Article du 20 juin 2018

Swiss Stunt Riding School - On s'est installé sur les bancs de l'école de Jonathan Grossenbacher

Texte de Marc

Avec mon collègue Gonzo, nous avons eu la chance d'être conviés par Jonathan Grossenbacher à suivre son cours "avancé" de stunt sur le tracé de Lignières. Pour une fois, on a (presque) été sages et on ne s'est pas assis au fond à côté du radiateur.

Jonathan Grossenbacher fait partie du paysage des stunters suisses depuis de nombreuses années et il est un de nos, voire même le, meilleur représentant de cette discipline sportive. Si si, après l'avoir pratiqué, on vous promet que c'est du sport.

Mais voilà, jusqu'à aujourd'hui, pour apprendre à faire de beaux wheelings, il fallait passer par la case apprentissage personnel qui comprend également une autre case "chute", voire "pelle".

C'est pourquoi Jonathan a eu l'idée de lancer sa Swiss Stunt Riding School, soit rien de moins qu'une école pour apprendre les rudiments du stunt, à savoir les beaux wheelings et le drift.

Les cours sont répartis en deux niveaux, le stage de découverte qui permet de déjà apprendre la théorie et à commencer à s'exercer sur les KTM Duke 390 de l'école. Et cerise sur le gâteau, un baptême en bi-place est réalisé avec Jonathan aux commandes, croyez-moi ça vaut son pesant de cacahuètes.

Puis le stage avancé permet de travailler encore plus en profondeur, voire en hauteur, puisque la demi-journée est exclusivement consacrée aux travaux pratiques. Et une demi-journée suffit amplement tant on est rincé à la fin. Je vous l'avais dit, le stunt c'est du sport.

Au niveau de l'équipement, rien de plus simple, la Swiss Stunt Riding School met à disposition, les motos et les chariot de sécurité, il suffit de venir avec son casque, ses gants, ses bottes, une veste en cuir, sa dorsale et un jeans ou un pantalon renforcé et roulez jeunesse !

Venons-en à notre expérience personnelle. Pour ma part, bien que motard depuis... oulhà une trentaine d'années... je n'ai jamais été un foudre de guerre pour réaliser des wheelings. Et bien croyez-moi, une fois la théorie assimillée et un quart d'heure de pratique pour travailler le déclenchement, c'est presque devenu un jeu d'enfant.

L'atout majeur est le chariot de sécurité qui permet de s'exercer à chercher le saint-graal, autrement dit le point d'équilibre. Hé bien, il est sacrément plus haut que ce à quoi on s'attend ! Grâce à se chariot qui évite le retournement, on peut aller le chercher, voire même se retrouver "tanké" à l'arrêt la roue avant pointée vers le soleil, hein mon Gonzo !

L'avis de Gonzo:

Le stunt est une pratique sportive qui mérite d'être mise en avant. Surtout quand on voit ces "cross-bitumeurs" qui entachent cette discipline qui force à mettre bout à bout équilibre, maîtrise et travail. Et du travail, il en faut, croyez moi.

A mon humble niveau, je ne suis pas un expert du lever de roue et Jonathan m'a permis de comprendre bien des choses en peu de temps. Pour reprendre ses mots, on voit en une demi-journée ce qu'il a dû apprendre en plusieurs mois en autodidacte.

Et quelle joie quand ce point d'équilibre est enfin atteint! A tel point qu'avec les chariots de sécurité, on se surprend à aller plus loin encore et jouer avec ce frein arrière qui est la sainte sécurité du wheeling... et on finit tanké !

Un passage sur les burns avec toujours cette transmission d'information donnée religieusement par Jonathan, toujours là pour donner le dernier conseil qui va bien.

De la pédagogie, du fun et une découverte de cette discipline sportive en toute sécurité, voilà ce que propose la Swiss Stunt Riding School!

Toutes les infos sur les prochains stages et les inscriptions sur le site de Swiss Stunt Riding School.

Marcouille
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

BMW dépose un brevet de châssis et bras oscillant en une pièce !
BMW prouve avec ce brevet une fois de plus qu'ils sont une grande force d'innovation. Après le châssis et les jantes carbone, voilà l'ensemble cadre/bras oscillant d'une seule pièce.
Enfin le renouvellement de la KTM RC390 ?
La KTM RC n'a pas changé depuis de nombreuses années, ses parts de marché sont faibles face aux concurrentes et même la 390 Duke lui soustraits quelques ventes. Mais un nouveau millésime pointe le bout de ses carénages.
La nouvelle Aprilia Tuono V4 1100 en test à Imola
Dans la lutte au super roadster, la Tuono et son V4 font figure d'ancêtre face à la concurrence. Mais on est en droit de croire à un renouvellement du modèle.
La 80ème édition de Sturgis a bel et bien lieu
Rien n'arrête le plus célèbre rassemblement de bikers, pas même le Covid-19, la 80ème édition de Sturgis a débuté le 7 août et finira le 16 août.
Essai Honda CB1000R Neo Sports Café - Sortie de léthargie
La précédente CB1000R, c'est une des premières motos qu'on avait essayé sur le site en 2010. Depuis tout ce temps, elle n'aura changé qu'en 2018. Mais que s'est-il passé en 8 ans de développement ? Bah euh...
Djeemee's Story - Sapinette
Parce que le monde de la moto est rempli d'histoires, Djeemee a décidé qu'il allait également partager la sienne. En commençant à peu près par le commencement, soit l'histoire de son premier gros cube. Une Bandit 600 baptisée Sapinette. Tout un programme!

Hot news !

Essai KTM 390 Adventure - Elle doit être prise au sérieux
A l'annonce de sa sortie, j'étais sceptique. Je n'ai jamais vu une moto de ce segment sur nos routes, alors pourquoi celle-ci devrait marcher ? D'abord parce que l'Europe n'est pas le marché cible et ensuite parce qu'elle est vachement bien cette 390 Adventure !!
Kawasaki Z900 vs. BMW F900 R - Duel au sommet du marché roadster
Cette année 2020, si particulière, verra quand même l'énorme succès de la nouvelle Kawasaki Z900 sur le marché. Face à elle, BMW présente son premier roadster mid-size convaincant, la F900 R.
Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.