Essai publié le 13 octobre 2020

Essai Honda CRF1100L Africa Twin Adventure Sports 2020 - L'appel de l'A(d)venture [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

En rouuuuute

Le vertical twin s'ébroue dans un son discret mais tout de même vigoureux. On claque la première et l'Africa s'arrache facilement sur le couple. C'est d'ailleurs ce qui m'a frappé d'entrée, cette omniprésence du couple à bas-régime. Nul besoin de tirer les rapports, il suffit de passer rapidement les vitesses en maintenant le régime autour des 2'000 tr/mn et ensuite d'enrouler.

Il est à noter que la version essayée est celle à boîte classique et non la DCT. Personnellement j'ai juste largement regretté l'absence de shifter surtout sur une machine à ce tarif… au 21ème siècle c'est un accessoire quasi indispensable qui se trouve même sur des motos d'entrée de gamme. Heureusement que la plage d'utilisation du moteur est large et que la boîte de vitesses est facile. Et même si le bloc n'est pas (encore) à la hauteur de celui de la GS, qui affiche 136cv et 143Nm, les 102 cv et 105Nm de la Honda sont diablement efficaces.

En ville, à basse vitesse l'AT est très rassurante et bien équilibrée, on ne ressent absolument pas la hauteur de selle ainsi que les 250kg de l'engin une fois les pleins faits. Et je suis certain que la version standard avec son réservoir plus fin car de moindre contenance est encore plus facile. Seul bémol, il faut prendre l'habitude de manipuler ce commodo gauche aux nombreux boutons, il m'a fallu un certain temps pour trouver bêtement… les clignotants.

Une fois sorti de la ville c'est là que toutes les qualités routières de l'Africa font étalage de leurs qualités. Le confort offert par les suspensions pilotées en fait un véritable pullman avec une tenue de route irréprochable. Vu les débattements offerts, on pourrait se montrer méfiant lors des freinages en raison d'une grande plongée de la fourche mais il y en est rien, celle-ci n'est pas exagérée et la puissance offerte par le double-disque est largement suffisante pour arrêter rapidement et surement l'engin, le tout étant sous surveillance de l'ABS actif sur l'angle.

Sur l'autoroute, une fois l'assimilation du fonctionnement du régulateur de vitesse avec la main droite acquise, on laisse de twin ronronner dans sa zone de confort à 120-130km/h et on profite d'être bien à l'abri derrière la bulle et le large réservoir qui protège les jambes, ce même si cette fameuse bulle déforme toujours autant le paysage et finit par fatiguer mes (vieux) yeux. Il est extrêmement aisé de dépasser, le twin de 1100cc ayant toujours de la ressource, ce même sur le dernier rapport.

Avec l'AT votre sac de sable préféré sera aux petits oignons et ne rechignera pas à vous accompagner dans vos périples, bref ce n'est pas une moto pour demander le divorce, au contraire. La selle est confortable et offre une large place au passager qui peut jouir d'une position décontractée grâce aux repose-pieds situés assez bas.

Je vous avouerais que malgré le nom de cette monture, je ne me suis pas (trop) aventuré en dehors des routes à son guidon. Déjà, mon expérience du tout-terrain s'arrête à la participation à deux courses d'enduro et au moins autant de sortie en rando autour du Jura… avec comme meilleur résultat une place sur le podium au ferstival du nombre de gamelle. Je n'étais pas tellement motivé pour ramener un Africa Adventures Sports complétement retunée à M'sieur Honda. Je me suis donc cantonné aux chemins caillouteux pour tester la position debout et le contrôle de traction, les deux m'ont convaincu et (presque) donné envie d'aller plus loin…

Le nouvel éclairage n'est pas là que pour faire joli, il est aussi sacrément efficace surtout couplé avec l'éclairage en courbe. Dans le sinueux lors de redescente de l'alpage après une bonne fondue, c'est un sacré plus que de voir l'intérieur de la courbe au niveau sécurité.

Conclusion

En conclusion, je dirais que si la Honda n'est pas encore à la hauteur de la GS avec son moteur, elle l'est de par son agrément de conduite et est peut-être même un peu plus orientée off-road que l'allemande, même si je n'ai testé, mais déjà rien qu'avec sa roue avant de 21 pouces.

Il est juste dommage que Honda n'ait pas poussé un peu plus loin la sérieuse mise à jour de l'électronique, notamment au niveau de sa manipulation avec cet écran à demi tactile et en répartissant mieux les commandes sur les commodos.

Enfin, en tant que routière car c'est là qu'elle fera le plus ses armes, à mon sens il lui manque un cardan qui est bien moins gourmand en entretien ce qui est un plus pour une moto qui est amenée à effectuer de nombreux kilomètres. Mais ces kilomètres seront effectués dans un confort quasi sans égal

Enfin, on notera qu'actuellement la Honda Africa Twin bénéfice d'une offre jusqu'à CHF 2'000.- de rabais ce qui n'est pas rien, le modèle essayé ici est donc affiché à CHF 18'660.- contre CHF 20'660.- en prix normal.

Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
Le couple et l'agrément moteur
+
La finition "à la Honda"
+
Duo
+
Suspensions actives
On a moins aimé :
-
Le commodo gauche
-
La bulle haute
-
La complexité du menu
-
L'absence de shifter
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le couple et l'agrément moteur
+
La finition "à la Honda"
+
Duo
+
Suspensions actives
On a moins aimé :
-
Le commodo gauche
-
La bulle haute
-
La complexité du menu
-
L'absence de shifter

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CRF 1100 Africa Twin Adventure Sports
Année :
2020
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne calé à 270°, simple arbre à cames, 4 valves par cylindre
Cylindrée :
1'084 cm3
Refroidissement :
liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-FI
Performances
Puissance max. :
102 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
105 Nm à 6'250 tr/min
Transmission
Finale :
par chaîne
Boîte :
6 rapports (DCT en option)
Embrayage :
multidisques à bain d'huile, anti-dribble
Partie cycle
Châssis :
Semi-double berceau
Suspension AV :
Fourche inversée Showa ø45mm, réglable en précharge et en amortissement
Course AV :
230 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur Pro­Link Showa réglable en rebond et précharge
Débattement AR :
220 mm
Pneu AV :
90/90 21
Pneu AR :
150/70 ZR18
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disques pétales ø310mm, étriers radiaux 4 pistons Nissin
Frein AR :
Simple disque pétale ø256mm
Dimensions
Longueur :
2'330 mm
Empattement :
1'575 mm
Largeur :
960 mm
Hauteur de selle :
850/870 mm
Option selle basse 825mm, selle haute 895mm
Poids total :
238 kg
Réservoir :
24.8 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 21'050.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Serait-ce la version finale de la Harley Davidson Pan America ?
Alors que le prototype semblait assez abouti, il restait des éléments de mystère qui pourraient bien être dévoilés.
Ducati passe la Streetfighter V4 S en mode furtif (Dark Stealth)
Si en plus du bruit de l'échappement, le rouge attire trop l'attention sur vous et la Streetfighter V4 de vos rêves, Ducati a la solution.
BMW présente la R18 Classic et 4 toutes nouvelles R Nine T !
Le Vintage, c'est devenu une vraie machine à cash pour BMW. La R18 a ouvert la porte de la deuxième salve, la R18 Classic et la R Nine T s'engouffrent dans la brèche.
Course de côte de Verbois 2020 – Billet du bord de « piste »
Ce 64ème opus de la course « intergalactique » de Verbois aura eu lieu, cette fois-ci c’est sûr.Mais sur un seul jour, le samedi 17 octobre 2020.
Honda officialise le nom "Grom" pour sa MSX125 en Europe
A l'approche de la saison 2021, Honda présente sa nouvelle Grom. Ça fait désormais partie de son nom officiel.
Bridgestone présente le nouveau Battlax Sport Touring T32 et T32GT
Sur son nouveau pneu Battlax Sport Touring, Bridgestone a encore amélioré la tenue sur le mouillé, chiffres à l'appui. Décliné en version GT, le nouveau T32 s'adresse aussi aux motos les plus lourdes du marché.

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.