Publié le: 15 November 2023 par Patrick Schneuwly
Des projets de (gros) rallye en Ténéré 700 ? Équipez-vous GYTR comme le team Yamaha officiel

La version World Raid de la Ténéré 700, sortie l’année dernière, présente l’énorme avantage d’avoir un double réservoir pour augmenter son autonomie. Elle a aussi reçu la première la suspension longue course. Pour tout relire, par ici. Yamaha dévoile 3 kits complémentaires GYTR pour préparer les World Raid à faire de la compétiton.

NEWS

GYTR, c’est l’acronyme de Genuine Yamaha Technology Racing, soit le département qui développe les pièces dont la marque a besoin pour engager ses machines en compétition. On avait l’habitude de voir cela sur les sportives, avec l’acronyme YEC qui a précédé celui-ci, mais ce n’est pas réservé à la compétition sur circuit. Des pièces GYTR il y en a aussi pour les YZ et YZF en motocross, donc pour s’engager en rallye, c’est tout à fait logique qu’ils équipent la Ténéré 700. Pour certaines pièces de performance, il faut s’adresser à un shop agréé pour les obtenir. Mais ce ne sera pas le cas de ces pièces pour Ténéré qui seront disponibles chez tous les revendeurs Yamaha européens.

Trois kits inter-compatibles

Yamaha a réparti les pièces performance de sa Ténéré 700 World Raid de course en 3 kits qui se cumulent. Il s’agit d’un kit Performance qui pousse un peu le moteur CP2 mais contient aussi des pièces d’ergonomie; puis du kit Handling dédié à la maniabilité et la stabilité et enfin du kit Rally qui semble plus utilitaire à la pratique mais qui a toute son importance.

Le kit Performance, un classique

Dans ce kit, on trouve sans réelle surprise une ligne d’échappement complète en titane, du collecteur au bout du silencieux avec l’inscription Akrapovič réservée aux tubes de course. Un filtre à air fait également partie du kit ainsi qu’un ECU qui est livré avec. Grâce à ces pièces, tout respire mieux et fait gagner jusqu’à 9 ch à la moto. Un autre carter d’embrayage en aluminium est également livré. Fait de 2 pièces, il permet d’accéder plus facilement à l’intérieur entre 2 étapes.

Des pièces d’ergonomie complètent ce kit, car un pilote mieux installé est un pilote plus performant. La selle banquette en 1 tenant et très agrippante augmente la hauteur de selle de 25 mm mais sa mousse peut être recoupée par le pilote pour créer sa forme perso. Les repose-pieds sont plus larges, fortement dentés, mais avec des grandes ouvertures pour diminuer l’accumulation de boue.

Kit Handling

On commence par des roues fabriquées par Haan Wheels à partir de cercles Excel et des moyeux aluminium taillés dans la masse, significativement plus légers que l’origine. Là-dessus, sont montés des disques de frein de ø300 mm devant (diamètre majoré) et de ø267 derrière, pincés par des étriers Brembo.

La suspension change complètement. L’amortisseur arrière est un Paioli entièrement réglable avec des pistons à haut et bas débit pour optimiser compression et rebond. La fourche reste une KYB avec 270 mm de course, avec un clapet à vitesse moyenne et à cartouche fermée. Les tubes plongeurs disposent d’un revêtement DLC pour plus de solidité. Ah j’oubliais : le diamètre des fourreaux passe de 43 à 48 mm, d’où le nouveau té GYTR taillé masse pour tenir le tout et anodisé noir.

Un amortisseur de direction Scotts Performance complète le lot, réglable sur 25 clicks, développé pour augmenter la stabilité et réduire la fatigue sur longue distance sur terrain accidenté. S’il le désire, le pilote peut remettre l’amortisseur d’origine avec un adaptateur compris dans le kit. Dans ce kit, il y a un ECU qui permet de supprimer l’ABS ou l’anti-démarrage.

Un lot de pièces mécaniques fait également partie de ce kit. Il s’agit d’un radiateur plus grand et d’un refroidisseur d’huile séparé, avec toutes les durites et protections nécessaires. Le jeu de pignons et couronnes pour adapter la démultiplication y est joint, tout comme un pare-boue avant en position haute. Mais ça c’est pour le look et pour ne pas le remplir de boue jusqu’à la roue.

Kit Rally, un tas de pièces utiles

D’autres réservoirs gauche et droit en nylon noir remplacent ceux d’origine. Avec une fenêtre transparente pour vérifier rapidement le niveau et des bouchons d’essence à ouverture rapide pour refaire le plein en course. Besoin de plus d’autonomie ? Des réservoirs auxiliaires existent pour l’arrière et portent la contenance totale à 37.6 litres.

Sur le guidon GYTR, on trouve une poignée de gaz à tirage rapide, des protège-mains et des supports pour divers outils propres au pilote. Le kit remplace le phare d’origine par 4 projecteurs puissants qui se cachent derrière une bulle en polycarbonate qui mime la face avant de la moto de série. Les clignotants sont aussi remplacés. Pendant qu’on fait de l’électricité, autant remplacer la torche par une version plus légère, qui est nécessaire pour supprimer l’ABS et l’anti-démarrage. On y relie plus facilement les roadbook, GPS, trips partiels, enfin tous ce qu’il faut pour faire de la compétition.

Sur le moteur, on ajoute un large sabot en fibre de carbone et en Kevlar, protégeant le bas de la moto sans trop ajouter de poids.

De toutes ces pièces, certaines seront proposées à l’achat hors des kits pour les installer sur une autre déclinaison de la Ténéré 700, pas seulement la World Raid. Par contre, là je vous ai bien chauffé avec toutes ces pièces et ce sticker pour la faire ressembler à la moto de course de l’équipe d’usine, mais aucune de ces pièces n’est homologuée pour la route. Leur usage est réservé aux terrains privés et aux compétitions qui acceptent des motos non immatriculées.

GALERIE