Essai publié le 20 juin 2016

Essai KTM 690 Duke R 2016 – Gniahahaha! [page 2]

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Intenable

Passer son temps sur la roue arrière est amusant, mais il faut aussi tourner. Rappelez-vous que KTM est connu pour produire des machines d’enduro et de motocross, conçues pour tourner couchées par terre dans des ornières et s’envoler sur les bosses. Vous ne serez donc pas surpris en lisant que tourner sur le bitume, la Duke R le fait sans aucun problème. Le poids de 149 kilos à sec, le grand guidon et les suspensions à grand débattement permettent de placer la machine sur l’angle plus vite qu’une moto Playmobil, le bruit en plus.

Virages serrés, grandes courbes rapides, enfilades bien revêtues ou parcours bosselé : rien n’arrête le roadster autrichien. On se jette dans les lacets comme un marin en permission dans un bordel, en ressortant évidemment sur le moins de roues possible, la banane sous le casque. Si elle remue un peu sous la charge, la KTM reste très stable et met en confiance malgré un comportement très vif.

C’est également en prenant les freins qu’on est époustouflé par son potentiel. D’une part, la force de l’étrier avant Brembo M50 est colossale, mais l’ABS Bosch 9M+ permet de tirer le frein sans craindre de grosse dérobade : le système gère la force du freinage selon l’inclinaison de la moto. Ouaip’, on rentre en courbe sur les freins si facilement qu’on pourrait le faire une main dans le dos. On profite d’ailleurs du très bon feeling du levier et de la fourche pour s’amuser sur la roue avant. Franchement, ce serait bête d’user les deux en même temps. 

Civilisée, l'R de rien

Si les monocylindres ont toujours été admirés pour leur agilité, leur manque de puissance pouvait s’avérer un vrai frein une fois sur de plus grands axes. Les performances du bloc LC4 de la Duke balaient tous les a priori sur cette motorisation. On atteint des vitesses diaboliquement élevées et on colle au support de plaque de machines bien plus puissantes sur le papier. Avec le style, puisque la Duke R se dresse sur sa roue arrière sans peine sur les deux premiers rapports, puis aidée de l’embrayage sur les suivants. Reste que sans aucune protection au vent et avec les bras bien écartés, on revient vite à des vitesses plus raisonnables.

Lorsqu’on parvient à cesser de faire l’andouille, de pourrir tout ce qui roule et de défier les limites de la gravité (et du bon sens…), on se rend compte que la Duke est devenue une machine civilisée à bien des égards. L’arbre à cames faisant office de second arbre d’équilibrage, les vibrations sont contenues et permettent d’envisager de longs trajets. L’autonomie tournant autour des 200 kilomètres et le confort surprenant de la place arrière poussent à partager de belles balades en duo. 

L’anti-patinage, l’ABS et les différents modes d’injection permettent de faire face aux intempéries sans sourciller, la Duke R devenant sage comme une image. Reste qu’on ne résistera jamais longtemps aux démons des absurdes plaisirs motocyclistes. La Duke 690 R est une vraie KTM, qui va très vite et monte très haut, qui est faite en plastique et qui est conçue dans le seul but d’offrir un maximum de fun à son pilote. Difficile de rester objectif et simplement sérieux à son guidon...

Rhâââ... sale bête !

Au fur et à mesure de l’essai, l’ambiance enfantine et l’actualité cinématographique m’ont fait me poser la question suivante : quelle moto pour quel super-héros ? Une Triumph Street Triple R figure très bien Iron Man, alors que la surpuissante S1000RR peut être comparée à Superman. La Duke 690 R, c’est Deadpool ! Une moto si politiquement incorrecte et axée sur le seul plaisir qu’elle en est jouissive et qu’on en redemande.

Si tu n’as pas vu Deadpool ou que tu n’as pas essayé une KTM Duke 690 R, fais-le vite et tu comprendras. La Duke est une machine qui sort des carcans, qui se dédie à une philosophie de la moto tout en se montrant très vivable au quotidien. Une machine qui déridera le plus aigri des motards et qui mettra à mal l’objectivité des plus aguerris.

Moi... il m’en faut une. Gniahahahahaha !

Jimmy

Au final...

On a aimé :
+
le caractère très, trèèèèèèès fun!
+
faire des wheelings
+
faire des roues avant
+
faire le zouave
On a moins aimé :
-
la rendre après l'essai
-
ne plus faire des wheelings
-
ne pas l'acheter immédiatement après l'essai
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
le caractère très, trèèèèèèès fun!
+
faire des wheelings
+
faire des roues avant
+
faire le zouave
On a moins aimé :
-
la rendre après l'essai
-
ne plus faire des wheelings
-
ne pas l'acheter immédiatement après l'essai

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
Duke 690 R
Année :
2016
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Monocyindre LC4, 4 temps
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
75 ch à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multirisque, anti-dribble APTC (TM), commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène
Suspension AV :
Fourche inversée WP ø 43mm réglable en détente et compression
Course AV :
150 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur WP avec biellette Pro-Lever, réglable en détente et compression
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120 / 70 - 17
Pneu AR :
160 / 60 - 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Etrier monobloc Brembo M50 à 4 pistons, disque de 320mm
Frein AR :
Simple disque flottant avec étrier simple piston
Dimensions
Empattement :
1'466 mm
Hauteur de selle :
865 mm
Poids à sec :
149 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
noir / orange
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'790.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Découvrez l'histoire de la moto volante de Lazareth, la LMV496
L'homme a toujours rêvé de voler, mais aujourd'hui c'est au tour du motard de tenter l'expérience et ce rêve est devenu réalité avec la LMV496 du sorcier français Ludovic Lazareth.
Inauguration les 30 et 31 mars du plus grand univers consacré à la moto de Suisse à Sursee (LU)
Le plus grand univers consacré à la moto en Suisse se situe à Sursee (LU)
Aprilia présente la RSV4 X, une série limitée à 10 exemplaires !
Comme nous le savons tous, les italiens ont le sang chaud et l'arrivée de cette Aprilia RSV4 X en est encore une belle preuve. La firme de Noale ayant décidé de fêter dignement les 54 titres mondiaux glânés par la marque, elle s'est donc mis en tête de sortir un jouet pour adulte, d'ou le nom "X".
Givi présente de nouveaux sliders pour votre moto - "crash pads"
Le spécialiste italien de l'accessoire et plus particulièrement de la bagagerie pour moto, GIVI, présente de nouveaux sliders pour moto.
Deux Scrambler en approche chez Royal Enfield
La mode est au Scrambler et chaque marque y va de son modèle. Aujourd’hui, c’est du côté de l’Inde qu’il faut se tourner avec la marque Royal Enfield et ses modèles intemporels.
Essai Ducati 1260 Diavel S - Victoire par K.O.
"Ouais ok, c’est joli et bien fini, mais ça te sert à quoi, une brêle avec un moulin de 159cv et un gommard arrière de 240mm qui t’oblige à descendre de la moto pour la riper dans les petites épingles tellement elle n’est pas maniable?"

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.