Publié le: 4 February 2024 par Patrick Schneuwly
L’intégral Alpinestars Supertech R10 est désormais disponible

Il y a un peu moins d’un an, le fabricant italien Alpienstars nous montrait que le développement de son casque intégral de course se poursuivait et décrivait de nombreux détails. L’été dernier, c’est une petite série de 200 exemplaires qui s’est écoulée en un soupire. Ça y est, après 10 ans de développement, le S-R10 est prêt à être commercialisé.

NEWS

On avait déjà vu Jorge Martin et Jack Miller exhiber fièrement leur casque Alpinestars sur les podiums MotoGP, mais c’est bien en qualité d’ambassadeur et de testeur de la marque basée à Asolo qu’ils ont mis la main sur ce modèle qui débarque maintenant sur le marché. Qu’est-ce qui le distingue de tous les autres modèles que l’on trouve sur le marché ? En tant que “dernier arrivé”, qu’est-ce que Alpinestars a bien pu inventer ?

Ce qui rend le Supertech R10 particulier

Pour se démarquer du reste du marché, Alpinestars s’est appuyé sur la technologie éprouvée dans leur casque cross reconnu : le A-Head Fitment System. C’est une pièce située dans la mousse du casque et qui vient reposer sur le sommet du crâne du pilote. En ajustant la pièce, le pilote peut choisir comment s’oriente naturellement le casque. Vous avez les yeux plutôt haut sur le visage ? Le S-R10 peut s’enfoncer un peu plus sur votre tête. Vous pilotez un roadster mais en compétition ? L’inclinaison du casque peut-être moins importante que si vous pilotiez une sportive.

En transparence, le A-Fitment System

L’aérodynamique est un autre atout du Supertech R10. D’abord conçue sur ordinateur puis validée en soufflerie, elle est fait pour fonctionner parfaitement avec la bosse située dans le dos des combinaisons de la marque. Il y a également de turbulateurs pour améliorer les performances aéro-acoustiques. Enfin le spoiler arrière peut se détacher à partir d’un certain niveau d’impact, avec un joint souple pour assurer sa bonne tenue en temps normal.

Pour la bonne aération, deux types d’ouvertures sont pratiquées dans la mentonnière : deux trous laissent entrer l’air frais alors que des ouvertures plus fines sont destinées à évacuer l’humidité. Sur le dessus une aération laisse s’engouffrer l’air directement vers le sommet de la tête du pilote tout en laissant s’échapper de l’air chaud dans la zone du front. Deux derniers extracteurs sont localisés sous le spoiler.

Une protection des clavicules spécialement développée prolonge la mentonnière et la coupe de la coque sur les côtés est surélevée pour dégager la clavicule. Au lieu que la coque en carbone dur entre en contact avec l’os, c’est en fait la doublure EPP (polypropylène expansé) plus souple qui s’étend au-delà de la coque du casque elle-même, et qui est recouverte d’un caoutchouc plus flexible. Cette conception réduit le risque de blessure à la clavicule, l’une des blessures les plus courantes en moto.

Construction

La coque extérieure est fabriquée en fibre de carbone à haute densité 3K et existe en 4 tailles. Cette fibre n’est tressée que dans une direction pour offrir significativement plus de rigidité et empêcher la compression mais en même temps réduit les forces transmises par un impact en déflexion. Contre la pénétration est intégrée une couche d’aramide le tout fixé par de la résine epoxy.

L’intérieur est fait en EPS également en 4 tailles pour s’insérer au mieux dans la cellule rigide. La surface interne de l’EPS est lisse, créant une zone optimisée à faible friction, pour une gestion supérieure des impacts obliques.

L’écran du Alpinestars S-R10 est fixé au moyen de pièces en plastique mais aussi en métal. Comme par exemple la boucle de verrouillage en position fermée pour être certain de ne pas s’ouvrir lors d’une chute. Le plastique fait 3mm d’épaisseur et est traité antirayure ainsi que antibuée.

L’écran est prêt à accueillir un insert PINLOCK 120XLT – 100 % MAX qui couvre le plus grand champ visuel mais on trouve aussi les pins nécessaires pour porter les tearoffs. Le mouvement d’ouverture est étudié pour bien appliquer l’écran sur le joint de l’ouverture, avec une rotation combinée à une translation.

220° de vision horizontale et 57° de vision verticale.
Le mécanisme de fermeture de l'écran.

L’habillage intérieur est, comme le plus souvent, démontable. Le coussin de la couronne et le coussin de la nuque sont reliés de manière élastique, pour une meilleure gestion des impacts obliques, avec une construction basée sur quatre panneaux (avant, côtés, arrière), pour un ajustement optimisé avec l’épaisseur de mousse appropriée. L’épaisseur du coussin supérieur est réglable pour convenir au A-Head Fitment System. Finalement, les coussins de joue ont logiquement un système d’extraction d’urgence mais aussi un canal pour l’installation d’une canule camel pack.

La sangle jugulaire est évidemment une double D pour satisfaire à la norme FIM en plus des autres normes ECE-2206 et DOT. Les boucles sont en acier inox.

Le Alpinestars Supertech R10 est livré avec les accessoires suivants :

  • Écran clair et fumé, tous les deux prêt à accueillir le Pinlock et 1 tear-off qui sont également fournis.
  • Le Breath Deflector est inclus, il permet de dévier les expirations loin de l’écran pour s’assurer qu’il n’y ait pas de buée.
  • Wind deflector, c’est un cache nez proéminent
  • Le casque vient livré dans son sac de transport.
  • En option, on peut s’offrir le Race spoiler qui est significativement plus long, réduit la trainée de 4,54%

Dès maintenant disponible à la commande, il coûte environ 999.- EUR et existe en 6 couleurs :

Glossy black carbon & silver
Glossy black carbone, bright red & white
Glossy white & black matt
Black carbon matt & glossy
Glossy black carbon red & white
Black carbone, red fluo & blue matt

GALERIE