Essai publié le 12 avril 2011

Honda CBR600F – Le retour!

Texte de Jimmy Gurtner / Photo(s) de Honda

Chez Honda, entre la sportive 600 RR et le roadster Hornet, il y a maintenant la CBR 600 F. Disparue du catalogue Honda il y a quelques années, la revoilà sur base de Hornet 600. Plus proche du frelon que de la supersport, la nouveauté Honda n’en renie pas moins ses initiales « CBR ». Premier essai, un poil humide, de la petite routière-sportive qui promet!

Ce n’est pas une supersport, c’est une routière-sportive. La CBR 600 F prend le marché supersport à contre-pied en offrant un compromis raisonnable entre confort et performances. Si cette « F » était jadis LA sportive du constructeur ailé (un titre mondial en Supersport aux mains de Fabien Foret en 2002), la turbulente 600 RR est venue lui voler la vedette. Très appréciée des motards pour ses qualités routières, la 600 F a néanmoins quitté la gamme Honda. Après avoir été vendue à 231’000 exemplaires en Europe, depuis 1987.

La revoici donc, en 2011, jouant à fond la carte de l’accessibilité. Une moto « versatile et abordable », selon Honda. En offrant un confort bien supérieur aux standards sportifs mais des performances tout à fait suffisantes pour la route, la « F » s’annonce clairement comme une bonne à tout faire ; voilà pour la versatilité. Basée sur la Hornet 600, elle limite les coûts de production et propose un ensemble moteur/châssis aussi efficace que rassurant. La CBR 600 F semble bel et bien abordable à tout point de vue.

T’as le look!

En tournant autour du modèle exposé à la conférence de presse, la première impression faite au salon de Milan se confirme. La 600 F est belle! Loin de faire « pièce rajoutée », le carénage s’accorde superbement au réservoir (légèrement modifié) et à la coque arrière de la Hornet. Il abrite également le bloc compteur, inchangé par rapport au roadster. Le compte-tours électronique est toutefois plus visible car moins exposé à la lumière grâce au carénage. Sans dégager trop d’agressivité, la ligne de la « F » est simplement fluide et séduisante.


En greffant des demi-guidons et un carénage à son roadster 600, Honda n’a pourtant pas l’intention d’en faire une sportive du pauvre, à l’air pataud! Cette CBR donne envie de rouler et cela tombe bien: ce sera le cas dès le lendemain!

Un lendemain chagrin, avec une pluie fine et des motos déjà bien mouillées garées devant l’entrée de notre hôtel, près de Séville. Tu parles d’un climat digne du sud de l’Espagne! Bon, ce n’est pas le déluge non plus et il semble que quelques éclaircies soient possibles dans la journée. Ragaillardi par ces nouvelles rassurantes, j’enfourche la bête et m’élance à la suite de mes confrères.

Routière, mais pas trop

Dès les premiers tours de roue, les gênes de Hornet de cette CBR sautent aux yeux. L’évidence du châssis permet d’évoluer en toute quiétude à basse vitesse. Sortis de l’enceinte de l’hôtel, nous empruntons une nationale particulièrement sale et détrempée, avant de bifurquer sur une autoroute. L’allure augmente un peu et je tape un peu dans le moteur pour rester au contact de mes confrères. Inchangé par rapport à la Hornet, le moteur donne le meilleur de lui-même à hauts régimes et propulse facilement la moto à des vitesses hautement répréhensibles! A vitesse légale, le confort est excellent, même si l’on aurait apprécié une bulle un peu plus haute.

Ce léger manque de protection ne nuit pas au plaisir lorsqu’on enfile les kilomètres. De retour sur route nationale et, ô miracle, sous le soleil, on profite des jolies courbes de la route et du panorama un peu plus gai une fois bien éclairé. La CBR se fait totalement oublier, laissant son pilote tracer sa route sans arrière-pensée. Après un petit bout de chemin, nous arrivons sur les bords d’un lac autour duquel serpente une route. Quelques gouttes tombent, la route est détrempée mais qu’importe, le rythme augmente dès les premiers virages. Gaz!

Sportive, juste assez

Les demi-guidons offrant un bon appui sur l’avant, le feeling est appréciable: pas une fois l’avant ne s’est dérobé sans alerte préalable. Très maniable, la CBR 600 F s’avère également d’une stabilité exemplaire et donne confiance à son pilote. Aucune réaction désagréable ou parasite, même en cas de correction de trajectoire impromptue: la CBR assure! Sans proposer le feeling et l’agilité d’une pure sportive, la « F » s’avère redoutable d’efficacité. Dans ces conditions délicates, on apprécie également de ne pas être plié en quatre comme sur une authentique supersport…

Moins sollicité que sur le sec, le système de freinage s’est montré irréprochable. Le feeling sur l’avant est excellent et permet de rapidement repousser ses prises de levier sans craindre une mauvaise surprise. L’ABS veillant au grain, on n’hésite pas à tirer sérieusement sur le levier en cas d’urgence. L’arrière s’avère un bon complément, son système ABS ne se déclenchant pas trop tôt, comme c’est parfois le cas sur certaines motos.


Offrant un comportement très sain, la CBR 600 F n’est bien sûr pas aussi précise ou puissante qu’une supersport pure et dure. Dans des conditions météo plus clémentes et sur une route très exigeante, l’écart entre ces deux philosophies du sport se creuserait certainement. Cependant, les capacités des 600 sport actuelles dépassent l’entendement sur route ouverte! Elles dépassent surtout les capacités d’un grand nombre de motards, qui ne disposent pas du bagage technique et de l’expérience nécessaire pour exploiter sans (trop de) risques de telles machines.

Conclusion

La CBR 600 F est revenue, sûrement au moment opportun. Pour des motards aux aspirations et au moyens plus modestes, elle s’avère un outil idéal pour goûter aux joies du sport de façon modérée. Elle invite surtout à rouler plus grâce à ses aptitudes routières. Dotée d’un bon confort et très maniable, elle s’affranchira facilement des trajets quotidiens en préservant son pilote. A mi-chemin entre le roadster et la supersportive, la « F » trouvera sans doute sa place et sa clientèle. C’est tout ce qu’on souhaite à une moto aussi polyvalente!

Merci à Honda Suisse pour l’invitation au lancement de cette CBR 600 F!
Jimmy

Au final...

On a aimé :
+
L’efficacité d’ensemble
+
Le design franchement réussi
+
Trouver une sportive abordable
On a moins aimé :
-
Le moteur linéaire
-
La bulle un peu basse
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
L’efficacité d’ensemble
+
Le design franchement réussi
+
Trouver une sportive abordable
On a moins aimé :
-
Le moteur linéaire
-
La bulle un peu basse

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Honda
Modèle :
CBR600F
Année :
2011
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, 4 soupapes par cylindre, double arbre à cames en tête
Cylindrée :
599 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique PGM-DSFI
Performances
Puissance max. :
100 ch à 12'000 tr/min
Couple max. :
64 Nm à 10'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque en bain d’huile
Partie cycle
Suspension AV :
Fourche inversée HMAS Ø 41mm, réglable en précharge et en détente
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur réglable en précharge et en détente
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottant Ø 296mm, étrier trois pistons
Frein AR :
Simple disque Ø 240mm, étrier simple piston
Dimensions
Longueur :
2'150 mm
Empattement :
1'437 mm
Hauteur de selle :
800 mm
Poids total :
211 kg
Réservoir :
18.4 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Pearl Cool White/Hyper Red
 
Pearl Cool White/Moody Blue Metallic
 
Pearl Nightstar Black/Matt Cynos Grey Metallic
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'890.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Découvrez l'histoire de la moto volante de Lazareth, la LMV496
L'homme a toujours rêvé de voler, mais aujourd'hui c'est au tour du motard de tenter l'expérience et ce rêve est devenu réalité avec la LMV496 du sorcier français Ludovic Lazareth.
Inauguration les 30 et 31 mars du plus grand univers consacré à la moto de Suisse à Sursee (LU)
Le plus grand univers consacré à la moto en Suisse se situe à Sursee (LU)
Aprilia présente la RSV4 X, une série limitée à 10 exemplaires !
Comme nous le savons tous, les italiens ont le sang chaud et l'arrivée de cette Aprilia RSV4 X en est encore une belle preuve. La firme de Noale ayant décidé de fêter dignement les 54 titres mondiaux glânés par la marque, elle s'est donc mis en tête de sortir un jouet pour adulte, d'ou le nom "X".
Givi présente de nouveaux sliders pour votre moto - "crash pads"
Le spécialiste italien de l'accessoire et plus particulièrement de la bagagerie pour moto, GIVI, présente de nouveaux sliders pour moto.
Deux Scrambler en approche chez Royal Enfield
La mode est au Scrambler et chaque marque y va de son modèle. Aujourd’hui, c’est du côté de l’Inde qu’il faut se tourner avec la marque Royal Enfield et ses modèles intemporels.
Essai Ducati 1260 Diavel S - Victoire par K.O.
"Ouais ok, c’est joli et bien fini, mais ça te sert à quoi, une brêle avec un moulin de 159cv et un gommard arrière de 240mm qui t’oblige à descendre de la moto pour la riper dans les petites épingles tellement elle n’est pas maniable?"

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.