Essai publié le 29 septembre 2013

Essai de la Yamaha MT-09 Race Blu – Japonaise de caractère

Texte de Marc / Photo(s) de RedZone Photos

Enfin ! Les Japonais ont compris que les motards aiment les motos de caractère. Avec la MT-09, vous en prenez pour votre grade avec son moteur explosif et bourré de caractère. On pourrait presque dire que c’est une moto japopéenne.

A l’arrêt sur la béquille, dans sa sublime livrée Race Blue, la MT-09 peut sembler haute, la faute au dessin de son châssis et d’une colonne de direction largement au-dessus de la ligne de selle. Mais une fois assis sur cette dernière, j’ai eu l’excellente surprise de constater que malgré mon mètre septante-quatre, les deux pieds sont posés bien à plat et que mes jambes sont même légèrement fléchies.

L’assise est confortable et la moto semble étroite entre les jambes. Même les plus grands devraient pouvoir les caser facilement dans les échancrures du réservoir. Le guidon n’est pas trop éloigné et toutes les commandes tombent naturellement sous les mains. En comparaison d’une Street Triple (c’est sa principale rivale du fait de la motorisation), l’assise est moins basculée sur l’avant, le corps est plus redressé.

Le tableau de bord décalé sur la droite laisse bien voir la route, on voit presque ce qu’il se passe sous le pneu avant. Toutes les informations sont disponibles sur l’écran LCD, et bien qu’il ne soit pas grand les chiffres sont lisibles. Pour chipoter, on pourrait juste regretter que les barres du compte-tours ne soient pas un tantinet plus grandes.

Vient le moment de donner vie au trois-pattes et là on se rappelle immédiatement que Yamaha fabrique également des instruments de musique. Ils ont bossé sur l’acoustique au Japon ! Le "bruit" est très sympa, on entend bien l’admission et l’échappement laisse s’échapper un son un poil agressif, mais sans excès.

Pour rappel, la MT-09 est dotée de trois modes moteur, le "B" est celui qui tempère les ardeurs du moteur, le "standard" est destiné à une utilisation de tous les jours, d’ailleurs c’est celui qui est automatiquement sélectionné au démarrage, et le "A" est le mode sport. La différence entre les trois est flagrante !

Revenons à nos moutons, enfin plutôt aux chevaux qui peuplent le trois-cylindres de la MT-09. C’est donc sur le mode standard que je débute cet essai. Il est parfait pour affronter la ville. La moto répond virilement aux sollicitations de la poignée droite, mais elle sait se montrer docile et on ne se sent pas débordé. Avec l’assise assez droite, on voit loin et il est aisé de trouver sa place dans le flot de la circulation.

Je salue au passage la boîte à vitesses qui est douce et ne claque pas. Les rapports passent facilement grâce notamment à la course du sélecteur qui est assez courte. Durant tout l’essai, je n’ai jamais eu à souffrir d’un faux point mort ou d’un rapport mal engagé qui saute.

Enfin l’espace disponible s’élargit un peu, les "caisseux" qui faisaient route vers les centres commerciaux sont moins nombreux et je peux profiter du châssis de la MT-09 sur les routes de campagne. La moto se balance facilement de gauche à droite, bien aidée par son poids contenu et son centre de gravité placé assez haut. Elle m’a semblée un peu moins stable sur l’angle que sa rivale anglaise, moins calée sur ses suspensions.

Voilà peut-être un des rares points faibles de la MT-09. Pour offrir une moto de cette qualité à un prix plus que contenu, pour rappel la MT de base sans ABS est à CHF 9'790.-, il a bien fallu faire des économies quelque part. L’amortisseur arrière en fait les frais bien qu’il remplisse parfaitement son job dans la plupart des cas. A l’attaque, il m’a paru un peu faiblard en pompant exagérément, l’hydraulique n’étant pas assez freinée. Et comme seule la précontrainte du ressort est réglable, il ne sera pas possible de l’ajuster. Rien de dramatique. Cependant, la MT-09 vous permettra de laisser bien des compagnons derrière vous sur une route de col.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur
+
Polyvalence
+
Facilité
On a moins aimé :
-
Amortisseur arrière
-
A-coup de transmission en mode "A"
-
Ne pas avoir plus de modèles avec ce moteur

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
MT-09
Année :
2013
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
3 cylindres 4-temps
Cylindrée :
850 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, injecteurs sur le guide de soupape
Performances
Puissance max. :
115 ch à 10'000 tr/min
Couple max. :
87.5 Nm à 8'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Cadre alu coulé sous pression
Suspension AV :
Fourche inversée dotée de tubes de 41 mm
Course AV :
137 mm
Suspension AR :
Suspension arrière Monocross avec amortisseur horizontal
Débattement AR :
130 mm
Pneu AV :
120/70ZR17
Pneu AR :
180/55ZR17
Freinage
ABS :
Non
Frein AV :
Disques flottants avant de 298 mm de diamètre avec étriers en monte radiale
Frein AR :
Simple disque
Dimensions
Longueur :
2'075 mm
Empattement :
1'440 mm
Largeur :
815 mm
Hauteur de selle :
815 mm
Poids total :
188 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Deep Armor
 
Blazing Orange
 
Matt Grey
 
Race Blu
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'790.-
Version ABS - 10'490.-
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

4Ever Multistrada - Ducati offre 4 ans de garantie à la famille Multistrada
Les Ducati 950 et 1260 Multistrada sont désormais garanties quatre ans kilométrage illimité.
La Harley-Davidson FXGTS Coast Glide décroche le titre de la Battle of the Kings 2019
Après une compétition internationale intensive précédée par des manches nationales et internationales, la Harley-Davidson de Laidlaw's a été élue le 5 novembre Global Custom King et grand vainqueur de la Battle of the Kings 2019.
Une nouvelle agence Kymco ouvre ses portes à Genève
100%2-Roues continue son développement et ajoute la marque Kymco à son arc.
Essai Ducati Panigale V2 - Ne m’appelez pas baby !
La Panigale V2 n’est pas une baby Panigale « au rabais », contrairement à ce qu’on pourrait penser à prime abord.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.
Alliance Kawasaki-Bimota - Quelle suite est attendue ?
La présentation de la Bimota Tesi H2 aura été la véritable surprise du salon EICMA de Milan, cette dernière confirmant l'union entre les deux constructeurs. Mais maintenant on peut rêver à la suite qui sera donnée.

Hot news !

EICMA 2019 – MV Agusta Rush 1000 – Dragster de 208cv en approche
MV Agusta vient de surprendre tout le monde en dévoilant une nouveauté inattendue, un roadster proche du dragster des rues affichant pas moins de 208cv et un look ultime à la MV.
EICMA 2019 - MV Agusta dévoile une Superveloce 800 « économique »
Dévoilée et commercialisée à prix d’or, version Oro oblige, l’année passée, la Superveloce 800 avait frappé fort, étant adulée ou détestée. Le constructeur de Varèse proposera dès 2020 une version plus « économique ».
L'Aprilia Tuono 660 déjà surprise lors d'un roulage
Alors que la présentation officielle de l'Aprilia RS 660 se fera la semaine prochaine, la version roadster certainement nommée Tuono 660 a déjà été surprise lors d'un roulage à Imola.
EICMA 2019 – Voici la première image de l'Aprilia RS 660 2020
Très attendue sur le stand du constructeur de Noale, Aprilia vient de lâcher la première vraie image de sa future Supersport mid-size, la RS 660.
Concept BMW R18 – Deux modèles aperçus lors d'un transport
La présentation officielle du Concept R18 du constructeur à l'hélice devrait arriver sous peu, deux prototypes ayant été aperçus lors de leur chargement dans un véhicule.
Triumph Thruxton RS 2020 – Le café racer ultime d'Hinckley
Le constructeur anglais fait feu de tout flamme, après les nouvelles Daytona 765, Rocket III R et GT et la Street Triple RS essayée il y a à peine quelques jours, voici l'arrivée d'une version RS de la Thruxton.