JU) pour le prêt du véhicule et la sympathie de son équipe.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Châssis
+
Moteur endiablé
+
Freinage
On a moins aimé :
-
Pas très polyvalent
-
Duo, pour dépanner
-
Consommation

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Aprilia
Modèle :
Tuono 1000 R
Année :
2009
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
V60 Magnesium bicylindre en V longitudinal de 60°, 4 temps, double arbre en tête entraîné par un système mixte engrenages/chaîne, quatres soupapes par cylindre, double contre-arbre d’équilibrage (brevet AVDC)
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
Liquide avec circuit pressurisé à trois voies
Alimentation :
Injection électronique multipoint indirecte. Diamètre corps papillon : 57 mm
Performances
Puissance max. :
139 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
107 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Disques multiples en bain d’huile avec commande hydraulique assi
Partie Cycle
Châssis :
A double poutre incliné en alliage d’aluminium caissonné
Suspension AV :
ourche showa upside down, tubes ø 43 réglable en compression détente et précharge du ressort
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant en alliage d’aluminium double banane: biellettes progressives avec système APS. Amortisseur hydraulique Sachs réglable en détente et précharge du ressort
Débattement AR :
133 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Non
Frein AV :
Brembo à double disque flottant en acier inox ø 320 mm. Etriers Brembo triple-bridge à quatre pistons ø 34 mm et 4 plaquettes en matériau fritté. Durite frein en tresse métallique
Frein AR :
Brembo à disque d’acier inox ø 220 mm. Etrier à deux pistons en matériau fritté. Durite frein en tresse métallique.
Dimensions
Longueur :
2'025 mm
Empattement :
1'410 mm
Poids à sec :
209 kg
Réservoir :
18 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Noir
 
Blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 18'710.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

29ème Trial de Noël – Ce samedi 15 décembre à Bassecourt
Le désormais traditionnel Trial de Noël reprendra ses quartiers pour la 29ème fois à Bassecourt (JU) le samedi 15 décembre avec un plateau exceptionnel.
Singer GP - Elle est prête à en (dé)coudre
Tout le monde connaît la fameuse marque Singer connue pour ses machines à coudre qui pour certaines valent aujourd’hui quelques sous, mais en voici une qui…roule !
Motorex Academy - Une académie de motocross pour les jeunes de 10 à 25 ans
MOTOREX répond à la demande croissante dans le domaine du Motocross en mettant sur pied la MOTOREX ACADEMY, un programme destiné à tous les jeunes pilotes de Motocross du pays.
Le rouge Ducati pourrait passer au orange KTM selon Stefan Pierer
La marque Autrichienne de Mattighofen ne cesse de progresser en Europe, à tel point que son patron, Stefan Pierer, ne cache plus ses ambitions pour les années futures et annonce clairement la nouvelle couleur qui l'intéresserait.
Can-Am Ryker, un trois-roues à prix d'ami !
Après plusieurs années à ne parler que de la famille Spyder, le Canadien Can-Am débarque avec le Ryker, un trois-roues qui vaut toute notre attention.
Domi Fighter's Racing Party, c'est le samedi 8 décembre 2018
Vous voulez faire la bringue avec notre Domino national ? Réjouissez-vous, car vous en aurez l'occasion d'ici la fin de l'année. Sortez votre agenda et bookez le samedi soir 8 décembre !

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires