Photos de Patrick Schneuwly
Publié le: 1 February 2024 par William Oliveira
Test des gants iXS Season Heat-ST : Confort, Technologie et Performance

La marque Suisse iXS se distingue parfois par son innovation, notamment avec des gants chauffants intelligents “iXS Season Heat-ST” -dit connectés-, utilisant la technologie Clim8. Ce système chauffe de façon uniforme le membre (car il existe du Clim8 ailleurs que dans des gants). Test sur plusieurs semaines de roulage quotidien en roadster, en sportive et même en vélo…

ESSAI

Ces gants touring sont au catalogue de la marque lucernoise depuis le printemps 2023. Ils sont imperméables grâce à la membrane solto-TEX®, résistants à l’abrasion et dotés de protections Impacton®. Ces gants possèdent, comme pour la plupart, deux sangles de réglages : une pour le poignet et la deuxième au niveau des manchettes. Une raclette est également présente sur l’index du gants de gauche qui fait office d’essuie-glace.

Ce qui rend ce modèle particulier : ce sont des “gants chauffants connectés” qui peuvent être configurés via une application sur smartphone. Les choses sont bien faites, les écrans tactiles répondent aux actions qu’on fait avec la pointe des gants. Par contre, pas d’interrupteur pour les allumer ! Ces gants sont en plus intelligents et s’allument lorsqu’on les porte.

Le système de chauffe Clim8 (se prononce clim-eight) est alimenté par deux petites batteries lithium-ion 7V. Les batteries sont dissimulées dans les manchettes des gants où on ne le sent pas en conduisant. L’application dédiée est gratuitement disponible sur l’AppStore ou le Google Play. C’est au travers de cette application qu’on peut configurer ces gants intelligents. Le chargeur pour ces batteries est livré avec vos gants à l’achat.

Pour ce premier contact avec ces gants, iXS ne fait pas les choses à moitié car j’ai dans les mains un immense carton qui souligne la qualité du produit. C’est un détails, mais ce packaging fait partie de l’expérience et pour notre test on pense forcément que c’est prometteur. Pour toi lecteur, tu ne veux pas un test de boite en carton mais bien de gants, on y vient.

Donc revenons à nos moutons… Une fois le produit déballé, je me retrouve face à ces gants de très belle facture. Sincèrement, le niveau de finition proposé par IXS simplement au toucher est remarquable. La qualité du tissu est au rendez-vous et j’imagine la barrière au froid et à l’humidité que cela constitue. Une fois les gants enfilés, je dois dire qu’au milieu de ma trentaine, je crois que je commence à aimer ce genre de confort.

Premièrement, ces gants sont d’un confort assez dingue grâce au tissu Tri-Fleece® qui est à l’intérieur. Je ne m’attendais pas à être autant à l’aise à l’intérieur dès les premières secondes, surtout après quelques aller-retour sous un temps clément et une moto d’exception (qui veut aller loin flatte sa monture). Je dois avouer que les sensations étaient très bonnes, mais pas de quoi allumer le chauffage avec une température extérieure de 10°C.

La conséquence pour ce premier test est que la partie chauffée était totalement inutile. Toutefois, ceci est un bon point, car cela indique que les gants sont utilisables avec une température de chauffe faible ou nulle. Simplement des gants touring.

Quelques jours plus tard, départ pour le bureau en roadster avec une température de 8°. Cependant, c’était le déluge absolu quelques jours avant “Les crues de l’Arve N°2 – Le retour ” à la mi-décembre. Je vous laisse imaginer dans quel état humide je suis arrivé au bureau… À ma grande surprise, les gants sèchent très vite. Seulement, je n’ai pas aimé la réaction du grip du cuir qui se situe à l’intérieur du gant, une fois mouillé par la pluie. J’avais une sensation permanente que mon levier d’embrayage glissait et ne restait pas bien dans le gant. Cette sensation n’apparait que sous la pluie. Ceci dit, le plus important à retenir est que je n’ai absolument pas eu froid et même plutôt eu chaud.

Ce jour-là, la température de 8° et les gants réglés à 34°C (pour un maximum de 35°C) ont fait que la sensation de chauffe était trop forte et même presque désagréable. Évidemment ces sensations sont totalement subjectives, car la sensation de froid est propre à chacun, mais plutôt rassurante sur le potentiel du gant.

Les tests ont repris début janvier avec cette fois-ci des conditions bien différentes, avec passablement de froid et des températures négatives. Pour le coup, la sensation de froid était bien présente avec un Mercure qui flirt avec le 0°C. Sans hésitation, le réglage a été mis à une température de 34°C, il faut bien ça par ce froid.

Pour l’anecdote, j’ai eu le malheur d’avoir une batterie vide pendant mon trajet, malgré que les gants avaient été chargés le soir d’avant. Pour le coup, sans la chauffe du gant suite à cette “défaillance” (ndlr: c’est relatif, voir paragraphe suivant) de batterie. J’ai pu testé ce gant par température négative, mais sans chauffe c’est tout une autre histoire. Ce froid “polaire” se faisait instantanément ressentir et mes doigts étaient directement congelés, donc ces gants ne sont pour moi pas fait pour rouler sans batterie par des températures aussi basses. Il existe probablement des gants Gore-Tex, sans batterie, beaucoup plus performant dans cet exercice.

Pour en revenir à cette batterie vide, j’ai voulu comprendre pourquoi c’est arrivé avec seulement un trajet d’une vingtaine de minute dans les dents. J’ai pu m’apercevoir que grâce à ce système “révolutionnaire” de gants chauffants, il pouvait y avoir quelques surprises. Et en effet, ayant pour habitude de poser mon casque sur les gants dans mon box, cette disposition fait que la pression du casque sur le gant a activé par mégarde la chauffe de ce dernier.

Pour ceux qui comme moi mettent les gants sous le casque ou simplement dans le casque, il faudra simplement arrêter de le faire ou alors il faudra débrancher la batterie dès la fin de votre trajet pour remettre les gants dans le casque. D’où ce petit regret de ne pas avoir de bouton ON/OFF à disposition dans les gants.

Concernant l’autonomie des batteries, cela dépendra effectivement du niveau de chauffe souhaité. Effectivement, avec une température de chauffe réglée à 34°C, la batterie ne tient que 4 de mes trajets (donc 2 jours). Quatre sessions de roulage d’environ 20 minutes, pour une utilisation totale d’un petit moins d’une heure et trente minutes. En baissant la température vers les 24/26°C, je tiens environ 3 jours avec (environ 2 heures de roulage).

La température de chauffe est assez difficile à gérer, car elle dépend principalement de la température extérieure. D’un jour à l’autre la sensation de chauffe peut paraître beaucoup trop forte compte-tenu des conditions. Par exemple, une chauffe à 34° quand il fait entre 0 et 5°C est pour ma part un bon réglage, surtout avec un taux d’humidité élevé et du vent. Cependant, s’il fait entre 5 et 10°C, sans trop d’humidité dans l’air et de vent, une température en dessous des 26° est plus que suffisante. Évidemment ces réglages se passent du bout des doigts sur l’application du téléphone.

Toutefois, il y a un petit regret au niveau de l’application avec le manque d’une option. L’application donne la température extérieure, la force du vent, ainsi que le taux d’humidité dans l’air. Ceci peut-être très intéressant, mais ces informations ne sont pas réellement exploitables. J’aurais bien apprécié que ces données puissent servir à automatiser plusieurs profils de chauffages automatiques suivant les informations du jour.

Sachant que la chauffe des gants est automatique, je regrette également l’absence d’un bouton physique ON/OFF sur les gants. Le seul moyen de désactiver la chauffe automatique du gants est de débrancher la batterie. Ni Clim8 ni iXS n’a pensé ou imposé un interrupteur. La seule option disponible est une option “Auto-détection on/off”, qui elle permet uniquement de désactiver la détection afin que les gants chauffent en permanence lorsqu’ils sont branchés aux batteries.

Côté budget, ces gants coûtent la bagatelle de CHF 329.-, soit un prix élevé pour une paire de gants mais en phase avec l’offre de gants chauffants; on en a pour son argent. Les gants touring SEASON-HEAT-ST existent également pour femmes au même prix. Comme indiqué plus haut, les deux batteries et leur chargeur sont livrés avec, l’application mobile est gratuite.

Pour vous les procurer, rendez-vous chez le revendeur iXS le plus proche (liste des revendeurs) ou bien sur le site sportzone.ch.

GALERIE

BILAN

ON A AIMÉ :

Protections

Finition et Confort

Imperméabilité / étanchéité

Réglages des températures

Compatibilité avec les écrans tactiles

ON A MOINS AIMÉ :

Prix élevé

Absence d'un bouton ON/OFF physique

Infos météo que informatives dans l'app

Adhérence réduite du cuir en cas de pluie