Essai publié le 04 juin 2016

Essai Husqvarna 701 SM - Un grand jouet pour grand enfant [page 2]

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Pages

Premiers tours de roues, je suis délicat, voire timide. Ce n’est pas tous les jours que je manie une Suédoise ! Le premier mot que me vient à l’esprit, c’est « facile». Alors que je ne fais que prendre en main la 701, j’ai très rapidement la sensation de connaître cette moto. La belle serait donc une fille facile ? Je me ferai vite mon idée à ce sujet.

Alors que j’augmente le rythme, un constat est immédiat et très clair. L’ABS est bien présent et même un peu trop à mon goût. S’il réconfortera sous la pluie, il est un peu trop castrateur sur le sec. Seul souci, j’ai touché cette moto au terme des Acid’Days et je ne sais plus ce qui m’a été expliqué afin de débrancher le garde-fou. Je téléphone donc à la concession genevoise Husqvarna et on me dit qu’il n’est pas possible de débrancher l’ABS, à moins d’acquérir le boîtier nécessaire pour un peu moins de CHF 200.- Norme Euro4 oblige… Damn ! Un Supermot’ avec l’ABS, c’est plus un Supermot ! Un coup de fil à un ami mécano règlera le souci. Il me suffit de mettre le moteur en marche et de rester appuyé sur le bouton prévu à cet effet pendant 5 secondes pour désactiver l’ABS. Merci Vince !

Le fameux boîtier sert en fait à désactiver l’ABS uniquement à l’arrière afin de glisser en toute sécurité.

Maintenant ce problème réglé, je suis littéralement passé en mode grand ado. Ca lève, ça glisse et surtout, c’est hyper fun. Mais c’est un peu physique, la belle n’a rien d’une fille facile...

A partir de ce moment, impossible de rester sage au guidon de la Husqvarna 701. Elle pousse au crime. Les 67 chevaux sont bien présents et pas trop mal répartis. Quoi qu’en bas, ça cogne un peu. Quelques passages en ville me montreront que la Suédoise fait ce qu’on lui demande dans la jungle urbaine, notamment grâce à son rayon de braquage. Mais rouler bas dans les tours n’est pas vraiment ce que la belle préfère. J’ai été obligé de jouer du sélecteur et de l’excellent embrayage hydraulique pour m’adjuger un minimum de confort.

Mais à peine le dessin d’une belle route sinueuse arrive devant moi que j’ai déjà oublié ce passage. L’ado est de retour. Accélération franche, la 701 envoie du bois et est propulsée vers le premier virage. Il faut dire que le Ride-by-Wire est top et la réponse est excellente. Je pose deux rapports, et, alors que je lâche l’embrayage en même temps que je prends mon levier de frein, deux constats m’apparaissent. Premièrement, le freinage est au top ! Deuxièmement, l’arrière dérive allègrement. Que du bonheur !

Je sors de mon virage et je sens l’avant se délester sans même que je n’ai eu besoin de jouer de l’embrayage. Le seul fait de se positionner sur l’arrière de la moto lui permet de cabrer allègrement. Un embrayage dont il est important de bien se servir car la boîte est un poil dure. Rien d’affolant, mais il m’est arrivé d’avoir un ou deux petits points morts lorsque je ne décomposait pas suffisamment mes changements de vitesse. Les virages se suivent et la 701 se jette sur l’angle dans chacun d’eux. Elle ne demande que ça d’ailleurs (et à cabrer aussi) !

Ce tour un peu plus rapide aura également mis en avant l’excellente partie cycle. La moto reste stable, en toutes circonstances. Alors que les éléments WP bossaient merveilleusement bien, la selle, bien que dure, me permettait de me mouvoir à ma guise. Et de toute façon, la selle dure, on ne la sent que si on reste assis pendant longtemps, sans trop bouger. Et c’est possible, car en roulant « normalement », on consomme moins de 4,5l/100 !!! Ce qui laisse une très belle autonomie et éloigne les arrêts à la station. Par contre, en laissant l’ado irresponsable qui sommeille en moi prendre le guidon, la conso de la 701 est montée à 6,5l/100… Mais rassurez-vous, ce que vous perdrez en consommation sur l’essence, vous le gagnerez en économie sur le pneu avant. Cette Husqvarna est simplement un appel délibéré au jeu et au fun. Impossible de ne pas se laisser tenter. On joue avec l’embrayage et les gaz pour lever encore, et encore, et encore. C’est inutile mais c’est génial !

Si je devais vous donner un conseil, c’est de l’essayer. Mais je vous préviens, un ado irresponsable sommeille en chacun de nous, et si c’est lui qui prend le dessus, vous pourriez bien finir avec la Husqvarna 701 dans votre garage.

Gonzo

Au final...

On a aimé :
+
super fun
+
partie cycle
+
moteur
+
freinage
On a moins aimé :
-
feu arrière
-
stickers de jantes
-
un peu physique quand on roule fort
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
super fun
+
partie cycle
+
moteur
+
freinage
On a moins aimé :
-
feu arrière
-
stickers de jantes
-
un peu physique quand on roule fort

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Husqvarna
Modèle :
701 SM
Année :
2016
Catégorie :
Supermotard
Moteur
Type :
Monocylindre 4 temps, 4 soupapes
Cylindrée :
690 cm3
Refroidissement :
liquide
Alimentation :
injection électronique
Performances
Puissance max. :
67 ch à 7'500 tr/min
Couple max. :
67 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
multidisque à bain d'huile, commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
treillis tubulaire en acier au Chrome Molybdène
Suspension AV :
fourche inversée WP, diamètre 48 mm
Course AV :
215 mm
Suspension AR :
Monamortisseur WP avec biellette
Débattement AR :
250 mm
Pneu AV :
120/70-17
Pneu AR :
160/60-17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque de 320 mm avec étrier Brembo radial à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 240 mm avec étrier Brembo à un piston
Dimensions
Empattement :
1'480 mm
Hauteur de selle :
890 mm
Poids à sec :
145 kg
Réservoir :
13,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Blanc/bleu/jaune
Catalogue
Prix de vente :
CHF 11'290.-

Plus d'articles Moto

La 10ème Rétro Moto Internationale de Saint-Cergue aura lieu le samedi 15 juin 2019
Le samedi 15 juin, la commune de St-Cergue (VD) accueillera sa 10ème rétrospective moto internationale.
Ducati Streetfighter V4 – Elle roule !
Cette fois c'est bon, on l'a vue rouler ! Cette fameuse Ducati Streetfighter V4 qui fait couler tant d'encre et qui est attendue comme le roadster ultime made in Bologne.
La Baby Panigale va évoluer – Une nouvelle 959 surprise en plein roulage
Le constructeur de Bologne va faire évoluer la Panigale 959, et selon les clichés du modèle surpris en plein roulage, elle restera fidèle au V-twin.
MV Agusta F3XX – Lorsque le département course se lâche
Chez MV on aime les séries spéciales et celle-ci ne déroge pas à la règle avec cette Supersport de 800cc poussée à 160 chevaux !
Indian Bobber Appaloosa by Workhorse Speedshop – Avec du vrai Randy Mamola dessus
Les States sont le vrai pays du Custom avec un grand "C". Cette réalisation nommée Appaloosa réalisés conjointement par Indian Motorcycle et Workhorse Speedshop et pilotée par Randy Mamola en est la parfaite illustration.

Hot news !

Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.