Reportage publié le 26 septembre 2014

A la découverte du Hard Alpi Tour 2014 - 550 kilomètres en 24 heures ! [page 2]

Texte de David Zimmermann / Vidéo(s) de David Zimmermann

Pages

En route

Les premiers kilomètres se font sur une route asphaltée, dans de petits villages très pittoresques. Y’a pas à dire, l’Italie est très jolie !

Le système de trace du GPS ne fonctionne pas vraiment comme je l’avais prévu, et je me trompe de route déjà après moins de 10 kilomètres...

J’ai oublié de préciser que mon coéquipier roule avec une GS 1200 Adventure, qui, déjà lourde à la base est en plus équipée de top-case et valises en alu. Et, tenez-vous bien, il transporte encore ses deux pneus route qu’il ne voulait pas jeter avant le départ de la course...

Au fur à et mesure des kilomètres, j’apprends à connaître ma petite XT600E que j’utilise pour la première fois. Si elle est loin d’être excitante à conduire, elle fait très bien le boulot, malgré son âge et le fait que j’ai des pneus routie. Son grand avantage est qu’elle est vraiment légère et avec mes modifications, très agréable à rouler debout.

On passe deux check-points avant d’arriver à la tombée de la nuit dans une grande salle où le souper nous est servi. Après une bonne assiette de pâtes accompagnée de thé chaud et de deux sandwichs, on s’apprête à reprendre la route quand on croise deux amis partis avant nous. On a loupé une partie d’environ 30 kilomètres tout au début. D’après leurs dires, ce passage était assez difficile car il y avait de la boue. Un type en GS s’est d’ailleurs cassé la clavicule en tombant…

Notre progression est beaucoup plus lente que je pensais, notamment du fait que quasiment toutes les routes sont des cols de montagne plein de virages en épingle. Il est donc impossible de rouler à bonne allure.

La moitié du Hard Alpi Tour se déroulant de nuit, l’éclairage est un point très important et certains concurrents n’y sont pas allés de main morte en montant jusqu’à quatre phares multi-LED et même des projecteurs.

Je me suis contenté de deux phares d’appoint à LED de 20W chacun achetés sur eBay quelques jours plus tôt. La consommation électrique est minimale et le résultat est excellent.

Les heures passent et la fatigue commence à se faire sentir. De plus, la température chute rapidement et je dois ajouter des couches et mettre mes gants chauds pour continuer.

De nuit, il est encore plus difficile de ne pas se perdre. Ce qui devait arriver arriva, on se trompe à nouveau. L’occasion de boire une boisson énergisantel, de faire le plein et on repart en arrière. On croise une équipe qui est également en train d’aller dans la mauvaise direction. Malgré nos avertissements, ils ne nous croient pas et décident de continuer...

Après une bonne vingtaine de kilomètres, on rejoint la bonne piste et vers 02h30, on arrive au check-point suivant.

Ici encore, on a droit à un ravitaillement composé de sandwichs et boissons chaudes. Dans ce petit chalet de montagne, ceux qui ne sont pas en train de manger, dorment à même le sol ou sur des chaises.

Je m’endors sur ma chaise pendant une heure avant d’être réveillé par Piotr. Des types sont partis et on a un peu de place pour se mettre à même le sol. On dort encore deux heures et lorsqu'on s’apprête à partir vers 06h00, on croise un groupe de Belges arrivant (seulement) maintenant. Eux n’ont pas eu de bol ! Une crevaison pour commencer puis un cailloux qui a fendu le carter d’un moteur. Ce dernier a perdu toute son huile et a serré, àvidemment. Ils ont attendu quatre heures dans la nuit pour que quelqu’un vienne chercher la moto. L’organisation n’ayant pas prévu un système de rapatriement en cas de panne, c’est un privé qui est venu avec son bus... quelle poisse !

Le soleil se lève lentement et on reprend la route. Il reste plus de 250 kilomètres à parcourir.

Les paysages sont magnifiques et on passe devant plusieurs anciennes fortifications militaires datant de l’époque de Napoléon. D’ailleurs, une partie de ces routes ont été construites par Napoléon pour déplacer ses armées. 

Vers 13h00, on arrive au dernier point de ravitaillement pour un excellent petit déjeuner avant de repartir. La cerise sur le gâteau sera la montée du col de l’Assiette. Les paysages sont magnifiques et on roule avec un grand soleil. A partir du sommet, ce n’est plus qu’une vingtaine de kilomètres jusqu’à l’arrivée que nous rejoignons après vingt-quatre heures et vingt minutes ! Wow... enfin !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Tricana Motorcycles présente la bien nommée MV Agusta La Rouge
Le garage Tricana Motorcycles sis sur les rives du Léman à Corseaux près de Lausanne nous propose une F3 675 revisitée et dénommée maintenant "La Rouge".
Offre d'emploi - Horizon Moto à Bevaix (NE) recherche un mécanicien moto
L'agent Kawasaki du Littoral neuchâtelois recherche un mécanicien moto qualifié, de préférence avec une expérience confirmée sur les modèles Kawasaki.
La Grande Evasion by Guy Martin
Film mythique et scène mythique, tous ceux qui ont vu La Grande Evasion se souviennent du fameux saut du capitaine Hilts, incarné par Steeve McQueen au-dessus de la clôture pour fuir les nazis à sa poursuite.
Husqvarna confirme l'arrivée prochaine de la Norden 901
Présentée lors du salon EICMA 2019 au stade de prototype très avancé, la Husqvarna Norden 901 écumera bientôt nos routes.
Lancement de la Triumph Rocket III R & GT, à Uniquement Vôtre, Lausanne
Première rencontre (visuelle) hier soir et des chiffres qui sautent à la figure : 2458 cm3, 167 chevaux, 225 Nm, -40kg et un 0-100km/h en 2.9s...
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.

Hot news !

Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.
EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».