Article du 10 novembre 2021

Yamaha MT-10 2022 - On en sait plus sur la R1-naked

Texte de Patrick

La bataille des gros roadsters fait rage et forcément après la présentation d'une R1 on guette la venue de son alter-ego naked. Fin du suspense, Yamaha ne nous fait pas de grosse surprise.

Cette année, les 3 diapasons ont mis sur le marché deux modèles de poids, je pense à la MT-07 et la MT-09. Les changements ont été nombreux et pour la seconde nommée, ce fût des modifications drastiques ! Esthétiquement c'était le désarroi. Cette nouvelle face avant reconnaissable entre mille laisse des traces. Qu'à cela ne tienne, la MT-10 a aussi droit à son nouveau look et une face d'insecte encore inédite. L'oeil entrainé y verra les feux de la R1 directement sorti du stock et pour les sourcils LED on peut y trouver un faux air de Streetfighter V4, avec la petite pointe entre les phares, vous ne trouvez pas ?

Le look se veut évidement compact, minimaliste, très brut. Ceci rend visible bien des cables et des durites ainsi qu'un radiateur d'huile. Le klaxon semble toujours posé au dernier moment, en dépit du look. Enfin les commodos au guidon accusent le poids des années et l'ajout successif de bouton les ont rendus de moins en moins digestes. Je souhaiterais sincèrement voir une refonte complète de ces pièces dans un avenir proche.

 

Revenons à la partie mécanique. La MT-07 a entrainé l'apparition de la R7, avec au final peu de pièces en commun. La MT-09 s'est muté en XSR 900 la semaine passée en profitant à fond de ses innovations. Qu'en est-il de la MT-10, alors que la R1 2020 était clairement au-dessus de sa devancière (dédicace à Bryan C. pour l'info !) ?

Elle prend 5.5 ch. à la version précédente mais reste à 34 cv de la R1 avec 165.9 cv à 11'500 tr/min. Comparativement, elle se place au niveau de la BMW S1000R, en tête des autres japonaises, mais face aux italiens et aux autrichiens, elle est en retrait niveau puissance. Quant au poids de 212 kg en ordre de marche, c'est 4 de plus que l'allemande.

Si on se rappelle ce que voulait dire MT au départ, "Master of Torque" on s'attend à une déferlante de couple de la part du moteur. 112 Nm, c'est le sommet atteint par la courbe... Ce sera toujours une faiblesse de l'architecture du 4 cylindres en ligne.

Parmi les réjouissances, le roadster emprunte la conception deltabox du châssis de la R1 qui rend le moteur CP4 porteur, tout comme son freinage copié collé de celui de la sportive. Le système QSS de shifter bidirectionnel est monté en série ainsi que la ligne d'échappement avec collecteur et silencieux en titane.

La centrale IMU mise à jour est accompagnée du limiteur/régulateur de vitesse YVSL, des modes de conduites recalibré de PWR-1 (agressif) à PWR-4 (pluie), un contrôle de traction désormais sensible à l'inclinaison de la moto, un système de contrôle de la glisse de la roue arrière (SCS) mais aussi du soulèvement de la roue avant (LIF) et enfin la gestion du frein moteur (EBC). Le Yamah Ride Control (YRC) englobe tous ces paramètres pour créer un ensemble de réglages prédéfini par le pilote.

Les éléments de suspensions sont issus du partenaire de la marque KYB, avec une fourche ø 43mm et un amortisseur tout deux entièrement réglables. En attendant les éléments Öhlins EC sur une hypothétique MT-10 SP (Viendra ? Viendra pas ?).

Les livraisons en Europe devraient commencer en février, pour un prix pas encore fixé. Les 3 couleurs proposées sont Icon Blue et Tech Black, deux valeurs sûres de la gamme, mais également en Cyan storm avec ces jantes turquoise qui me rappellent la CBR 600RR de 2009 et que j'aime beaucoup. Cette couleur Cyan c'est une excentricité pour la MT-10, les autres modèles ayant des jantes plus orange-rouge dans leur livrée Storm fluo.

Patrick
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-10
Année :
2022
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, crossplane, 4 temps, double ACT, 16 soupapes
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
166 ch à 11'500 tr/min
Couple max. :
112 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
par chaîne
Boîte :
6 vitesses avec QSS bidirectionnel
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile, anti-dribble assisté A&S
Partie cycle
Châssis :
Cadre Deltabox en aluminium
Suspension AV :
Fourche inversée KYB entièrement réglable ø43mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur KYB entièrement réglable
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant ø 320 mm, étriers Advics à 4 pistons et fixation radiale, ABS sur l'angle
Frein AR :
Monodisque ø 220 mm
Dimensions
Longueur :
2'100 mm
Empattement :
1'405 mm
Largeur :
800 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids total :
212 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Cyan Storm
 
Icon Blue
 
Tech Black
Catalogue
En ligne :

Plus d'articles Moto

Aprilia ajoute une Tuono 660 Factory et des couleurs aux sportives
L'incursion d'Aprilia dans le marché de la moyenne cylindrée bat son plein. Avec une version affutée de la Tuono et une édition limitée de sa RS660, on comptera encore sur elles en 2022.
Quicktest360 - La Ducati Panigale V4S 2022 en vidéo
L'essai écrit est sorti il y a quelques jours, place à l'essai vidéo, avec le son du moteur et du vent.
Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.