Essai publié le 14 janvier 2019

Essai Yamaha R3 2019 à Valencia - Un R de famille [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Francesc Montero et Jonathan Godin

Pages

En arrivant sur les petites routes de montagne, je fais mon premier reproche à la R3 et à l’instar de sa petite soeur, il concerne également le frein avant… ici ce n’est pas le mordant mais plutôt le fait qu’il faille tirer longtemps et fort sur le levier pour avoir un bon freinage. Après quelques virages, il me faut en effet utiliser mes quatre doigts, le levier buttant sur ceux restés sur le guidon lorsque je freine à deux doigts.

Les suspensions par contre, digèrent sans problème un rythme assez soutenu en absorbant les défauts de la route mais en n’arrivant jamais en butée. Comme toujours, la balade se déroule à bon rythme (qui a dit rapide ??) et je n’ai à aucun moment souffert de la position, et ce bien même que nous ayons passé l’après-midi précédente sur circuit, mes petits poignets n’ont pas souffert de l’appui au guidon de la R3.

Par contre, le bruit du moteur haut dans les tours sera peut-être un peu fatigant à la longue. De retour à l’hôtel je me suis dit que j’aurais dû mettre mes bouchons d’oreille. La bonne surprise fût par contre l’appétit d’oiseau de la R3 avec selon l’ordinateur de bord une consommation de 4,2l/100 à rythme journalistique… soit une autonomie de plus de 300 kilomètres avec le réservoir de 14 litres.

Le circuit

Le jour précédent nous nous trouvions sur le tracé de la Ribera où nous avons alterné les sessions entre la R125 et la R3. La grande soeur y est à l’aise et son vaillant twin vous file la banane à chaque accélération et les Dunlop Sportmax offrent suffisamment de grip pour prendre de beaux angles.

Comme sur la route, seul le freinage amène quelques critiques entre le frein avant sur lequel il faut tirer fort et le frein arrière qui manque un peu de mordant pour bien stabiliser la R3 lors des gros freinages. L’amortisseur arrière m’a également montré ses limites lors d’un grand virage à gauche tout en accélération durant lequel il pompait légèrement. Rien d’alarmant cependant.

C’est surtout son agilité et sa facilité qui sont également bluffantes sur circuit. Il est possible de prendre un pied monstrueux à son guidon et si on doit faire un rapport prix/plaisir la R3 est assez imbattable !

La version GYTR

Petit praliné sur la cerise sur le gâteau, nous avons eu le droit à une session au guidon de la Yamaha R3 GYTR ! Soit rien de moins que la version qui peut être alignée en championnat du monde Supersport 300… Cette dernière reçoit les pièces suivantes :

  • kit moteur GYTR (pistons forgés, joint de culasse, cornet d’admission et arbres à cames racing);
  • 
ligne échappement Akrapovic;
  • 
ECU homologué FIM;

  • embrayage glissement limité Suter;
  • 
radiateur Febur;

  • poignée gaz rapide Domino;

  • cartouche fourche Öhlins;
  • 
amortisseur Öhlins;

  • disque de frein avant Brembo et plaquettes Z04;

  • pneus Pirelli Supercorsa SC1;
  • etc…

Je m’élance avec la banane (sous le casque hein…quoique…) à son guidon. La sonorité de la ligne Arka est des plus racing et la R3 est sublimée avec l’adoption de toutes ces pièces. En clair, je suis au guidon d’une VRAIE machine de course ! Tout est rigide, dur, bref racing ! 

M’étant élancé avec des pneus neufs et… froid, je prends le temps de faire deux tours pour bien chauffer le tout et ne pas casser cette R3 GYTR. Après… c’est le pied ! Les freins font leur office et je peux retarder encore et encore mes freinages, que la fourche absorbe sans peine. Puis une fois claquée sur l’angle, la moto trace une trajectoire au scalpel sans s’en éloigner du moindre millimètre.

Les accélérations sont tout aussi impressionnante quand on se dit qu’on n’a seulement 321cc entre les pattes ! Le moteur gagne tout de même 7cv grâce au kit et développe 49cv, soit un gain de plus de 16%. Pour comparaison cela ferait 32cv de gagnés sur un moteur de 200cv.

Je regretterai toutefois de ne pas avoir eu la boîte inversée et le shifter, il a en effet été décidé de mettre les boîtes en standard afin que les journalistes ne se mélangent pas les pinceaux entre les différentes boîtes et cela coupait le shifter.

Les vingt minutes de l’essai sont passées à une vitesse effarante. J’ai bien regardé en sortant de la piste, il était malheureusement impossible de prendre une voie cachée pour la ramener à la maison…

Conclusion

Bien qu’évoluant moins que sa petite soeur, la R3 adopte le look de la famille « R » et son succès dans notre pays devrait connaître celui de la version précédente. 

Bien que gagnant un peu en sportivité, la R3 n’a aucunement sacrifié ses capacités routières et sera toujours capable de vous amener partout dans un confort étonnant pour la catégorie. Elle pourra même vous permettre de venir taquiner vos et ses limites sur piste.

Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
Le twin vaillant
+
L'agilité
+
Le look valorisant
+
Sa polyvalence
On a moins aimé :
-
Le frein avant
-
L'amortisseur en usage extra intensif
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le twin vaillant
+
L'agilité
+
Le look valorisant
+
Sa polyvalence
On a moins aimé :
-
Le frein avant
-
L'amortisseur en usage extra intensif

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
YZF-R3
Année :
2019
Catégorie :
Supersport
Moteur
Type :
2 cylindres, 4 temps, à refroissement liquide, DACT, 4 soupapes
Cylindrée :
321 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronqiue
Performances
Puissance max. :
42 ch à 10'750 tr/min
Couple max. :
29,6 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
type Diamant, trellis en acier
Suspension AV :
Fourche inversée KYB 37mm
Course AV :
130 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur KYB
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
110/70 - 17
Pneu AR :
140/70 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Simple disque 298mm, étrier 2 pistons fixation classique
Frein AR :
Simple disque 220mm, étrier à un piston
Dimensions
Longueur :
2'090 mm
Empattement :
1'380 mm
Largeur :
730 mm
Hauteur de selle :
780 mm
Poids à sec :
169 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Yamaha Blue
 
Power Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 6'790.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.
Alliance Kawasaki-Bimota - Quelle suite est attendue ?
La présentation de la Bimota Tesi H2 aura été la véritable surprise du salon EICMA de Milan, cette dernière confirmant l'union entre les deux constructeurs. Mais maintenant on peut rêver à la suite qui sera donnée.
Loto annuel du Norton Sport Club – Ce dimanche 17 novembre
Après la course de côte internationale de Verbois, le Norton Sport Club organise son désormais traditionnel loto annuel ce dimanche 17 novembre à la salle des Asters à Genève.
Les inscriptions du Hard DéfiTour 2020 sont ouvertes!
Les inscription pour la 4ème édition du Hard DéfiTour sont ouvertes. Celui-ci aura lieu le weekend du 5 au 7 juin 2020 en Augergne.
EICMA 2019 - La Ducati Streetfighter V4 élue plus belle moto du salon
Le salon EICMA de Milan nous aura gâté cette année avec un nombre impressionnant de nouveautés.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.