Reportage publié le 25 février 2019

Une journée au salon Swiss-Moto 2019

Texte de Jimmy / Photo(s) de Denis Guyot / Avec la collaboration de David

Le salon de Zürich est généralement l’un des points forts du début de saison. Météo printanière, nouveautés alléchantes et préparations envoûtantes ont marqué cette édition 2019. On a passé une journée dans les travées zürichoises et on est revenu bien remontés pour l’année !

Dans mes jeunes années de motard, Swiss-Moto était un pèlerinage. Un incontournable qui annonçait l’arrivée de la saison de moto et l’occasion de grimper sur les machines qui me faisaient rêver. Après plusieurs longues années d’absence, incompatibilités d’agenda obligent, j’ai eu le plaisir de me replonger dans la bonne ambiance du salon, en compagnie de Denis et David, pendant le premier jour d’ouverture au public.

Petite animation façon grille de départ à l’ouverture des portes, déjà saturées par les visiteurs de ce jeudi matin, et c’est parti. La répartition des stands restant la même, on s’oriente facilement et on remarque les évolutions chez les exposants. Premier bon moment sur le stand Honda, avec un bel espace dédié à la gamme Neo Sports Café, où diverses préparations de concessions côtoient les jolies CB. On trouve également une gamme de vêtements au look rétro qui donnent juste envie de vider son compte en banque et de rouler Honda. 

C’est d’ailleurs une impression qui ressort pendant cette visite : les modèles néo-rétro et la personnalisation sont mis en avant chez bien des exposants. Pour preuve, les Nine-T équipées de pièces du catalogue Option 719qui bordent le stand du constructeur allemand, ou la gamme Modern Classic de Triumph, qui occupe superbement la première ligne chez la marque anglaise. Juste en face, c’est chez HESS qu’on trouve de très belles préparations, pour la plupart homologuées en Suisse.

On sait depuis un moment que la cote des hypersportives et autres missiles sur roues baisse constamment. Cela n’empêche pas certains constructeurs de mettre en avant leurs modèles sportifs. Trônant fièrement sur son podium, la déjà mythique Kawasaki H2 toise une surprenante nouvelle ZX-6R, alors que chez Suzuki, on n’a d’yeux que pour la Virus 1000, deuxième du nom, et ses 201 chevaux ! Moment d’envie également chez Ducati, avec la superbe Panigale V4R et ses ailerons carbone, côtoyée par une V4 S au coloris MotoGP replica du plus bel effet.

Trente secondes plus tard, un petit attroupement se forme devant le stand d’à côté, SpeedBox. Normal, Keanu Reeves, venu présenter sa marque Arch Motorcycles, passe tranquillement pour une petit visite du salon. Une photo avec une fan plus tard, Keanu continue son chemin, certes escorté par plusieurs gardes du corps, mais sans générer une véritable émeute comme cela peut être le cas ailleurs. 

Et c’est cette ambiance relax et typiquement suisse qui me touchera sans doute le plus. Loin du bling bling (et de la pléthore d’hôtesses affublées de tenues à la limite du raisonnable…) de Milan, Swiss Moto conserve une dimension humaine. On compte un grand nombre de staff sur les stands, abordant tranquillement les visiteurs. Dans une idée commerciale, bien sûr, mais avec aussi ce simple plaisir de discuter autour d’une passion commune. 

Profitant d’un bon risotto, sur l’un des food trucks à l’entrée de la Messe, Denis, David et moi discuterons tranquillement parmi nombre de visiteurs venus profiter d’une pause midi au soleil. Après un nouveau tour du salon, les pieds endoloris nous siginifient l’heure du départ.

C’est des bons moments plein la tête, comme les 70’289 visiteurs de Swiss-Moto, que nous reprenons la route vers notre Romandie. Impatients de commencer la saison, comme à chaque retour du salon de Zürich, auquel nous disons « A l’an prochain ! ».

Jimmy
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Aprilia ajoute une Tuono 660 Factory et des couleurs aux sportives
L'incursion d'Aprilia dans le marché de la moyenne cylindrée bat son plein. Avec une version affutée de la Tuono et une édition limitée de sa RS660, on comptera encore sur elles en 2022.
Quicktest360 - La Ducati Panigale V4S 2022 en vidéo
L'essai écrit est sorti il y a quelques jours, place à l'essai vidéo, avec le son du moteur et du vent.
Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.