Publié le: 13 November 2023 par Patrick Schneuwly
Le chinois CFMoto montre pléthore de nouveautés à EICMA 2023

Le constructeur chinois CFMoto consent beaucoup d’effort à être pris au sérieux, présentant des alliances stratégiques avec d’autre constructeurs de premier plan et des modèles toujours plus en phase avec le marché européen. À EICMA 2023 ils ont marqué le terrain avec de nombreuses nouveautés.

NEWS

Commençons par les quelques prototypes présents. Il y a la 125NK Concept qui pourrait préfigurer assez fidèlement le modèle appelé à compléter la gamme 125 cm3. Avec son design engageant, des choix de couleur modernes et surtout quelques équipements alléchants, elle pourra gagner en intérêt auprès d’un public qui n’a aucun à-priori sur le marché. Oseront-ils le monobras en 125 ? Verra-t-on le silencieux SC Project être installé en série ? Les pièces en fibre de carbone suivront-elles aussi ce chemin ? L’avenir nous le dira.

MT-X Concept : la machine pour explorer

Clairement définie comme un trail tout-terrain, reconnaissable à ses jantes à rayons, son pare-boue haut et sa selle banquette longue, sa robe bleue octanium soulignée de traits roses criant fait référence à l’engagement sportif de CFMoto. On imagine bien un moteur de LC8c se cacher dessous (ils ont reçu les plans de la part de KTM), mais des pièces comme l’écran TFT tactile vertical de 8″, la fourche inversée réglable KYB ou l’amortisseur à cartouche Öhlins ne proviennent pas d’Autriche. On peut penser qu’une “Super MT800” soit ajoutée sous peu au catalogue.

CFMoto dévoile le fruit de leur travail interne : un 3 cylindres

La cylindrée choisie pour ce moteur est évocatrice : 675 cm3. Triumph ne s’en sert qu’en version 660, MV Agusta a cessé de le mettre dans ses châssis. Ce qu’il faut savoir de ce nouveau bloc, c’est qu’il contient des pistons en aluminium forgés, un vilebrequin à faible inertie et un embrayage FCC (une marque japonaise de renom). La cible était une réduction de 10% du poids par rapport aux concurrents semblables. Ce in-line 3 accuse 55 kg sur la balance et promet plus de 100 ch. à 12’300 tr/min et 68 Nm à 8’250 tr/min.

Mais où finira ce moteur, dans quel châssis ? La CFMOTO 675SR. La commercialisation de ce modèle sera pour la fin d’année 2024. Le constructeur indique aussi avoir un nouveau bloc moteur 1000 cm3 en cours de développement.

CF Moto X Yamaha

Yamaha collabore depuis 30 ans avec Jianshe, une marque chinoise qui a produit près de 5 millions de <150 cm3, entre 1992 et nos jours. CF Moto s’étant adjugé les parts de Jianshe, Yamaha noue un nouveau partenariat avec le géant chinois. ZHUZHOU CF YAMAHA MOTOR CO., LTD. est né, abrégé ZCYM, et détenu à 50% par CF Moto, 44.23% par Yamaha et 5.77% par TAIR YEA LIMITED, un spécialiste de l’export.

Après KTM, voici Yamaha qui semble avoir tout un plan en tête pour mettre sur le marché de nouveaux modèles et y trouver un intérêt malgré une certaine concurrence.

450MT : cylindrée singulière pour un petit trail

Fort d’un certain succès avec son bloc bicylindre de 449 cm3, le voici installé dans un trail avec de bons gènes off-road de 175 kg à sec. Avec 32.5 kW, il est compatible permis A limité/A2, on n’est pas en présence d’une machine du Dakar avec un gros-mono pour déchirer les dunes de sable. La fourche a une longue course de 200 mm et provient de KYB. Elle est réglable en précharge et sur 20 clics en compression.

Le guidon haut, la petite tête de fourche et les carénages anguleux promettent un handling intéressant, autant sur route qu’en tout-terrain. Les roues font 21″ et 18″, idéal pour chausser les pneus habituels en offroad. Avec une garde au sol de 220 mm, seul le garde-boue au ras de la roue (mais un autre en position haute existe) calmera les ardeurs de son propriétaire.

On notera un écran TFT 5″ courbé comme tableau de bord et la présence d’un ABS sur l’angle Bosch qui peut être désactivé tout comme le contrôle de motricité Bosch aussi, qu’on peut enlever mais via la connectivité bluetooth de la moto. Plus d’info sur la commercialisation de la 450MT dès que possible.

800NK GP Edition : du circuit à la route

La 800NK est le roadster mid-size de CF Moto, dans sa version GP elle reprend logiquement les couleurs de leur machine engagée en mondial Moto3. Elle profite également de composants provenant des mêmes fournisseurs qui la moto du Team Prüstel GP. Des pneus Dunlop aux freins Brembo M50, en passant par les suspensions réglables Öhlins, l’échappement SC Project, les repose-pieds surélevés, le guidon abaissé, les pièces usinées CNC, la protection de la fourche et du bras oscillant et la configuration monoplace de la selle. Elle veut en découdre avec les références du marché, on attend sa date de commercialisation.

GALERIE