Essai publié le 20 mai 2021

Essai Honda X-ADV 750 2021 - Le Crossover à deux roues

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Parfois il faut savoir bousculer les codes. C’est « l’ancien » qui se voit ainsi confier l’essai du Honda X-ADV 2021, un modèle qui, pour beaucoup, préfigure un peu ce que sera le futur de la mobilité à deux-roues, à savoir le meilleur du monde du scooter et du monde de la moto.

Avec le X-ADV, le constructeur ailé a quelque peu bouleversé les codes en amenant un genre nouveau, à savoir celui du gros SUV hyper confortables qui faire fureur dans le monde automobile, et qui sont néanmoins capables de prouesses lorsqu'il faut sortir des routes goudronnées et partir à l'aventure. Ce n'est pas étonnant pour un constructeur qui boxe dans les deux catégories, quatre-roues et deux-roues, 

En fait, il ne manque que le mode hybride très en vogue en ce moment dans le monde auto à la nouveauté Honda. Cela viendra-t-il un jour ? D'autres constructeurs en parlent et travaillent dessus mais... Ceci est une autre histoire.

Pour revenir à nos moutons, ce maxi-scooter a en effet détonné lors de son arrivée sur le marché en étant à la croisée des chemins entre moto et scooter. L’avant, les suspensions, le moteur et la boîte DCT proviennent du secteur moto, pendant que la partie arrière avec son assise typique et son coffre sous la selle viennent eux du monde du scooter.

La nouvelle ligne est encore plus agressive et saillante que l’ancienne, ce notamment grâce aux phares LED qui apportent une sacrée touche de modernisme. En faisant le tour du "propriétaire", on constate que l’assemblage des plastiques est « à la Honda », à savoir irréprochable.

Les périphériques sont à la hauteur de l’engin avec, ce qu’on remarque tout de suite, des jantes à rayons, mais tubeless s’il vous plait, chaussées de pneus qui, bien que tout à fait adaptés au roulage urbain qui sera à 99,9% la vocation du X-ADV, fleurent bon les évasions dans les chemins de graviers. Bref, ça sent l’Adventure et ça c’est plutôt flatteur et dans l’air du temps.

Pour le reste on trouve tout ce dont on peut rêver, un double-disque à l’avant, des suspensions de qualité à grands débattements, notamment à l’arrière. Le poste de pilotage n’est pas en reste avec un écran TFT couleurs paramétable dans tous les sens au niveau de l’affichage et permettant d’intervenir sur de nombreux paramètres : mode de conduite (user, gravel, pluie, normal et sport), la boîte DCT, l’ABS,… bref de quoi occuper de longues soirées d’hiver.

Pour moi qui viens du monde de la moto, je ne suis pas plus perturbé que cela quand il s’agit de monter sur le X-ADV. Cela se fait en effet comme sur les montures dont j’ai l’habitude, à savoir en passant la jambe par-dessus et non en s’asseyant « dedans » comme sur un scooter. Ce qui m’a bien plus perturbé c’est d’avoir un levier à gauche… en effet, j’ai déjà essayé des Honda munies de la boîte DCT sur lesquelles l’absence de levier signifie : pas d’embrayage. Là, comme sur un scoot, il s’agit du frein arrière. Et je me serais fait piéger plusieurs fois en roulant en actionnant le frein alors que je cherchais par réflexe l’embrayage avant de m’arrêter par exemple. Cela démontre à quel point le Honda est proche du comportement d’une moto en arrivant ainsi à me tromper !

L’assise, quant à elle, est vraiment confortable sur la large selle, et cela même pour le passager. Le guidon n’est pas trop éloigné et assez large pour permettre de manœuvrer avec l’aisance et l’agilité d’un gros matou sous caféine. Par contre, la conduite se fait plus à la mode scooter que moto. On utilise le guidon et bien moins le poids sur les cales-pieds, euh pardon les marches-pieds en l’occurence, pour guider la bête. Mais le mode d’emploi est vraiment très instinctif.

Le twin parallèle calé à 270 degrés trouve toute sa place dans le X-ADV. Autant il était un peu faiblard dans la Honda NC750, autant ici ce bloc à longue course fait merveille avec son couple élevé à bas régimes dont la crête se situe à seulement 4'750trs/min. On comprend mieux les excellentes reprises dont est capable ce maxi-scooto ou maxi -moter !

En mode « Standard », les rapports passent en douceur à mi-régime, juste dans le gras du couple, grâce à la boîte à double embrayage DCT. Le X-ADV offre de sacrées reprises sur les 3 premiers rapports qui ont été raccourcis. Il suffit de sélectionner le mode « Sport » pour voir l’aiguille du compte-tours grimper dans les tours à la recherche de la puissance.

Cette transmission DCT s’améliore au fil des modèles et sur le X-ADV elle verrouille parfaitement les rapports et surtout transmet très peu d’à-coups. On voit tout le travail emmagasiné. Surtout, elle digère parfaitement tous les modes de conduite, que l’on veuille rouler « à la cool » ou alors faire péter un chrono car on a oublié le pain pour la fondue du soir alors que celle-ci trépigne déjà d’impatience dans le caquelon.

Enfin, pour en finir avec le bloc, on notera que les 3 derniers rapports étant un peu plus longs, ils permettent d’abaisser le régime de rotation du moteur et donc sa… consommation ! Perso sur l’ensemble de l’essai où j’ai un peu tout alterné mais ai quand même beaucoup roulé en ville, celle-ci s’est établie aux alentours des 5 litres au cent, ce qui est raisonnable. Il y a moyen de la faire vite baisser lors des balades en rase campagne.

Et c’est justement sur ce terrain de jeu que le X-ADV est bluffant et fait parler ses gènes issus du monde de la moto. Son comportement n’a rien à envier à bon nombre de routières en étant très sain et avec une excellente tenue de route grâce à ses suspensions. En plus, les petites routes tournicotantes permettent de jouer avec les palets « - »  et « + » à la manière d’une boîte mécanique, c’est assez fun.

La protection est excellente, ce notamment grâce à la fois à la bulle ajustable, pas en roulant mais c’est une habitude chez Honda, qui ne vient pas gêner le champ de vision et aux protections de côté qui sont un peu comme sur un scooter. Cela permet d’envisager de longs trajets en toute sérénité.

Le seul bémol que j’aurais à lui reprocher est l’attaque du frein avant. Non pas qu’il manque de puissance mais personnellement j’aime bien les freins qui ont un bon mordant d’entrée et où il n’y a pas besoin de tirer trop fort sur le levier. Mais avec les deux leviers sous les (deux) doigts, je n’ai jamais eu de soucis à arrêter le X-ADV.

Bon je vous avouerais que je n’ai pas tenté de faire de l’enduro avec le crossover Honda, mais il en est tout à fait capable. Il suffit de sélectionner le mode « Gravel » et roulez jeunesse dans les sous-bois. A ce propos, David, mon confrère et grand gourou de l’enduro, a même partagé un bout de route sur un rallye avec un concurrent qui roulait en X-ADV. Preuve qu'avec un minimum de préparation ce maxi-scooter est capable de vous emmener au bout du monde.

Par contre, à chercher les compromis entre deux mondes, le (ou la ?? On est un peu perdu avec ce mélange des genres) Honda a été obligé de faire quelques sacrifices comme tout d’abord la transmission par chaîne. Bien que celle-ci se trouve bien protégée, elle devra tout de même passer par les cases tension et graissage obligatoires. Une courroie aurait été sympa mais aurait nécessité de gros changements sur le bloc issu de la NC750, donc des coûts. Elle aurait aussi été peu en phase avec la vocation tout-terrain, car fragile face aux cailloux qui pourraient s’y loger.

Autre sacrifice, la place pour un seul casque sous la selle. Pour emmener votre belle (ou votre beau) et profiter d’une pause sans s’encombrer d’un casque il faudra impérativement passer par la case top-case. Par contre, on notera la présence d’une prise sous la selle pour recharger votre précieux portable. Le système Keyless est aussi sympa. Il suffit de glisser la clé au fond de votre veste et plus besoin de la chercher pour déverrouiller la direction ou encore ouvrir la trappe à essence, voire la selle.

Conclusion

Alors le X-ADV, futur de la mobilité à deux-roues ? Je n’ai malheureusement pas de boule de cristal pour le savoir (sinon j’aurais déjà une Suter MMX 500 dans mon box grâce au loto) mais il est indéniable qu’on s’en approche. Notre monde va devoir un jour ou l’autre, à l’instar de ce qui se passe dans celui de l’automobile, s’adapter pour survivre.

Dans tous cas, pour Honda c'est un exercice réussi, en parvenant à conjuguer le meilleur des deux mondes pour créer un engin abouti et qui saura amener beaucoup de plaisir grâce, notamment à ses qualités dynamiques indéniables. En plus, il faut l’avouer le X-ADV a une sacrée gueule qui ne (me) laisse pas indifférent. C’est un objet valorisant comme peuvent l’être de nombreuses motos plus classiques.

Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
La boîte DCT
+
La finition à la Honda
+
La polyvalence de l'engin
+
Les suspensions
On a moins aimé :
-
Le mordant du frein avant
-
Absence de régulateur de vitesse
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La boîte DCT
+
La finition à la Honda
+
La polyvalence de l'engin
+
Les suspensions
On a moins aimé :
-
Le mordant du frein avant
-
Absence de régulateur de vitesse

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
X-ADV
Année :
2021
Catégorie :
Scooter
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, 8 soupapes, simple ACT
Cylindrée :
745 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-F1
Performances
Puissance max. :
54 ch à 6'250 tr/min
Couple max. :
68 Nm à 4'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports DCT
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile à double embrayage (DCT)
Partie cycle
Châssis :
En acier
Suspension AV :
Fourche inversée ø 41 mm, réglable en précharge et détente
Course AV :
153,5 mm
Suspension AR :
Pro-Link avec mono amortisseur, réglable en précharge
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 R17
Pneu AR :
160/60 R15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque avec étriers 4 pistons
Frein AR :
Simple disque avec étrier simple piston
Dimensions
Empattement :
1'590 mm
Hauteur de selle :
820 mm
Poids total :
236 kg
Réservoir :
13.1 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Graphite Black
 
Mat Beta Silver Metallic
 
Pearl Deep Mud Grey
 
Grand Prix Red-CRF Red
Catalogue
Prix de vente :
CHF 13'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Week-end de test BMW par Facchinetti motos
Ce week-end à Saint-Cergue, 18 modèles de BMW seront mis à disposition par Facchinetti Motos pour des essais.
Triumph dévoile la Speed Triple 1200 RR, une Speed Triple 1200 RS carénée…
Triumph dévoile la Speed Triple 1200 RR, une Speed Triple 1200 RS carénée mais ne l’appelez pas « Daytona »…
BMW R18 B & Transcontinental : A l'assaut de l'Amérique!
D’ici la fin de cette année 2021, BMW s’attend à célébrer un nouveau record de ventes avec près de 140'000 motos déjà écoulées jusqu’en août. Les objectifs sont clairs : Être la marque moto premium numéro 1 au niveau mondial. Rien que ça !Après avoir lancé avec succès les R18 et R18 Classic en 2020 (4'000 ventes), la marque bavaroise dévoile aujourd’hui les R18 B et R18 Transcontinental. Ces deux nouveaux modèles, également motorisés par le plus gros boxer de tous les temps, sont prêts pour en découdre avec leurs concurrentes américaines.
EICMA 2021 – Le retour du plus grand salon du deux-roues
Après une édition 2020 qui se sera tenue en virtuelle, le salon EICMA fait son grand retour en 2021 et se tiendra du 23 au 28 novembre.
Test du Sur-Ron Light Bee: l'enduro électrique de 55 kg!
Lancée en 2018, la Light Bee, premier modèle de la marque Chinoise Sur-Ron est un deux-roues tout à fait unique et sur laquelle il est difficile de coller une étiquette. Au premier coup d’œil, elle ressemble à s’y méprendre à un E-Mountain Bike. Toutefois, elle n’a pas de pédales, possède un moteur capable de fournir 5 KW et 250 Nm en pic et et ne pèse que 55 kg. Vous avez dit moto ?
Retour sur le 3ème Steel Trophy de dirt track organisé à Orny (VD) par la Swiss Dirt Track Association (SDTA)
« Des airs d’Amérique », voilà ce que l’on nous avait promis pour le weekend dernier. Promesses tenues, et même bien au-delà.

Hot news !

Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.
Essai de la Zero SR/F : Silence, ça pousse!
Essai d'une moto branchée qui risque de vous surprendre.
Aprilia RSV4 Factory 2021 - A la pointe de l'efficacité
10 jours d'essai au guidon d'une Aprilia qui ne cesse de s'améliorer avec les années.
Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.