Essai publié le 29 septembre 2013

Essai de la Yamaha MT-09 Race Blu – Japonaise de caractère

Texte de Marc / Photo(s) de RedZone Photos

Enfin ! Les Japonais ont compris que les motards aiment les motos de caractère. Avec la MT-09, vous en prenez pour votre grade avec son moteur explosif et bourré de caractère. On pourrait presque dire que c’est une moto japopéenne.

A l’arrêt sur la béquille, dans sa sublime livrée Race Blue, la MT-09 peut sembler haute, la faute au dessin de son châssis et d’une colonne de direction largement au-dessus de la ligne de selle. Mais une fois assis sur cette dernière, j’ai eu l’excellente surprise de constater que malgré mon mètre septante-quatre, les deux pieds sont posés bien à plat et que mes jambes sont même légèrement fléchies.

L’assise est confortable et la moto semble étroite entre les jambes. Même les plus grands devraient pouvoir les caser facilement dans les échancrures du réservoir. Le guidon n’est pas trop éloigné et toutes les commandes tombent naturellement sous les mains. En comparaison d’une Street Triple (c’est sa principale rivale du fait de la motorisation), l’assise est moins basculée sur l’avant, le corps est plus redressé.

Le tableau de bord décalé sur la droite laisse bien voir la route, on voit presque ce qu’il se passe sous le pneu avant. Toutes les informations sont disponibles sur l’écran LCD, et bien qu’il ne soit pas grand les chiffres sont lisibles. Pour chipoter, on pourrait juste regretter que les barres du compte-tours ne soient pas un tantinet plus grandes.

Vient le moment de donner vie au trois-pattes et là on se rappelle immédiatement que Yamaha fabrique également des instruments de musique. Ils ont bossé sur l’acoustique au Japon ! Le "bruit" est très sympa, on entend bien l’admission et l’échappement laisse s’échapper un son un poil agressif, mais sans excès.

Pour rappel, la MT-09 est dotée de trois modes moteur, le "B" est celui qui tempère les ardeurs du moteur, le "standard" est destiné à une utilisation de tous les jours, d’ailleurs c’est celui qui est automatiquement sélectionné au démarrage, et le "A" est le mode sport. La différence entre les trois est flagrante !

Revenons à nos moutons, enfin plutôt aux chevaux qui peuplent le trois-cylindres de la MT-09. C’est donc sur le mode standard que je débute cet essai. Il est parfait pour affronter la ville. La moto répond virilement aux sollicitations de la poignée droite, mais elle sait se montrer docile et on ne se sent pas débordé. Avec l’assise assez droite, on voit loin et il est aisé de trouver sa place dans le flot de la circulation.

Je salue au passage la boîte à vitesses qui est douce et ne claque pas. Les rapports passent facilement grâce notamment à la course du sélecteur qui est assez courte. Durant tout l’essai, je n’ai jamais eu à souffrir d’un faux point mort ou d’un rapport mal engagé qui saute.

Enfin l’espace disponible s’élargit un peu, les "caisseux" qui faisaient route vers les centres commerciaux sont moins nombreux et je peux profiter du châssis de la MT-09 sur les routes de campagne. La moto se balance facilement de gauche à droite, bien aidée par son poids contenu et son centre de gravité placé assez haut. Elle m’a semblée un peu moins stable sur l’angle que sa rivale anglaise, moins calée sur ses suspensions.

Voilà peut-être un des rares points faibles de la MT-09. Pour offrir une moto de cette qualité à un prix plus que contenu, pour rappel la MT de base sans ABS est à CHF 9'790.-, il a bien fallu faire des économies quelque part. L’amortisseur arrière en fait les frais bien qu’il remplisse parfaitement son job dans la plupart des cas. A l’attaque, il m’a paru un peu faiblard en pompant exagérément, l’hydraulique n’étant pas assez freinée. Et comme seule la précontrainte du ressort est réglable, il ne sera pas possible de l’ajuster. Rien de dramatique. Cependant, la MT-09 vous permettra de laisser bien des compagnons derrière vous sur une route de col.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur
+
Polyvalence
+
Facilité
On a moins aimé :
-
Amortisseur arrière
-
A-coup de transmission en mode "A"
-
Ne pas avoir plus de modèles avec ce moteur

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-09
Année :
2013
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
3 cylindres 4-temps
Cylindrée :
850 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, injecteurs sur le guide de soupape
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre alu coulé sous pression
Suspension AV :
Fourche inversée dotée de tubes de 41 mm
Course AV :
137 mm
Suspension AR :
Suspension arrière Monocross avec amortisseur horizontal
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70ZR17
Pneu AR :
180/55ZR17
Freinage
ABS :
Non
Frein AV :
Disques flottants avant de 298 mm de diamètre avec étriers en monte radiale
Frein AR :
Simple disque
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
815 mm
Poids total :
188 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Deep Armor
 
Blazing Orange
 
Matt Grey
 
Race Blu
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'790.-
Version ABS - 10'490.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Swank Sardegna Rally : Une 2ème édition plus forte que le Covid !
Le Swank Sardegna Rally, c'est un rallye à l'ancienne, pas comme les autres, dont la seconde édition s'est tenue malgré ce fichu Covid. David, toujours à l'affût de terre à projeter et d'aventures insensées, était parmi les participants.
Nouveau V4 Ducati : un moteur plus endurant et sans le desmo
Le V4 nouvelle génération qui fera son apparition sur la prochaine Multistrada annonce un intervalle de service des soupapes à 60'000 kilomètres. Ceci grâce à l'abandon des soupapes desmodromiques, traditionnelles à Bologne.
Info permis - 6 mois de répit pour certains candidat au permis A limité
La bascule qui aura lieu au 31 décembre 2020 concernant les permis moto a aussi une incidence sous-jacente à l'impact non-négligeable.
2020 - Vers une nouvelle année record de vente ?
Alors que le début de saison laissait envisager le pire, les ventes ont finalement décollé. Bien plus haut qu'imaginé !
Honda ajoute le 750 à sa gamme de scooter Forza
Adieu Integra, bienvenue Forza 750 ! Voici la nouveauté que Honda nous a peu à peu dévoilée depuis quelques semaines.
Kawasaki améliore la Versys 1000 SE pour 2021
La Kawasaki Versys se renouvelle pour la saison à venir. Trois versions sont présentées, mais seule la mieux équipée, la SE, sera disponible sur le marché Suisse.

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.