Essai publié le 31 mars 2022

Test du Enduristan Tail Pack

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de David Zimmermann, Enduristan

Le Tail Pack d’Enduristan est le grand frère du Rally Pack, une petite sacoche étanche prévue pour être montée à l’arrière d’une enduro et dans laquelle on peut y stocker du matériel de première nécessité comme une trousse à outils ou de premiers secours.

La contenance passe de 3.5 à 8 litres et surtout, on peut arrimer le Tail Pack au moyen de 4 crochets sur pratiquement n’importe quel type de porte-bagage alors que le Rally Pack est prévu pour être monté en « fixe » avec des visses en perçant le plastique du cadre arrière.

Le Tail Pack est fabriqué dans le même matériau étanche que tous les autres produits de la marque Suisse, avec la couleur rouge signature des produits Enduristan à l’intérieur. A la différence avec d’autres sacoches, le Tail Pack possède une structure rigide. Seule la partie supérieure qui s’ouvre au moyen d’une fermeture éclaire est souple.

En plus de son compartiment principale de 8 litres de contenance, un compartiment fermé avec une fermeture éclaire se trouve dans la partie supérieure ainsi qu’un filet avec des élastiques pour y ranger des petits accessoires.

Testé sur le Swank Rally

J’ai testé le Tail Pack lors du Swank Rally en Sardaigne, un événement tout-terrain qui nécessite typiquement d’avoir avec soi de quoi effectuer des réparations de fortune. Je le trouve plus adapté à mon utilisation que le Rally Pack car je roule sur de nombreuses motos, et donc je peux facilement l’enlever et en équiper l’une ou l’autre selon mes besoins.

Le volume supplémentaire est aussi un argument qui m’a séduit. Avec ses 8 litres de contenance, j’y ai stocké sans problème ma trousse à outils Enduristan, une trousse de premier secours, une pince multi-fonctions, un peu de visserie, un spray pour la chaine, une cannette de boisson énergétique et des barres de céréales. A noter que dans le couvercle, on trouve une petite poche équipée d’une fermeture éclaire pour y stocker quelques documents et/ou petites pièces.

La fixation du Tail Pack se fait au moyen de 4 crochets en métal et de sangles ajustables. Le système se monte parfaitement sur le porte paquet de ma Honda XR 400 qui est une plaque d’aluminium pliée avec des fentes. Une fois en place, les sangles bien tendues, ça ne bouge plus. Je n’ai pas eu à retendre les sangles de tout le rallye.

Le Tail Pak est très rapidement démontable pour une utilisation sur une autre moto. Je l’ai également monté sur ma Yamaha Ténéré 600. Les crochets passent parfaitement sur le porte-paquet tubulaire (diamètre 18 mm) de la moto. Dans certains cas, il sera nécessaire d’élargir un peu les crochets, si les tubes sont de diamètre supérieur (comme sur les Africa Twin 650 & 750). Dans tous les cas, le montage sur des motos modernes ne devrait pas poser de problème, le diamètre des tubes de porte-bagages est généralement standardisé à 18 mm.

En condition poussiéreuse, il faudra veiller à entretenir de temps en temps la fermeture éclaire,  c’est à dire, la nettoyer et la graisser avec du WD40 ou du silicone pour s’assurer de son bon fonctionnement. Le matériel utilisé par Enduristan étant difficile à nettoyer à la main (il a l’air propre quand il est mouillé, mais une fois sec, il est toujours incrusté de poussière), j’y suis carrément allé au Karcher pour arriver mes fins et il n’a pas pris la flotte.

Le Tail Bag est la sacoche idéale pour y stocker ses outils ou ses vêtements de pluie de façon stable et sûre sur la moto et aussi de s’assurer d’y avoir rapidement accès.

Par le passé, pour ce genre d’événement off-road j’ai souvent utilisé le XS Base Pack, qui offre encore plus de capacité, mais dont l’utilisation est au final moins pratique du fait de sa forme (si la trousse à outils est au fond, il faut d’abord tout sortir le contenu du sac) et de la façon dont il est arrimé sur la moto qui est beaucoup moins stable, surtout s’il est lourd.

Il est vendu au prix de CHF 140.- en Suisse et peut être commandé directement sur le site officiel d’Enduristan.

David

Au final...

On a aimé :
+
facile à installer
+
fixation stable, même en tout-terrain
+
contenance idéal pour des outils
On a moins aimé :
-
matière difficile à nettoyer
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
facile à installer
+
fixation stable, même en tout-terrain
+
contenance idéal pour des outils
On a moins aimé :
-
matière difficile à nettoyer

Plus d'articles Accessoires

Michelin Road 6 et Road 6 GT - l’évolution du sport touring par Michelin
Pour 2022, Michelin innove dans la gamme Sport-Touring et présente son nouveau Road 6 également disponible dans une déclinaison GT pour les motos de grand tourisme. Passons en revue leurs nouveautés.
Comparatif vidéo - Les sabots ConStands et AceBikes sous la loupe
Lorsqu'on transporte une moto, le sabot de roue semble être un incontournable pour la stabiliser pendant qu'on lui passe les sangles. Mais lequel choisir ?
Nouveau pneu Bridgestone AT41 - Routier d'inspiration aventure
L'excellent Bridgestone A41 apparu en 2018 se décline d'une seconde façon après le AX41 qui était clairement pour le terrain. Le AT41 se place entre les deux, très typé route mais capable de terrain.
Deux nouveaux Dunlop pour la saison 2022 - RoadSmart IV et Qualifier Core
La gamme Dunlop s'élargit avec la mise à jour du pneu routier RoadSmart et l'apparition d'un nouveau pneu sportif appelé Qualifier Core.
Pirelli Diablo Rosso 4 Corsa - Nouveau nom pour le pneu route très sportif
Dans la gamme Pirelli Diablo Rosso il y a le Rosso IV qui est sorti l'an passé et désormais il y aura aussi le Ross IV Corsa. Il remplace le Corsa II sorti en 2018.
Nouveaux Metzeler Karoo 4 - Des crampons pour la route
Le Karoo est un pneu réputé pour les maxi-trails qui quittent les routes, avec un dessin pour le tout-terrain mais qui reste adapté à un usage routier.

Hot news !

Essai Bridgestone Battlax T32 : Un pneu abouti
Avec son nouveau T32, Bridgestone mise sur la technologie pour convaincre. Nous les avons essayés durant 2 jours en Italie.
Metzeler Racetec Slick TD - Même un amateur le chauffe en 2 tours
Dans la gamme Metzeler, on connaissait déjà le Racetec Comp K, fait pour durer longtemps entre les mains d'un amateur, ils proposent maintenant le Racetec Slick TD pour Track Day.
Un blipper sur (presque) toutes les motos ? C'est possible avec Woolich Racing
Suite à l'optimisation d'une Yamaha R6 chez GBK Motos à Gland, on est passé au stade supérieur avec le Pack Racing proposé lui aussi par Woolich. Au programme pit-limiter, fonction warm-up, launch control et blipper.
RaceAnalyse - Votre chrono et coach GPS Swiss Made
Les solutions d'enregistrement de vos performances sur piste sont nombreuses, du lecteur de boucle magnétique à l'appareil le plus complet allant jusqu'à mesurer votre prise d'angle. RaceAnalyse s'adresse aux amateurs et aux professionnels à la recherche d'un outil simple et intuitif.
Motorex Helmet care et Protex Spray - Pour nettoyer et imperméabiliser
En plus de sa gamme de lubrifiants, Motorex a également tout un catalogue de produits innovants pour l'entretien courant de votre moto et de votre équipement. Avant l'hiver, pensez au pouvoir nettoyant de la mousse Helmet Care avant d'imperméabiliser à l'aide du Protex Spray !
Drift HD Ghost - Concurrente à la hauteur
Fleuron de la gamme Drift Innovation, cette caméra est la réponse à la GoPro Hero 3. Télécommande, appli mobile, étanchéité: tout y est. Si vous n'êtes pas équipé, lire ce qui suit vous donnera les points clés de l'utilisation in situ d'une caméra par un motard.