Essai publié le 14 novembre 2019

Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Ducati

Alors que la presse spécialisée encense le fer de lance Panigale V4, Ducati vient de lever le voile sur la Panigale V2. On pourrait s’attendre à une simple "mise aux normes", il n’en est rien. Son bicylindre Superquadro de 955cc développe la bagatelle de 155cv bien qu’il soit affublé (ou muselé!) de la stricte norme Euro5. La superbike débarque avec un sérieux bagage technologique. Et pas seulement, elle profite de l’occasion pour puiser dans la garde-robe de sa grande soeur. En effet, la baby Panigale ressemble plus que jamais à la Panigale V4.

De la précédente Panigale 959, la Panigale V2 ne reprend que le châssis et la partie-cycle. Tout le reste est nouveau ou, du moins, a reçu son lot de nouveautés. Au menu des réjouissances, on observe de suite sa nouvelle ligne, au point qu’on la confondrait avec la Panigale V4, les winglets en moins. Sa tête de fourche étant identique, elle se distingue avec un carénage plus étroit, merci au bicylindre. Puis, on se réjouit de l’apparition d’un monobras oscillant en aluminium, mentant en évidence l’élégance de la jante arrière. Assorti à la sortie d’échappement latérale, cela allège considérablement la silhouette. La Panigale V2 est une belle machine, on peut le dire haut et fort, sans honte.

De ce qu’on ne voit pas, Ducati se félicite d’avoir fait évoluer son V2 Superquadro, au demeurant très abouti, tout en remplissant les critères sélectifs de la norme Euro5. Il y a quatre ans, au passage de la norme Euro4, ce même moteur perdait 7cv. Cette dernière génération reprend 5cv pour culminer à 155cv au régime de 10’750tr/min. Quant au couple, le bicylindre affiche des valeurs généreuses, avec un maximum de 104Nm à 9’000tr/min (2Nm de plus que la version précédente). Ces performances sont atteintes grâce à une révision complète de l’admission, optimisant le flux d’air frais, ainsi qu’à l’adoption de nouveaux injecteurs. Dans l’élan, Ducati se défend en déclarant que ce 955cc est "aussi doux et agréable sur route que puissant et sous contrôle sur circuit".

Côté électronique, on voit l’apparition d’une centrale inertielle IMU à 6 axes. De cela découle une armada technologique de choix avec l’ABS cornering (à trois niveaux d’intervention), le quickshifter up/down (Evo 2), le contrôle de traction (DTC Evo 2) réglable sur huit niveaux, le contrôle de wheelie réglable sur 4 niveaux, les trois modes de conduite (Race, Sport et Street) ainsi que la gestion du frein-moteur réglable sur trois niveaux. Le tout est paramétrable via un écran TFT couleurs de 4,3 pouces de diagonale. En option, il est possible d’opter pour l’analyseur de données (Ducati Data Analyser) couplé au GPS pour s’initier à la télémétrie, le chronomètre interagissant également avec le GPS et l’interface multimédia pour profiter des fonctions du smartphone.

Quant à la partie-cycle, on ne change pas une équipe qui a convaincu. Quand bien même les jantes arborent un nouveau dessin, le châssis monocoque, les éléments de suspension et les freins restent identiques à ceux de la 959 Panigale.

En détail, la suspension est composée d’une fourche inversée Showa BPF de 43mm de diamètre et d’un amortisseur arrière Sachs, tous deux entièrement réglable. Le calibrage des suspensions a été revu pour plus de confort. Les freins, eux, font confiance aux sempiternels Brembo avec de puissants étriers monoblocs M4-32.

L’ergonomie n’est pas en reste. La selle est 5mm plus épaisse et 20mm plus longue, ce qui offre respectivement un plus grand confort et une amplitude appréciable dans les mouvements du bassin (essentiellement sur circuit). Aussi, la fourche et l’amortisseur arrière sont plus longs, impliquant ainsi un basculement du poids vers l’avant de 1% ; il en résulte une répartition des masses favorable (52% sur la roue avant, 48% sur l’arrière).

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur doux et coupleux
+
Design à couper le souffle
+
Partie-cycle
+
Freinage
+
Dotation électronique
On a moins aimé :
-
Prix élevé en regard de la cylindrée
-
Quickshifter au rétrogradage (ressenti)

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Ducati
Modèle :
Panigale V2
Année :
2020
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre Superquadro en L à 90°
Cylindrée :
955 cm3
Refroidissement :
Liquide
Performances
Puissance max. :
155 ch à 10'750 tr/min
Couple max. :
104 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidique à bain d’huile / Quickshifter up/down
Partie cycle
Châssis :
Monocoque en aluminium
Suspension AV :
Fourche téléhydraulique inversée Showa BPF Ø 43 mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur Sachs
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
2 disques Ø 320mm, étriers radiaux monoblocs 4 pistons Brembo M4-32
Frein AR :
1 disque Ø 245 mm, étrier 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1'436 mm
Hauteur de selle :
840 mm
Poids à sec :
176 kg
Poids total :
200 kg
Réservoir :
17 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Rouge
Catalogue
Prix de vente :
CHF 19'390.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Tricana Motorcycles présente la bien nommée MV Agusta La Rouge
Le garage Tricana Motorcycles sis sur les rives du Léman à Corseaux près de Lausanne nous propose une F3 675 revisitée et dénommée maintenant "La Rouge".
Offre d'emploi - Horizon Moto à Bevaix (NE) recherche un mécanicien moto
L'agent Kawasaki du Littoral neuchâtelois recherche un mécanicien moto qualifié, de préférence avec une expérience confirmée sur les modèles Kawasaki.
La Grande Evasion by Guy Martin
Film mythique et scène mythique, tous ceux qui ont vu La Grande Evasion se souviennent du fameux saut du capitaine Hilts, incarné par Steeve McQueen au-dessus de la clôture pour fuir les nazis à sa poursuite.
Husqvarna confirme l'arrivée prochaine de la Norden 901
Présentée lors du salon EICMA 2019 au stade de prototype très avancé, la Husqvarna Norden 901 écumera bientôt nos routes.
Lancement de la Triumph Rocket III R & GT, à Uniquement Vôtre, Lausanne
Première rencontre (visuelle) hier soir et des chiffres qui sautent à la figure : 2458 cm3, 167 chevaux, 225 Nm, -40kg et un 0-100km/h en 2.9s...
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.

Hot news !

Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.
EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».