Essai publié le 29 octobre 2020

Honda CBR 1000 RR-R Fireblade - De la route à la piste, un essai complet [page 2]

Texte de Patrick / Photo(s) de Patrick Schneuwly et Matthieu Giraudier / Avec la collaboration de Thierry Cittone, Sandra Guyot

Pages

Honda CBR 1000 RR-R SP

Pour tester convenablement cette SP et saisir toute la brutalité de la nouvelle Fireblade, on me l'a confiée pour la sortie AcidTrack au circuit de Lédenon début septembre. Pour justifier l'écart de prix des deux versions, celle-ci est équipée de suspensions Öhlins électroniques et de freins Brembo Stylema, ce qui se fait de mieux. A l'occasion de cet essai, j'ai un train de slick Bridgestone V02 monté sur une moto dépourvue de phares ou de plaques. Honda Suisse a même fait faire une pièce qui rempli proprement le trou laissé béant en retirant le support de plaque.

Une fois que je me suis remis le circuit en tête, je me décide à prendre la piste avec la Honda. Le shifter bidirectionnel est réglable indépendament dans chaque sens, doux, moyen ou direct. Je le mets en doux et par précaution, je réduis la puissance et mets l'anti-wheeling à un seuil plus bas. Cette moto et ce circuit m'intimident, je peux pas me permettre de tomber.

En quelques tours, je prends assez confiance pour remettre la puissance à son niveau original. Aidé de l'ABS en mode track, je n'hésite pas à freiner fort. Trop fort en fait : je dois chaque fois remettre un filet de gaz avant la corde. Il me faut plus d'élan, comme avec ma moto de piste habituelle.

Heureusement, cette Honda sait mettre à l'aise. Dès la deuxième session au guidon je me lâche peu à peu. Je le constate très vite en voyant mon meilleur temps descendre continuellement. Mes doutes quant à pouvoir dompter cette machine s'estompent tour après tour.

Au terme de la journée, j'ai un rythme suffisant pour aller jouer dans la catégorie supérieure à la mienne, me tirant la bourre avec des amis habituellement bien plus rapides. Quelques sensations sur des virages particuliers du Lédenon :

  • Triple gauche : après la ligne droite en montée prise à pleine charge, on se jette dans un enchaînement de 3 virages à gauche. Le but est d'entrer le plus fort possible, il faut avoir le coeur bien accroché. Avec la Fireblade, j'ai su entrer plus fort, au point d'avoir à metttre plus d'angle pour que ça passe. J'ai posé le genou dans le premier gauche pour la première fois.
  • Droite du camion : d'abord vient un virage à gauche avant une descente soudaine et au fond se trouve le virage du camion. Dans cet enchainement, j'ai aussi gagné en vitesse de passage, sortant plus large avant la descente puis enchaîné en freinant, il me semble, moins. 
  • La cuvette : on emprunte une longue descente de 4 virages au total. Le 3e est un petit droite avant le gauche de la cuvette. Alors qu'on peut généreusement monter sur le vibreur, le gauche demande une bonne trajectoire car il conditionne la montée qui donne sur la ligne droite. Ici j'étais hésitant, parfois mal placé. Je dois dire que grâce à l'excellent freinage de la CBR 1000 RR-R SP, je n'avais pas peur de freiner sur le vibreur et avec un peu d'angle. A peine passé la corde, je pouvais accélérer fort et garder le contrôle dans toute la montée. Ceux qui me suivaient me l'ont dit : je partais littéralement en avant et ils n'avaient pas la puissance pour me suivre.

Le seul record battu ce jour là sera mon meilleur tour. Mais je suis fier de ma progression que je dois en partie à la facilité et la puissance de cette Honda. Mon petit niveau de pilotage m'a quand même permis de profiter d'une machine qui peut faire peur. 

Avec un prix de vente qui va de CHF 25'290.- à 29'990.-, elle se place dans une fouchette haute des motos équipées de suspensions conventionnelles. Dotée des suspensions électroniques, le prix est compétitif face à une Yamaha R1M ou une Ducati Panigale V4S. Personnellement j'en suis encore tout retourné, l'évolution que suivent les sportives à l'heure actuelle n'est pas prête de répondre à la question "Mais où vont-ils s'arrêter ?".

Patrick

Au final...

On a aimé :
+
Ce moteur tout simplement époustouflant
+
Se sentir très vite à l'aise, la signature Honda
+
L'électronique facile à exploiter
On a moins aimé :
-
Un réservoir qui se vide trop vite.
-
La position des bracelets pas idéale pour moi.
-
Les couleurs proposées pas très fun.
-
Le quickshifter que je touchais sans le vouloir.
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Ce moteur tout simplement époustouflant
+
Se sentir très vite à l'aise, la signature Honda
+
L'électronique facile à exploiter
On a moins aimé :
-
Un réservoir qui se vide trop vite.
-
La position des bracelets pas idéale pour moi.
-
Les couleurs proposées pas très fun.
-
Le quickshifter que je touchais sans le vouloir.

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR1000RR-R Fireblade
Année :
2020
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes, refroidi par eau
Cylindrée :
999,7 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Type Double injection électronique PGM-DSFI
Performances
Puissance max. :
217 ch à 14'500 tr/min
Couple max. :
113 Nm à 12'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 vitesses
Embrayage :
Multidisque à bain d’huile
Partie cycle
Châssis :
Type Double poutre aluminium
Suspension AV :
Type Avant Fourche inversée Showa BPF ø 43 mm réglable en précharge, compression et détente
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Arrière Unit Pro-Link avec monoamortisseur Showa BFRC réglable en précharge, compression et détente
Débattement AR :
137 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17 Pirelli Diablo Supercorsa SP
Pneu AR :
200/55 ZR17 Pirelli Diablo Supercorsa SP
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque hydraulique ø 330 mm avec étriers radiaux 4 pistons
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 220 mm avec étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'099 mm
Empattement :
1'455 mm
Largeur :
762 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
201 kg
Réservoir :
16.1 litres

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR1000RR-R Fireblade SP
Année :
2020
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes, refroidi par eau
Cylindrée :
999,7 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Type Double injection électronique PGM-DSFI
Performances
Puissance max. :
217 ch à 14'500 tr/min
Couple max. :
113 Nm à 12'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine à joints toriques
Boîte :
6 vitesses avec Quickshifter
Embrayage :
Multidisque à bain d’huile
Partie cycle
Châssis :
Type Double poutre aluminium
Suspension AV :
Type Avant Fourche inversée Ohlins NPX ø 43 mm avec système Smart-EC, réglable en précharge, compression et détente
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Arrière Unit Pro-Link avec monoamortisseur Ohlins TTX36 et système Smart-EC, réglable en précharge, compression et détente
Débattement AR :
143 mm
Pneu AV :
120/70 ZR17 Pirelli Diablo Supercorsa SP
Pneu AR :
200/55 ZR17 Pirelli Diablo Supercorsa SP
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque hydraulique ø 330 mm avec étriers radiaux 4 pistons Brembo, antiblocage ABS intégral
Frein AR :
Simple disque hydraulique ø 220 mm avec étrier simple piston Brembo, antiblocage ABS intégral
Dimensions
Longueur :
2'099 mm
Empattement :
2'100 mm
Largeur :
745 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
201 kg
Réservoir :
16.1 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Grand Prix Red
 
Morion Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 28'420.-
CBR1000RR-R Fireblade à 23'980.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?
KTM 1290 Super Duke GT, léger facelift pour la voyageuse
La voyageuse grand tourisme de KTM a entièrement été renouvelée en 2018, 2021 est l'occasion d'y ajouter quelques fonctions et changer son look.
EICMA 2021 - Toujours plus vite, la nouvelle Ducati Panigale V4 2022
Depuis son arrivée en 2018, la Panigale V4 fait se tourner les têtes et tous les deux ans Ducati se penche à nouveau dessus pour la rendre plus efficace.

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.