Reportage publié le 04 septembre 2019

La Gibraltar Race, une course de 7'000 km à travers l'Europe [page 3]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Alessio Coradini

Pages

Les routes de montagnes Italiennes

Après une étape Germano-Autrichienne qui ne restera pas dans les annales, c’est à Laives en Italie que les choses sérieuses reprennent. Une première étape nous amène à Brescia après notamment une spéciale mémorable dans une immense carrière à ciel ouvert où je manque de me mettre au tapis à deux reprises tant il y a peu de grip. 

L’arrivé à Brescia se situe dans l’antre du musée de la mythique course des « Mille Miglia » que nous avons l’occasion de visiter en soirée. L’étape suivante de 580 km nous amène à Cuneo, ville qui fut le point de départ du Hard Alpi Tour jusqu’en 2016.

Les forêts et les chemins sablonneux ont laissé place à des chemins de montagne caillouteux et sinueux qui ne sont pas sans rappeler d’ailleurs ceux du HAT, puisqu’on se trouve dans la même région. La navigation est plus simple. On peut utiliser la fonction de « routing » sur la plupart des spéciales, mais celles-ci sont plus techniques, particulièrement avec ces centaines de virages ultra serrés qui n’offre quasiment pas d’adhérence. 

La France : A mi-chemin de l’arrivée

La France nous offre de magnifiques liaisons routières, sinueuses à souhait avec un revêtement parfait et quasiment pas de trafic, de quoi savourer ma KTM qui se comporte comme un vrai roadster sur route. Cette moto me colle un gros sourire sous mon casque et plus je la prends en main, plus je l’apprécie. En tout-terrain, moi qui ne jure que par des monocylindres légers, je suis obligé d’admettre qu’elle fait tout mieux que ma 640 Adventure, pourtant 40 kg plus légère… Elle est certes plus lourde à relever en cas de chute, mais ça reste tout à fait faisable, même avec mes bras de bureaucrate comme les miens.

Une longue et difficile étape de douze heures nous amène à Arles, ville qui non seulement symbolise la moitié de la Gibraltar, mais où nous avons également notre journée de repos bien méritée. 

Je perds 40 min en voulant rallier un point GPS manqué sur une des spéciales. En suivant une fausse piste, je fini dans une bien fâcheuse posture coincé dans un champ clôturé, incapable de revenir en arrière, tant c’est raide. Je suis obligé d’enlever un piquet pour m’échapper vite fait…  Il me faut rouler à tombeau ouvert sur la dernière liaison de 130 km pour terminer dans les temps. A mon arrivé au Village Camarguais à 19 heures, le thermomètre affiche encore 39°C. Les derniers participants arriveront après la tombé de la nuit.

La priorité de tous durant la journée de repos est bien évidemment de faire les contrôles et réparations nécessaires sur nos montures afin de s’assurer qu’elles rallieront l’arrivée dans sept jours.

Pour ma part, après 3'500 km, mise à part souffler le filtre à air et tendre la chaine, RAS. L’accessibilité du filtre à air est digne d’une enduro et l’opération est terminée en quelques minutes. Comme la plupart des participants, je profite du temps à disposition pour changer mes pneus, même si c’était un peu prématuré. Bridgestone offrait un deal intéressant sur les Battlax Adventurecross AX41 pour les participants. 50% de rabais sur un train de pneu, et on en recevait un deuxième gratos, transport et montage compris.

Laura, la fondatrice de l'école de conduite réservée aux femmes Donne in Sella est l'une des deux seules femmes inscrites à la Gibraltar. Heureusement, elle n'a pas trop de soucis à se faire, son charme transalpin lui permettant d'avoir à tout instant une bonne demi-douzaine de mâles prêts à lui démontrer leurs talents de mécaniciens sur sa Royal Enfield Himalayan qui pour leur plus grand plaisir nécessite presque de l'attention quotidienne. 

J'ai même le temps de faire un saut chez Décathlon pour m’acheter le short de cycliste le plus cher du magasin, espérant ainsi éviter de me retrouver avec un cul de babouin d’ici la fin de la semaine. Comme sur toute bonne moto de tout-terrain, la selle de la 790R a été très bien étudiée pour rouler… debout. La réalité est que sur la Gibraltar, on passe facilement six à huit heures assis durant les liaisons et là c'est sacrément inconfortable, particulièrement quand on enchaine les journées de 500 km.

La suite sur la page 4

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

COVID-19 - La police Cantonale valaisanne adresse un message aux motards
Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, la Police cantonale valaisanne délivre un message à l’adresse des motards.
France - Motard contrôlé à 251 km/h au lieu des 90 autorisés
Comme vous l'aurez certainement constaté, enfin ça dépend si vous respectez le confinement édicté par le gouvernement français, la circulation sur les différents axes des départements de l'hexagone s'est considérablement allégée. 
COVID-19 Fribourg - Toutes les informations liées au permis de conduire, visite du véhicule, immatriculation...
Comme l'aurez certainement remarqué si vous vous êtes présenté au Service des automobiles fribourgeois, les bureaux sont clos. Ceci étant, vous deviez peut-être passer votre permis de conduire ou passer une visite sur votre véhicule ou enfin tout simplement immatriculer votre nouvelle acquisition.
Pirelli ne publiera pas de calendrier en 2021 - 100’000 euros iront à la lutte contre le COVID-19
Les fans du fameux calendrier Pirelli devront prendre leur mal en patience s’ils souhaitent découvrir les muses qui composent habituellement le calendrier du célèbre manufacturier de pneus italien. 
COVID-19 Valais - Toutes les informations liées au permis de conduire, visite du véhicule, immatriculation...
Comme l'aurez certainement remarqué si vous vous êtes présenté au Service de la circulation routière et de la navigation du Valais, les bureaux sont clos.
COVID-19 Neuchâtel - Toutes les informations liées au permis de conduire, visite du véhicule, immatriculation...
Comme l'aurez certainement remarqué si vous vous êtes présenté au Service cantonal automobile neuchâtelois, les bureaux sont clos.

Hot news !

Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.