Reportage publié le 27 juin 2012

Tridays 2012 - Voyage dans un monde parallèle

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Patrick Schneuwly / Vidéo(s) de Patrick Schneuwly & Triumph Motorcycles

Le petit village de Neukirchen am Grossvenediger accueille depuis de nombreuses années un festival un peu déjanté: les Triumph Tridays. Renommé Newchurch pendant ces quelques jours, la petite bourgade vit alors totalement au rythme de la fête; les maisons sans banderoles bleues de la marque anglaise ne sont pas nombreuses.

Par le passé, j'avais participé deux fois aux Yamaha Days, la grande fête annuelle de l'importateur Hostettler. Je m'attendais au même style d'évènement, répété sur plusieurs jours. En fait, les Triumph Tridays tiennent plus d'une vogue de village, avec d'innombrables Triumph garées dans tous les coins! Certains s'autorisent aussi de traverser la foule à moto, dans les petites rues, parfois même sans casque. Mon guide pour l'occasion m'informera que c'est normal, qu'il s'agit une petite partie du folklore. Bon...

Après la présentation aux journalistes de la nouvelle Triumph Trophy, je me dirige vers le centre du village où se trouve une première scène sur laquelle le maître de cérémonie des Tridays présente un artiste italien, qui a pour l'occasion construit une moto spéciale. Alors qu'une fanfare se fraie un chemin pour arriver devant ladite scène, il se met à pleuvoir un peu, beaucoup, puis au point que tout le monde part se réfugier sous une tente! Une grosse averse de grêlons s'abat ensuite sur nous, des cubes de glace de la taille d'une noix ricochent partout sur le secteur! Heureusement, aucun dégât n'est à signaler sur les motos exposées.

Le temps se calme très vite et la foule reprend possession de la rue. L'artiste sur la scène annonce qu'il a préparé une surprise aux spectateurs de l'édition 2012... Sans prévenir, un engin de chantier déjà largement disproportionné pour la route fend la cohue massée dans la petite bourgade puis manoeuvre sur la place pour poser une caisse devant la scène. La voilà, la surprise: l'artiste n'a pas fait une, mais deux motos quasi-jumelles pour les exposer ici! Le travail est simplement magnifique et en choisir une des deux s'avère un choix cornélien.

La soirée avance et il faut choisir quel plat hautement diététique va nous sustenter. Demi-poulets, hamburgers, hot-dogs, ribs de porc... Tout est bon et pas cher. Si vous tenez à essayer la gastronomie locale, il faudra vous attabler dans un restaurant traditionnel. Même là, ceux qui vous servent portent tous des vêtements siglés Triumph; après tout, la marque doit faire bien vivre le village durant l'inter-saison. Bon point à l'organisation pour les gobelets à consigne et réutilisables, un bon moyen de ne pas nager dans un océan de plastique jeté à terre ou pour repartir avec un souvenir original.

Quelques heures après les journalistes, c'est au tour du public de découvrir la nouvelle Trophy! Vers 21h30, dans la zone de stunt et sous une pluie battante, une caisse marquée "A new Triumph inside" est suspendue à une grue. Dans la mise en scène vient enfin le moment de descendre cette grosse boîte. Enfin au sol, c'est là qu'un des acteurs met le feu à la boite d'où tomberont des pièces enflammées; ils sont fous ces anglais! Dans la confusion, le maître de cérémonie annonce la Triumph Trophy et les 2 motos arrivent en roulant.

Malgré le temps, il ne reste qu'à retourner sous les tentes pour suivre la fin du match de football et faire la connaissance d'autre motards autour d'un verre. Pour tous les "festivaliers" la commune met à disposition des navettes gratuites pour rejoindre des hôtels jusqu'à 20km de Newchurch. Moins pratique, mais plus agréable que de dormir là-bas. Il est en effet très simple de trouver une chambre directement dans la fête... mais la nuit risque alors d'être courte!

Le lendemain, le programme reprend véritablement à 14h avec une course de Rumbler. Certains se présentent avec leur propre machine préparée avec soin, les autres pouvaient s'inscrire et participer avec des machines de prêt. Vous imaginiez une piste avec des graviers, des bottes de paille, des commissaires...? Eh bien non, rien de tout ça! La course se court en 1 contre 1, avec deux bouts droits et un grand virage à gauche. La pluie de la veille a bien aidé à rendre le terrain peu praticable, de quoi rendre la piste vraiment sympa! L'ambiance de cette course est juste exceptionnelle et le succès de cette première édition devrait motiver l'organisateur à reproduire l'expérience en 2013 !

En déambulant dans la ruelle principale, vous découvrirez des motos plus belles les unes que les autres. Les Speed et Street Triple sont les plus nombreuses avec les Rocket 3. On tombe aussi sur des surprises, comme une 1200 Explorer orange et à side-car qui peut quand-même prendre de l'angle, ou un Tiger 1050 avec compresseur et kit NOS affichant 348 cheveaux. Certains gens sont fous!

Notre vidéo:

Le samedi en fin d'après-midi a lieu une grande parade des participants aux Tridays. Tout ceux qui sont venus sur leur Triumph peuvent y prendre part en roulant groupé avec les autre participants de son pays, le tout donnant un air d'ouverture de jeux Olympiques. En 2012, ce défilé s'est fait sous la pluie et je dois bien avouer que, trempé, je n'ai pas eu le courage d'y assister. Le samedi soir est encore une occasion de passer une soirée avec plein de gens sympas et même de rencontrer des francophones.

Cette fête annuelle semble être devenue au fil des années un véritable pélerinage pour les fans de Triumph, mais aussi pour les motards en général. La marque semble ne pas être si importante, tant que vous êtes sur deux-roues, vous êtes les bienvenus. L'organisation est bien rodée, au point de placer de grandes pancartes indiquant la distance restante avant l'arrivée à Newchurch. Une fois arrivé vous pourrez vous inscrire pour essayer tout les modèles Triumph, que ce soit seul ou en ballade guidée. Dans un coin du village, vous serez accueillis par les concessionnaires italiens réunis dans leur Little Italy, où un apéritif gratuit a lieu tout les quarts-d'heure environ.

Ne vous y trompez pas, l'Autriche, c'est loin. Malgré cela, les motards aux plaques anglaises sont nombreux. J'y ai bien sûr vu des Autrichiens, des Allemands et des Suisses, mais aussi des Italiens, des Belges, des Français et même des Russes. Regardez donc le nombre de cols que vous avez sur votre route, posez vos jours de vacances et allez-y en 2013. Même en 7 heures, pour mon chemin le plus direct, je pense retourner dans ce festival au goût de Burning man sauce british.

Vidéo de Triumph:

Patrick
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Les anglais de Langen Motorcycles projettent de commercialiser un roadster 250 2-temps
Langen Motorcycles a présenté une maquette digitale et un moteur de roadster 250 2-temps plutôt séduisant.
La Kymco RevoNEX se dévoile sur des documents de brevet
Parmi les électriques, la Kymco RevoNEX est une excentrique dotée d'un embrayage et d'une boite de vitesse. La façon de faire accepter cette propulsion aux motards ?
Randy Krummenacher quitte l'équipe MV Agusta avec effet immédiat
Le pilote zürichois a annoncé sa rupture immédiate du contrat qui le liait à la firme italienne, pour "préserver son intégrité morale et professionnelle".
Au tour de la Ducati Multistrada 950 S d'avoir une nouvelle couleur
Après la Panigale V2, c'est au tour de la Multistrada 950 S de recevoir une nouvelle teinte GP White au catalogue.
Saga Speed Triple 2021 - Amortisseur en prise directe
Début de semaine on a découvert une première photo volée sur la couverture d'un journal allemand, RideApart nous sert toutes les photos.
Saga Ducati Multistrada V4 - Deuxième service de photos volées
L'activité de test et développement semble intense, la Multistrada V4 a refait une sortie et on note de nouveaux détails.

Hot news !

Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.