Reportage publié le 20 avril 2021

Je Vous ai tant attendue... Prélude de l'essai de la nouvelle Triumph Speed Triple 1200 RS

Texte de Phoukham Phothirath / Photo(s) de Phoukham Phothirath

Passer les contrôles de sécurité a été, étonnamment, une formalité...

Pour peu que l’on ait les bons formulaires et les tests appropriés (et négatifs).

C’est l’heure. Nous quittons la porte d’embarquement. Traversons un bout de tarmac. Il fait un peu frais, il y a un peu de vent. Ça tourbillonne un peu. Puis les passagers grimpent la rampe, et cette hauteur permet d’avoir une vue dégagée sur l’aéroport. Et, visiblement, il y a peu d’activité.

À l’intérieur, pas mieux : les rangées sont clairsemées… Malgré un printemps naissant, malgré un lundi matin, il faut se rendre à l’évidence : l’avion est aux ¾ vide…

L’avion s’ébranle dans un calme feutré, part à reculons, quitte son stationnement et va prendre sur la piste d’envol. Puis une grosse poussée, longue, soutenue, arrache l’oiseau de métal à la pesanteur. Cela fait si longtemps, que l’on viendrait à oublier cette sensation…

Nous quittons l’aéroport de Mérignac et prenons la route de Pau.

Les paysages défilent.

Les vignobles bordelais aux noms illustres font maintenant place à des champs. Puis des forêts, qui laissent place de nouveau à des terres agricoles ponctuées de villages. Il y a quelque chose de triste et d’apaisant à la fois de voir ces paysages de forêts, ces campagnes et ces champs ainsi façonnés par la main de l’homme.

Les paysages défilent. Ils changent sans cesse. Leur défilement et le ronronnement du moteur me bercent.

Je suis calme, je suis heureux.

Le van quitte l’autoroute, ralentit, trouve sa voie dans le dédale des rues. Comme guidé par un fil invisible. Nous arrivons à l’hôtel. On y est. De longs mois d’attente s’achèvent ici.

Oubliés le départ à l’aube, les trajets interminables, les écouvillons qui vous violent la narine et vous raclent le fond du cerveau. Et vous laissant un goût de sang.

Aujourd’hui, c’est la Triumph Speed Triple 1200 RS qui est là. Je L’ai attendue des mois.

Aujourd’hui, c’est Elle qui m’attend…

Et nous ferons connaissance...

Foux Foux
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Yamaha R6 GYTR - Une machine réservée à la piste
Précédemment annoncée avec un réservoir noir, elle sera finalement bleue.
La Honda CB300R fait son retour en 2022
Désormais avec un moteur aux normes Euro 5, la CB300R revient au catalogue parmi les "Néo Sport Café"
En 2022, les Yamaha neuves auront 4 ans de garantie en Suisse
Pour souligner leur promesse de fiabilité des produits du constructeur japonais, la garantie est prolongée en 2022.
Yamaha Ténéré 700 Raid – L’Adventure au bout de la dune
Présentée sous forme de prototype lors du dernier salon EICMA, les dessins de la Yamaha Ténéré 700 Raid, version spéciale Adventure, viennent de fuiter.
Essai BMW CE 04 - À la pointe du tout électrique
Après le C Evolution, le maxi-scooter CE 04 est le premier modèle de la nouvelle stratégie de mobilité urbaine de BMW. Il n'y aura plus de nouveau modèle thermique, place au tout électrique.
Record historique des ventes pour Ducati
Ducati célèbre une année 2021 historique, avec un nouveau record de vente. Un signe de bonne santé pour le constructeur en mains allemandes ?

Hot news !

Essai Triumph Tiger Sport 660 - GT British pour jeune permis (vidéo)
Avec le moteur 660, la marque anglaise dispose d'un produit d'appel qui se décline ici en une moto plus polyvalente qu'un roadster.
Triumph lâche ses Tiger 1200 dans l'arène des gros trails
Triumph présente ses nouveaux trails au long cours et lâche ses Tiger 1200 chez les gros trails
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.