Photos de Patrick Schneuwly
Publié le: 16 October 2023 par Patrick Schneuwly
Course de Verbois 2023 – La patience a payé

La 67e édition de la course de côte de Verbois a eu lieu ce week-end, 14 et 15 octobre, sur la route du même nom à Russin. Habituel rendez-vous festif de la moto à Genève, la course a tenu ses promesses avec une très belle affluence.

NEWS

Le rendez-vous était pris depuis longtemps : mi-octobre c’est Verbois. Fidèle à l’événement, AcidMoto.ch était de la partie avec un pilote engagé tout comme 3 coach AcidTracks. Plusieurs acteurs allaient animer cette édition et le spectacle était à la hauteur. Promesses tenues!

Commençons par la course par catégorie du samedi. En moins de 100cm3, Stéphane Monaya a motivé une demi-douzaine de passionnés Suisse-allemands à lui rendre la tâche plus difficile. Avec leur vélomoteur et scooter de compétition, ils ont fait bonne figure mais n’ont pas fait le poids pour autant, l’habitué s’adjuge la victoire avec un chrono en 49.54 dont je rêverais.

Moins de 250cm3, foule de supermotards se défient tout comme des engins maison ou encore une RS 125. Daniel Loureiro monte sur le podium pour une victoire autant méritée qu’il s’engage dans son pilotage ou pour la course. Moins de 550cm3, là aussi c’est très animé avec les supermotards 450 4 temps à la lutte avec des 2 temps. C’est encore Sebastien Pidoux qui a mis tout le monde d’accord. Notez la présence de Crystal Bartolome, une nouvelle participante sur une KTM 500 EXC Supermotard qui est montée en 55.55.

La montée en puissance de Vincent Droz cette année laissait présager une haute lutte pour la catégorie moins de 750 cm3. Benoit Petter doit défendre son titre et des pilotes comme Marc Gilardi et Marc Lambercy sont absents. Dans les conditions difficiles de cette course, Vincent a mis son matériel à profit : rouler en pneus pluie pour monter coûte que coûte et signer un chrono. Benoit, lui, a parié sur le Supercorsa dès le départ, quitte à ne pas rouler lors des manches les plus humides de la mi-journée. Ces deux montées auront tendu un piège à plusieurs pilotes au vu du nombre d’interruptions de course. Sur la dernière montée le fils Droz passe aussi au Supercorsa. Trop tard, son adversaire s’est habitué et lui passe devant. Spectatrice de ce duel, plus rapide des féminines, Anouck Borne prend la 3e place. Votre serviteur entre pour la première fois dans le top 10 de la catégorie, pourtant 3 secondes plus lent que d’habitude. Les conditions ont vraiment été piégeuses et ces 3 secondes sont le prix de la prudence.

En plus de 750cm3 a eu lieu l’explication entre le titulaire du record Bryan Leu et Gregory Monaya, ainsi que Bernard Bally qui a retrouvé une Honda pour une lutte à 3 au sommet. Monaya avait de son côté l’expérience d’un vice-champion de France Superstock, mais cela n’a pas suffi pour aller chercher Leu, pourtant retraité du monde sportif. Le n°160 sur sa nouvelle japonaise n’a rien pu faire non plus. Victoire adjugée à Bryan en 45.20. Hervé Gantner, longtemps recordman à Verbois était présent avec son numéro 440 et une RC8C, mais exploiter cette machine en course de côte, quand on manque de temps pour se familiariser avec, relève de l’impossible. C’était tout de même plaisant de le regarder rouler !

Le dimanche a lieu une nouvelle course qui ne se court qu’au scratch. Plus question de catégories, il faut monter vite, point. Les conditions s’annonçaient plus stables que la veille, mais l’automne devait véritablement commencer. Nous avons miraculeusement eu droit à une journée généreusement baignée de soleil qui a fait monter la température et avec elle le grip. Les pilotes ont véritablement commencé à faire tomber des pendules et pourquoi pas… faire tomber un nouveau record ?

Les deux protagonistes de la veille avec leurs 600 ont continué à se disputer le meilleur temps, ils seront d’ailleurs les deux présents lors de la Superpôle des 10 meilleurs pilotes. Deux équipages de side-cars longs se sont en outre invités à la fête des plus petits chronos. Stéphane Monaya n’a pas pu incruster son scooter à cette fête, les plus grosses cylindrées régnant sans partage. Bryan Chuat a, en revanche, pu faire cette montée alors que c’était sa première participation, bravo à lui ! Bernard Bally a également joué dans le top 10, alors qu’il se plaignait devoir trouver encore une seconde quelque part. Depuis des années les portes du club des 44 sont restées closes. 2023 avec sa nouvelle CBR1000 RR-R et son style de pilotage si surprenant en photo lui on sourit : bravo Bernard pour ton 44.47 ! Il passe devant Gregory Monaya qui complète le podium scratch.

Du côté des side-car, Ivan Vittoz et son singe Ewen Guilbaud ont battu le record de piste sur 3 roues avec 45.70, ce qui le place à la 5e place du scratch. Son poursuivant est à la 11e place avec 46.67 (Ludovic Paget/Fabrice Deturche).

Chez les quads, c’est Jérémy Crave qui a battu le record de piste de la catégorie : 47.83. C’est sur un Yamaha Banshee 421 2-temps qu’il est passé devant Charly Marin sur le plus rapide des quad 4-temps (YFZ 480; 48.59). Désolé Jérémy, je n’ai pas de photo de toi en piste.

Ivan Vittoz et Ewen Guilbaud sur leur LCR F1 lors de la Superpole.
Charly Marin sur son Yamaha YZF 480.

Vous l’aurez compris, le samedi la patience a payé pour ceux qui attendaient de meilleures conditions à la dernière montée et surtout ceux qui n’attendaient rien du dimanche pour profiter de la plus belle journée. L’ensemble des résultats peut être consulté sur le site de VS-Timing, notamment pour les motos anciennes, les side-car, les kartings et les quads.

Cette édition s’achève avec un bilan satisfaisant de quelques chutes sans gravité en piste et aucun débordement. Le nouveau gradin en bois installé vers la voie de chemin de fer a ravi ceux qui pouvaient s’y asseoir, places limitées obligent. Un sentiment de satisfaction est aussi à relever du côté de la grande tente qui n’a utilisé que de la vaisselle réutilisable pour la première fois. Les visiteurs semblent avoir joué le jeu, permettant à la manifestation d’être plus respectueuse de l’environnement, bien que les motos consomment encore du sans plomb.

Le Norton Sport Club a d’ores et déjà indiqué que la 68e édition de la course devrait avoir lieu les 19 et 20 octobre 2024. On l’espère avec une petite nouveauté supplémentaire à chaque édition.

Photos !

Cette année aussi nos photographes étaient sur les bords de piste. Les photos sont sur notre galerie en ligne où vous retrouvez aussi les photos incluses dans nos roulages AcidTracks. https://photos.acidmoto.ch/index.php?/category/280

Les autres galeries à consulter :

GALERIE