Essai publié le 01 novembre 2017

Essai KTM 790 Duke Prototype - Combler la brèche [page 2]

Texte de Alan Catcarth / Photo(s) de Heiko Mendl / Avec la collaboration de Marc (traduction)

Pages

J’ai eu droit à un bref essai de 20 minutes aux commandes de la 790 Duke sur une route panoramique surplombant Salzbourg réservée pour l’occasion. Bien que cette moto ait été surprise de nombreuses fois par les paparazzi ces dernières années, KTM tenait à ce que le moins de détails possible ne fuitent même lors de l’essai. Je me demandais si, bien que l’essai soit court, j’allais retrouver des détails de la Yamaha TRX850 sur cette 790 Duke. De 20 ans son aînées, la japonaise m’aura acompagné durant 3 saisons de compétition entre 1995 et 1997 et avec laquelle j’ai gagné en 1996 la Formula 1 ProTwins de Daytona ainsi que la Sound of Thunder World Series en 1997 sous les couleurs de Yamaha Europe. Oui, le très pointu bicylindre en ligne TRiXie de Yamaha qui a encore de nombreux fans.

Disons que TriXie a ressuscité, mais dans une robe de drindl (ndlr: costume traditionnel bavarois de la région de Salzburg) plutôt qu’un Kimono et la différence est flagrante dès que l’on presse le bouton du démarreur. Le moteur KTM est calé à 270° et délivre un son si particulier. De plus, elle est généreusement équipée d’un contrôle de traction que la Yamaha n’a jamais eu, une aide bienvenue dans ces conditions précaires d’adhérence. Il fallait prendre garde à ne pas faire glisser les Maxxis Supermaxx ST (la monte d’origine) dans un excès d’optimisme. Je n’avais jamais roulé ces pneus auparavant, cependant ils s’en sont drôlement bien sorti sur route humide en me donnant un bon ressenti du train avant au travers de la fourche WP bien mise au point.

La position de conduite est plus orientée roadster que streetfighter, d’autant que ce n’est pas une sportive à laquelle on a retiré les carénages mais un sur-mesure dédié à ce style de machine. La KTM sera vendue contre environ 9000 € (ndlr: en Suisse s’articule un prix sous les 11’000.- CHF), les valeurs de puissance, de couple, de cylindrée et de prix n’étaient pas encore dévoilées au moment de l’essai. Au États-Unis on l’imagine en concurrence direct avec la Harley-Davidson 750 Street Rod fabriquée en Inde et vendue $8’695. Ce secteur est en pleine expansion, souligne Gerald Kiska, et ce avant d’indiquer que ce moteur 800 cm3 pourrait servir à un futur projet de Café Racer Husqvarna. Où est-ce que je signe ?

La 790 Duke est très différente de la Harley qui souffre d’une position de conduite et une ergonomie imparfaite. Le bicylindre autrichien est plus un twin qui se prend pour un mono tandis que la F800R, autre concurrente, est un bi se comportant comme la moitié d’un 4 en ligne. Déjà visuellement le bloc est si compact qu’on peine à croire que deux cylindres dansent à l’intérieur, impression amplifiée quand on est installé dessus et qu’on adopte une conduite plus dynamique. Elle semble si légère et agile, elle se balance avec aisance d’un angle à l’autre sur ces routes de montagne tortueuse. Son moteur tourne vers l’avant pour réduire le poids et minimiser la perte de puissance, créant une force gyroscopique ne perturbant heureusement pas la direction. KTM a choisi cette construction pour s’épargner un arbre de transmission inversant le sens de rotation de sortie du moteur, contrairement à la MV Agusta F3 800 ou toute les Moto GP actuelle. Le pneu arrière Maxxis en 180/55ZR17 est un autre facteur de l’agilité de la moto, le constructeur a résisté à l’appel d’une monte plus large qui alourdit la direction. Notez aussi la présence en série d’un amortisseur de direction WP sur la 790 Duke, donc je m’interroge, la géométrie de la moto étant si radicale, la direction serait-elle trop légère de base ?

La prise en main est intuitive, entre autre grâce au large guidon plat. Je serais surpris d’apprendre que le poids à sec de la moto dépasse les 150kg tant elle est facile à mettre sur l’angle. Ce qui expliquerait aussi ses accélérations si vigoureuses. Le moteur s’apprivoise très vite et a une personnalité forte; tout comme TRiXie à l’époque. Gaz en grand en 6ème, il reprend dès 3’000 tr/min jusqu’au limiteur fixé à 10’800 tr/min. Aux alentours de 7’000tr/mn je me fais un peu rudoyer, mais je ne qualifierais pas le cas de vibration. Sur tout le reste de la plage, le parallèle-twin est volontaire et coupleux avec tout juste ce qu’il faut de vibrations restant du filtrage pour vous rappeler que vous êtes sur une moto et non une machine à coudre. Même chose pour l’embrayage anti-dribble, idéalement réglé pour poser une 2ème avant une épingle avec du frein moteur mais sans bloquer l’arrière sur la soudaine montée en régime. “Nous avons fais ça délibérément pour ajouter de la personnalité,” admet Simke, “mais alors combien en laisser ! Je suis heureux que ça te plaise.”

Oui j’apprécie, bien que les très bon freins soient fournis par-une-grande-entreprise-qui-n’est-pas-Brembo (KTM n’avouera pas qui!), le réglage du quishifter est idéal. Sur ces routes de montagne je ne me suis pratiquement pas servis de l’embrayage. Deux pressions du pied et je laisse faire le frein moteur pour ralentir la moto. Si vous attaquez vous utiliserez plus sérieusement les freins. Les efforts nécessaires à l’action  du levier d’embrayage est une agréable surprise, pour un usage urbain au quotidien vous ne finirez pas crampé arrivé sur votre lieu de travail.

Lorsque je suis convié à l’essai d’un prototype de pré-production, je ne participe normalement pas au lancement du modèle de série. Mais la 790 Duke m’a convaincu au point que je demande à KTM de compter sur ma participation lors de son lancement. Je suis impatient de l'étrainer pour un essai plus long, sur une route présumément sèche qui permet une conduite bien plus sportive. Cette excellente moto place la barre très haut pour ses concurrentes de moyenne cylindrée. De plus, c’est une véritable KTM qui réincarne quelque part la TRiXie de Yamaha apparue il y a deux décennies.

Postface : la KTM 790 Duke arrivera sur le marché suisse entre fin mars et début avril. Les informations officielles paraîtront le 7 novembre à la suite de la conférence de presse de la marque à Milan. La présentation peut être suivie en direct sur Youtube mardi prochain dès 13h00.

Alan Catcarth
Source :  riders.driveMag.com
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Honda Chopper Lil' Pussy by Zambrag – Le Dax ultime made in Bali
Le mot "chopper" est quasiment indissociable de chromes rutilants, de gros V2 qui sent bon l'huile chaude et le gros couple. Mais ça c'était avant de voir le Honda Dax "Lil' Pussy" qui sort des ateliers Zambrag à Bali.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Bagarre de trail, KTM dégaine la 1290 Super Adventure 2021
On sait que la 1290 Super Adventure doit se renouveler pour passer la couperet de la norme Euro 5. Sur ces photos du prototype, on ne doute pas que cet énorme échappement est là pour ça.
La Ducati Multistrada V4 2021 surprise lors d'un roulage enduro
Suite aux apparitions lors de test sur route et d'homologation, nous avons déjà partagé un certain nombre de photos. Elle a récemment été surprise sur une piste proche de l'usine.
CFMoto MT800 ou KTM 750 Adventure ?
Cette image ne laisse pas de doute, il y a un moteur du genre du LC8c dans ce cadre. On reconnait aussi des éléments de châssis semblable à du KTM. Mais qu'est-ce qu'on voit vraiment ?

Hot news !

Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.
Aprilia RS660 – Le premier teasing est en ligne
Surprise à plusieurs reprises lors des tests sur route, Aprilia lève le voile sur la très attendue RS660 dans un teasing qui bouge.
BMW F900 XR vs. Yamaha Tracer 900 GT - Duel de voyage en 900 cm3
Le nouveau roadster de la marque allemande a fait l'objet d'un comparatif face au leader du marché, la Kawasaki Z900. Pour la déclinaison plus trail, la F900 XR, on a choisi de l'opposer à la Yamaha Tracer 900 GT.
Essai Honda CB1000R Neo Sports Café - Sortie de léthargie
La précédente CB1000R, c'est une des premières motos qu'on avait essayé sur le site en 2010. Depuis tout ce temps, elle n'aura changé qu'en 2018. Mais que s'est-il passé en 8 ans de développement ? Bah euh...
Essai KTM 390 Adventure - Elle doit être prise au sérieux
A l'annonce de sa sortie, j'étais sceptique. Je n'ai jamais vu une moto de ce segment sur nos routes, alors pourquoi celle-ci devrait marcher ? D'abord parce que l'Europe n'est pas le marché cible et ensuite parce qu'elle est vachement bien cette 390 Adventure !!