Essai publié le 21 avril 2017

Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Stefano & Lionel

Le monde Harley-Davidson vous fait de l’oeil? Vous cherchez une moto de cylindrée raisonnable ? Parfait, la marque de Milwaukee nous a convié à l’essai de la Street Rod, une occasion de s’imprégner de leur univers de moto à l’américaine et de vous raconter cette 750cm3.

Encore une Dark Custom

La gamme Dark Custom, ce sont 6 modèles prêts à être personnalisés. Ils ne sont pas nécessairement noirs, mais expriment plutôt le côté obscur de la marque. La Street Rod est la dernière à rejoindre cette famille. Sur celle-ci, ce qui saute aux yeux c’est l’échappement juste gigantesque. Dommage qu’il soit plutôt quelconque, mais il y a le reste de la moto qui relève honorablement le niveau.

Le moteur Revolution X trône en plein milieu, avec son admission d’air inspirée des Muscle Car à compresseur. Entièrement noir à l’exception du haut du V, la finition du coeur de la machine est plutôt soignée. Les câbles sont proprement posés, il n’y a pas non plus de durite qui dépasse bêtement. Le réservoir est assez plat au sommet mais très large entre les genoux, ce qui impacte la position. J’aborderai ce sujet plus loin.

Le grand guidon drag bar colle bien à l’esprit de la Street Rod : agilité, dynamisme et efficacité. Le rétroviseurs montés au bout offre une bonne visibilité tout en intégrant une rotule pour le rabattre en cas de choc fortuit, ceci sans déserrer de vis. Caché derrière le saute-vent de couleur assorti, l’instrument de bord se résume à un unique compteur analogique pour la vitesse avec un petit écran pour le régime moteur et le rapport engagé. Il ne manque qu’une jauge d’essence et tout ce que j’aime s’y retrouve.

Pour les jantes, Harley-Davidson a imaginé un beau dessin à 7 branches qui se divisent encore en deux. Ces jantes 17” en aluminium sont chaussées des derniers Michelin Scorcher précisément développés pour la Street Rod. Les feux arrières enfin, full LED, affichent un arc de cercle pour la position et les clignotants, ont un logo de la marque en leur centre, lequel est illuminé par l’arrière quand il est utilisé.

Revolution X est en marche

Pour propulser la Street Rod, Harley-Davidson a remis son moteur de 750cm3 sur la planche à dessin. En plus de le rendre conforme à la norme Euro4, il fallait le rendre plus efficient. Le premier changement a été la culasse plus haute pour permettre une course de soupapes plus importante permettant un débit lui aussi plus important. D’une part le double corps d’admission de 42mm gavé d’oxygène depuis la grosse prise d’air et d’autre part vers l’échappement redessiné. Lorsqu’on ferme les gaz au delà de 5’000tr/min et qu’on revient à nouveau à la limite d’ouverture des papillons, on a droit à quelques jolis retours bien agréables dans le silencieux. Malheureusement ma sympathie pour cet échappement s’arrête là, ses vocalises sont tout ce qu’il y a de plus conventionnel.

Ainsi, le bloc fournit 20% de puissance et 10% de couple supplémentaire. Avec 71 chevaux et 65 Nm, les performances sont en adéquation avec les 238 kg de la Street Rod. Même si les points de montage du moteur sont identiques, le châssis a subi de sérieux changement. L’angle de chasse est ramené à 27° (contre 35°) alors que le bras oscillant s’allonge pour réduire la différence d’empattement à 25 mm, par rapport à la Street 750.

La suspension a aussi subi une mise à jour pour recevoir une fourche inversée avec des tubes de 43mm et un double amortisseur, réglable en 5 positions de précharge, sur le bras oscillant. Celle-ci augmente son débattement de 30%, une grosse différence au service du confort et de la tenue de route ! Un équipement sérieux, correctement dimensionné pour la moto et modifiant surtout la garde au sol ainsi que l’angle maximum autorisé. En théorie, la Street Rod accepte de pencher 37.3° à gauche et 40.2° à droite, sa devancière s’arrêtait elle à 28.5° !

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
elle aime les virages
+
moteur volontaire jusqu’à 7500 tr/min
+
freinage sécurisant
On a moins aimé :
-
position improbable des jambes quand on est grand
-
manque de progressivité de la poignée de gaz
-
absence de jauge à essence

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Street Rod
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
High Output Revolution X™ V-Twin
Cylindrée :
749 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection monocorps Mikuni, 42 mm
Performances
Puissance max. :
69 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
65 Nm à 4'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Chassis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 43 mm
Course AV :
132 mm
Suspension AR :
Double amortisseur à cartouche séparée et réglable en pré-charge
Débattement AR :
117 mm
Pneu AV :
120/70 R17
Pneu AR :
160/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottants ø300mm, étriers 2 pistons
Frein AR :
Disque flottant ø300mm, étrier 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'130 mm
Empattement :
1'510 mm
Largeur :
870 mm
Hauteur de selle :
765 mm
Poids total :
238 kg
Coloris disponibles
Coloris :
Vivid Black
 
Charcoal Denim
 
Olive Gold
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'500.-
Charcoal Denim et Olive Gold: + CHF 300.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

La Yamaha YZF-R6 remet la robe de ses 20 ans
Afin de fêter comme il se doit les 20 années de succès de la YZR-R6, l'importateur nippon Presto Corporation a présenté une version inédite du modèle actuel.
KTM met à jour sa Super Duke R pour 2020
Fan des oranges vitaminées réjouissez-vous, la firme de Mattighofen va mettre à jour son gros roadster pour 2020 et ce dernier a été surpris en plein roulage de test.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
Husqvarna 701 Svartpilen Style - Disponible maintenant en quantité limitée
Husqvarna continue à diversifier son offre pour les motos destinées au bitume et propose une série spéciale de sa Svartpilen 701 dénommée pour l'occasion "Style".
La KTM 790 SMC ou 790 SMR surprise en plein roulage
Lancée sur le marché en 2008, la KTM 690 SMC aura permis à bon nombre de motard de découvrir les joies du délestage de la roue avant, ou encore de sentir la roue arrière se tortiller dans tous les sens lors de la coupure des gaz.
La Honda Mean Mower V2 s'adjuge un nouveau record du monde !
Non non, ne cherchez pas dans le catalogue Honda, vous n'avez pas raté un nouveau modèle car la Mean Mower V2 est une… tondeuse à gazon mais propulsée par un moteur de CBR1000RR.

Hot news !

La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.
Aprilia RS660 – Les dessins ont été dévoilés
C'est un des concepts, sinon voire LE concept, qui avait fait le plus de bruit lors du salon EICMA 2018 tant cette nouveauté n'était pas attendue.
BMW 1800 Cruiser – Surprise en plein roulage
BMW fait feu de tout bois autour de son futur bicylindre à plat de 1800cc. Après les études de styles comme le Concept 1800 by Customs Work Zon, voici la première photo d'un Cruiser qui lui roule bel et bien.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.