Essai publié le 18 janvier 2018

Essai Yamaha MT-09 SP 2018 - Le bonheur est dans les suspensions [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Yamaha

Pages

Ça freine fort

D’ailleurs, le freinage déjà performant sur la MT se trouve encore amélioré sur cette version car la fourche encaisse très bien la décélération en plongeant peu et en permettant à l’hydraulique de travailler sur les bosses sans déclencher l’ABS, là ou la fourche standard de la MT serait largement dépassée.

Pour l’amortisseur c’est exactement pareil, il encaisse sans broncher la charge lors de l’ouverture à fond des gaz, sans s’enfoncer exagérément et en permettant du coup de digérer les aspérités de la route. Et lors de la prise des freins c’est pareil, sa course morte plus libre lui permet de garder la roue arrière au contact du sol.

C’est d’ailleurs là que j’adresserais ma deuxième critique à la MT-09 SP, avec la dose de fun qu’elle dégage, il n’est pas rare par exemple lors des sorties de virage en deuxième, voire en troisième s’il y a une bosse, que la roue avant parte faire un coucou au soleil, j’aurais bien voulu avoir un ABS déconnectable à l’arrière pour permettre de rouler à la Supermotard et faire glisser la roue arrière lors des freinages de trappeurs que permet cette MT-09 SP.

J’ai loué la qualité du freinage durant tout l’essai, le trouvant au moins aussi, voire plus performant que celui qui équipe ma R1 c’est dire ! Perso je trouve le mordant à la prise du levier droit tout simplement bluffant.

Pour revenir sur l’accord des suspensions, et pour l’anecdote, au premier arrêt j’ai demandé à notre ouvreur (sportif…) de route si les réglages avaient été faits pour cet essai, il m’assuré que les motos étaient comme sorties de caisse.

C’est les watts

Et le moteur dans tout ça ? Bah c’est simple, le CP3 de 115cv peut enfin s’exprimer pleinement dans ce châssis à la rigueur enfin trouvée. Les reprises sont excellente, et ce dès les plus bas régimes en repartant dès 2’000tr/mn sans aucun problème, à-coups ou hoquet. Pour relancer avec vigueur, pas besoin d’être haut dans les tours, le couple du trois pattes faisant merveille à 5-6’000tr/mn déjà et pour ensuite grimper sans interruption jusqu’à la zone rouge. Le son dégagé par le moteur crossplane est toujours aussi agréable.

L’embrayage assisté ne demande aucun effort et est facilement dosable. Il est grisant de démarrer à bloc et de monter les rapports grâce au shifter, et ce même si les vitesses atteintes sont très vite largement inavouables…

Les routes que nous avons empruntées durant cet essai de 220 kilomètres n’ont pas grand chose à envier à celles de notre belle Helvétie au niveau du nombre de virage, par moment je me serais presque cru sur un grand huit tant ça tournait dans tous les sens et surtout par le rythme (chuuuuut vous n’avez rien entendu) adopté pour suivre mon ouvreur hollandais doté d’un excellent coup de poignet droit. Je peux vous garantir que j’ai dû me concentrer autant que pour rouler sur piste !

L’électronique ne m’a amené aucune critique durant tout l’essai. Les modes moteur restent les mêmes à savoir A, standard et B et le traction control peut toujours se régler sur 1, 2 ou off. Personnellement, j’ai adopté la plupart du temps le mode standard avec le TC sur 1 ce qui est parfait. Le travail de ce dernier se fait en toute transparence, il ne coupe pas brutalement le moteur.

Nous avons tout de même fait une partie du parcours à un rythme plus cool ce qui m’aura permit d’apprécier le côté « couteau-suisse » de la MT, pour vous dire on aura même fait un passage en off-road à cause d’une route fermée pour cause de travaux.

Autant elle est capable de rouler avec rigueur, fermeté et la précision d’un scalpel, autant elle est capable d’adopter un rythme tranquillou en digérant parfaitement les aspérités de la route. Et pour rappel, au besoin il est aisé d’assouplir la suspension en hydraulique, le ressort étant parfait, au moyen d’une molette à l’arrière gauche et d’un petit coup de tournevis à l’avant.

D’ailleurs à la vue des photos, on pourrait d’ailleurs croire que la molette de réglage de l’amortisseur pourrait être gênante pour le passager mais il n’en est rien, nous avons essayé la place arrière et même avec du 43 aux pieds on ne vient jamais buter contre celle-ci.

Enfin, toujours au niveau du confort, la large selle est confortable et permet de bien bouger sur la moto. Elle ne glisse pas, ce qui sera parfait pour emmener un passager occasionnel ou votre sac de sable habituel.

Conclusion

Avec ses suspensions au top, le moteur de la MT a enfin trouvé un châssis à la hauteur de ses performances et on se dit que le ratio annoncé par Yamaha, à savoir qu’ils attendent 30 % des ventes de MT-09 dans cette version SP, va certainement s’inverser car pour moins de CHF 11’000.- cette moto vous offrira un rapport satisfaction-prix et un sourire aussi large qu’un régime de banane !

Surtout qu’un catalogue d’accessoires complet existe et dotée par exemple d’un saute-vent et d’une paire de valise souple, elle vous amènera au bout du monde.

Avec cette version SP, vendue pour rappel seulement CHF 1’000.- de plus que la version de base, Yamaha va donner du fil à retordre à la concurrence, les Street Triple RS et autre KTM Duke 790 ont de quoi frémir, le comparatif s’annonce intense. Bon je vous laisse je crois que je vais aller passer commande…

Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
suspensions au top
+
moteur coupleux et disponible
+
rapport plaisir/prix imbattable
+
fun
On a moins aimé :
-
pas de bouton au guidon pour les infos au tableau de bord
-
ABS à l'arrière non déconnectable
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
suspensions au top
+
moteur coupleux et disponible
+
rapport plaisir/prix imbattable
+
fun
On a moins aimé :
-
pas de bouton au guidon pour les infos au tableau de bord
-
ABS à l'arrière non déconnectable

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-09 SP
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Trois cylindres, 4 temps, double arbre à came en tête, quatre soupapes par cylindre
Cylindrée :
847 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87,5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Chaîne
Boîte :
six rapports, prise constante
Embrayage :
Multidisque en bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Diamant
Suspension AV :
Fouche inversée Kayaba entièrement réglable
Course AV :
137 mm
Suspension AR :
Amortisseur Öhlins à bonbonne séparée entièrement réglable
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque de 298mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 245mm
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
820 mm
Poids total :
193 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Silver Blue Carbon
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'990.-
Prix pouvant varier dans le futur suivant les fluctuations de l'Euro
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Saga Speed Triple 2021 - Amortisseur en prise directe
Début de semaine on a découvert une première photo volée sur la couverture d'un journal allemand, RideApart nous sert toutes les photos.
Saga Ducati Multistrada V4 - Deuxième service de photos volées
L'activité de test et développement semble intense, la Multistrada V4 a refait une sortie et on note de nouveaux détails.
Enchères Bonhams du 14 au 16 août – “The Summer Sale Bicester Heritage” Une Suzuki 750cc XR11 de 1976 en vedette
Avis aux amateurs de vieilles (motos)… Le Royaume-Uni est un des pays des enchères. Et Bonhams est une institution parmi les institutions – les ventes concernent les motos, les automobiles mais aussi l’art, les objets de mode, le mobilier intérieur, etc.
Les Husqvarna Vitpilen 701 et Svartpilen 701 rappelées pour leur réservoir
Ce rappel concerne les Vitpilen 701 construites depuis 2018, ainsi que les Svartpilen 701 de 2019 et 2020, et enfin toutes les Svartpilen Style 701 de 2019.
Après le compresseur, Kawasaki pourrait faire dans le deux-temps
Fan inconditionnel de deux-temps, réjouissez-vous ! Kawasaki s'est mis en tête d'en refaire un. La dernière fois qu'ils ont pris un pari osé, ils ont accouché de la H2...
La future Triumph Speed Triple R(S) surprise en test
Dans leur dernier numéro, nos confrères allemands de Motorrad ont publié des photos de la nouvelles Triumph Speed Triple R(S) en cours d’essai.

Hot news !

Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.