Article du 01 juin 2021

La nouvelle Triumph Speed Twin en approche et elle a l’air affutée

Texte de Phoukham Phothirath / Photo(s) de Triumph Motorcycles

La nouvelle Triumph Speed Twin est en approche. C’est le dernier opus d’une lignée apparue en 1938 et on nous le promet plus affûté que jamais. Plus de puissance, une prise en main améliorée, des technologies au goût du jour, un meilleur freinage, une partie-cycle revue, avec une qualité perçue et une finition premium.

Tout d’abord au niveau du moteur, le twin gagne 3 chevaux et dispose maintenant de 100 ch à 7'250 trs/min, tandis que le pic de couple culmine à 112Nm (à 4’250 trs/min). Il est plus rempli à bas et mi régimes, tout en montant plus vite dans les tours (17% réduction de l’inertie moteur). Il répond bien sûr aux normes Euro5 et voit ses intervalles de services s’espacer à tous les 16'000 kilomètres, une constante sur les nouvelles Triumph.

Côté partie-cycle, là aussi du nouveau, avec une fourche inversée d’origine Marzocchi (à cartouche) qui orne la proue, associée à des étriers Brembo M50 radiaux et monoblocs (à rendre jalouses certaines hypersports…) pinçant des disques de 320mm à l’avant (étrier Nissin 2 pistons et disque de 220mm à l’arrière).

Les pneus sont les excellents Metzeler Racetec RR, que l’on trouve déjà sur la Thruxton RS et la nouvelle Speed Triple 1200 RS ; ils sont montés sur de nouvelles jantes à 12 bâtons. Le poste de pilotage a aussi été revisité pour plus de confort et de facilité – la selle culmine ainsi à 809mm de hauteur et le réservoir (de 14.5 litres de contenance et doté du fameux bouchon Monza) présente même de légères échancrures pour y caler les genoux.

Quant à la technologie embarquée, elle a également été mise à jour : 3 modes (Road, Rain et Sport), ABS en standard et un contrôle de traction déconnectable. L’éclairage est à LED, ainsi que les clignotants. Il y a un chargeur USB sous la selle, un capteur de la pression des pneus est aussi disponible, et le verrouillage de la direction peut même se faire via un transpondeur intégré à la clé de contact.

Bien sûr, si jamais, plus de 50 accessoires sont disponibles pour « la rendre » plus à vos goûts. Ah, la finition est soignée, comme à l’accoutumée chez le manufacturier britannique, avec des pièces en aluminium brossé ici et là, sans compter ce superbe échappement.

Tarif et disponibilité : CHF 14’200.- / CHF 14’620.- selon l’option couleur (Red Hopper, Matt Storm Grey ou Jet Black), à partir de la mi-juillet. Tout bientôt donc.

 

 

 

 

Foux Foux
Source :  Triumph Motorcycles
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

BMW K 1600 GS Mammoth – Le retour du mammouth
Le retour du mammouth est à l’ordre du jour, tant sur le volet du règne animal que dans notre monde du deux-roues. Celui dont on va traiter on le doit à Nico Bakker.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Schallenberg Classic 2021 - Un weekend d’immersion (partie 1/2)
J'arrive au Schallenberg Classic un vendredi en fin de journée et yes, j'ai eu le tracé pour moi tout seul !
Aprilia Tuareg 660 - Place à la vidéo
Alors qu’elle sera officiellement présentée dans quelques semaines lors du salon EICMA de Milan, l’Aprilia Tuareg 660 se dévoile chaque jour un peu plus notamment au moyen de la dernière vidéo publiée par le constructeur de Noale.
La marque genevoise Motosacoche revient sur le marché avec le Type A
Entre 1899 et 1901, Henri et Armand Dufaux inventent un moteur qui s'installe dans le cadre de n'importe quelle bicyclette. La Motosacoche est née ! Marque plus ancienne que Harley-Davidson, Indian ou Husqvarna Motorcycles (1903 selon les sources), notre côté patriote est fier de ce retour.

Hot news !

Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.
Essai de la Zero SR/F : Silence, ça pousse!
Essai d'une moto branchée qui risque de vous surprendre.
Aprilia RSV4 Factory 2021 - A la pointe de l'efficacité
10 jours d'essai au guidon d'une Aprilia qui ne cesse de s'améliorer avec les années.
Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.