Article du 22 février 2016

"Nous ne voulons pas de circuit en Suisse !" - L'analyse d'Hervé Gantner tout en ironie

Texte de Yann / Photo(s) de Yann

La Suisse ne possède pas de circuit de vitesse dans son bel écrin, mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que le Conseil fédéral en a décidé ainsi, suite à un tragique accident lors des 24 Heures du Mans en 1955... C'était il y a 61 ans.

De ce fait et depuis des années, le peuple suisse a lancé un bon nombre d'initiatives pour inverser la tendance, malheureusement sans succès. Les excuses sont régulièrement identiques : dangerosité, impacts sur l'environnement, enjeux financiers... Autant de motifs qui ont mis à mal les projets sérieux que nous avons connus.

Aujourd'hui, nous vous proposons de lire l'avis d'Hervé Gantner (pilote "road racer" connu pour ses participations au Tourist Trophy et au Grand Prix de Macau, notamment). 

La parole est donnée à Hervé :

Sérieusement, vous nous fatiguez avec vos envies de faire un circuit en Suisse ! Nous, on aime le calme, le silence et tout ce qui rapporte de l'argent même si ça peut polluer un peu.

Mais attention, on aime l'argent dans la proportion suisse. Votre petit circuit qui créerait à peine quelques centaines d'emplois et quelques mini-millions, ça n'intéresse personne.

Et puis mince, on n'a pas la place pour vos bêtises, on ne peut déjà plus construire des immeubles pour se faire de l'argent, quoique pour cela, on arrive encore à déclasser quelques terrains je l'avoue.

Après tout, nous n'avons que 3'899 terrains de football, 5'503 courts de tennis, 2'084 piscines, 411 installations de sports de glace et seulement 10'979 "installations sportives spécifiques" (comprenant aussi bien le golf, l'escalade, le cyclisme ou même les 161 terrains de hornuss). De plus, tous ces sports sont écologiques, car personne n'y va en voiture, aucun traitement chimique n'est utilisé et aucune énergie n'est demandée pour l'entretien.

En gros, nous avons plus de 20'000 installations sportives et vous, bande de petits égoïstes crasseux, vous voudriez qu'on vous paie un seul circuit de vitesse ? Mais vous rigolez ! Sachez que les gens qui possèdent des véhicules thermiques représentent à peine plus de la moitié de la population suisse et vous voudriez un terrain ? Pleutres !

Sachez Monsieur, que nous sommes un pays propre. Certes, nous avons un ou deux petits, très petits aéroports internationaux mais c'est une pollution justifiable puisqu'elle rapporte de l'argent à l'Etat. Et puis l'avion, c'est une pollution positive, puisque cela sert à voyager, à s'ouvrir au monde, à se cultiver. Vous conviendrez que prendre des avions afin d'aller escalader (et sous-payer des sherpas) des montagnes dont nous ne verrons bientôt plus la neige est plus utile que d'aller tournicoter sur une bande de bitume sinueuse.

Ne pouvez-vous pas faire comme tout bon Suisse? Prenez donc votre voiture et faites 200km pour aller skier, l'énergie nucléaire qui fait bouger vos télésièges ne pollue pas, puisque la majeure partie vient de l'étranger.

Et puis la Suisse doit se montrer à la pointe de la technologie, à quoi bon pourrait bien servir une piste ? L'EPFL ou l'EPFZ n'ont qu'à se rendre à l'étranger pour développer leurs véhicules électriques sur des circuits, nous avons les moyens de nous déplacer et le trajet pollue principalement les pays avoisinants, donc nous ne polluons pas chez nous. Fantastique, non?

La sécurité routière? Mais mon jeune ami, vous plaisantez ? Nous sommes déjà dans les meilleurs du monde dans ce domaine, à quoi bon sensibiliser les gens à la vitesse quand on peut leur prendre des sommes énormes, et même leurs véhicules et les revendre, dès qu'ils font une grosse bourde ? La répression rapporte beaucoup plus que la sensibilisation très chère.

Cher ami pollueur, si la vitesse ne tue pas autant qu'on aime le prétendre, sachez qu'elle nous rapporte des sommes considérables, pourquoi mettre un endroit à disposition des gens qui aiment la vitesse alors qu'il nous suffit de mettre des radars pour les saigner ?

Eh oui mon ami, tu vis dans un pays où le hornuss a plus de succès que toi et où un dealer sans papier peut exercer son métier plus librement que toi ta passion. Mais tu peux toujours partager ce texte si tu trouves que quelque chose ne tourne pas rond.

PS : les chiffres sur les installations sportives sont trouvables sur bpa.ch.

Si vous souhaitez encore quelques analyses, n'hésitez pas à vous rendre sur sa page Facebook Hervé Gantner Adventures.

El Yannou
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Bridgestone présente le nouveau Battlax Sport Touring T32 et T32GT
Sur son nouveau pneu Battlax Sport Touring, Bridgestone a encore amélioré la tenue sur le mouillé, chiffres à l'appui. Décliné en version GT, le nouveau T32 s'adresse aussi aux motos les plus lourdes du marché.
Surprise, il y a aussi une 890 Adventure (non R)
La présentation de la 890 Adventure R au cours d'une longue vidéo laissait une question en suspens. Voici maintenant la réponse.
Swank Sardegna Rally : Une 2ème édition plus forte que le Covid !
Le Swank Sardegna Rally, c'est un rallye à l'ancienne, pas comme les autres, dont la seconde édition s'est tenue malgré ce fichu Covid. David, toujours à l'affût de terre à projeter et d'aventures insensées, était parmi les participants.
Nouveau V4 Ducati : un moteur plus endurant et sans le desmo
Le V4 nouvelle génération qui fera son apparition sur la prochaine Multistrada annonce un intervalle de service des soupapes à 60'000 kilomètres. Ceci grâce à l'abandon des soupapes desmodromiques, traditionnelles à Bologne.
Info permis - 6 mois de répit pour certains candidat au permis A limité
La bascule qui aura lieu au 31 décembre 2020 concernant les permis moto a aussi une incidence sous-jacente à l'impact non-négligeable.
2020 - Vers une nouvelle année record de vente ?
Alors que le début de saison laissait envisager le pire, les ventes ont finalement décollé. Bien plus haut qu'imaginé !

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.