Essai publié le 15 mars 2019

Essai BMW S1000 RR « M » 2019 – RRévolution bavaroise [page 3]

Texte de Marc / Photo(s) de Markus Jahn, Jörg Künstle, Toni Börner

Pages

Et le moteur dans tout ça ? Hé bien c’est simple, il est impressionnant de disponibilité et d’efficacité (encore ce mot !). On peut se permettre de descendre à mi-régime pour bénéficier de reprises musclées. La poussée, déjà copieurs vers 7’8’000tr/mn ne fait que se renforcer alors que le barregraphe monte à l’assaut de la zone rouge. Le gain de poids sur l’embiellage est significatif tant le moteur prend ses tours sans aucune inertie, et ce même en cinquième et en sixième dans la ligne droite. Je cherche d’ailleurs toujours à récupérer mes yeux qui se sont retrouvés au fond de mes orbites tellement que ça pousse fort !

Vient le moment de passer en slicks et en mode RacePro II. Là les suspensions sont tout de suite plus fermes, plus adaptées à la carcasse des Battlax V02 R. A peine un demi effectué et j’ai l’impression d’être sur une moto de course alors que ma S1000 RR est strictement d’origine… Sur ce tracé il y a une cassure à droite un peu « gros-coeur » qui se passe à fond de quatre, et alors qu’avec les pneus d’origine et le mode Race Pro I je flirtais avec le vibreur en sortie, là je me retrouve à un bon mètre de ce dernier et à chaque passage je me dis : « vas-y tu peux en remettre une grosse louche ! »

Bon, faut quand lui trouver des défauts à cette moto ou bien ? En restant objectif, la seule critique que je donnerais concerne le freinage et le Race ABS. Ceux qui me connaissent savent que je déteste l’ABS sur piste, et malgré la qualité de celui de la BM, lorsque l’on prend les freins fort en bout de ligne droite, je trouve qu’on manque un tantinet de feeling dans le levier droit. Ce dernier devient un tout petit peu plus mou après quelques tours et je pense qu’en coupant ou en supprimant cet ABS on gagnerait en efficacité et en feeling.

A ce propos, les ingénieurs BMW ont pensé à quelque chose de tout bête : il n’est possible de couper l’ABS qu’en ôtant le support de plaque et le phare arrière. Toute moto roulant sur la route devant être dotée de l’ABS, une fois allégée de ces éléments sont terrain de jeu devient la piste où ce système n’est (heureusement…) pas obligatoire.

Le blipper est terriblement efficace, les rapports passent bien autant à la montée qu’à la descente, et le fait de se passer du levier gauche amène une grande stabilité à la moto et permet de se concentrer sur son pilotage. L’action de l’embrayage anti dribble permet aussi de rentrer les rapports et de se servir du freins moteur lors des freinage. A noter que ce frein moteur est aussi paramétrables via le tableau de bord. Enfin, il suffit de 38 secondes chrono en main pour passer d’une boîte normale à une boîte inversée. 

Dans les derniers détails, j’ai grandement apprécié le grip impressionnant des cale-pieds, largement comparable à ce qu’on pourrait trouver en aftermarket racing. Une fois le poids posé sur le pieds, plus rien ne vous fera bouger. Un « gadget »aura également été mis à contribution pendant ce roulage, il s’agit du capteur d’angle qui mémorise vos angles maxi gauche/droit, idéal pour se mesurer aux copains ! Perso j’aurais atteint 52 degrés à gauche et 55 à droite. Enfin, et pour ne rien gâcher, le son du quatre cylindre est magnifique, entendre passer les copains qui jouent pendant nos pauses est un régal.

Conclusion

En réfléchissant bien, je me dis qu’avec son tarif de CHF 23’820.- cette version « M » dotée de tout son attirail, et surtout de ses jantes carbone vaut diablement le coup et je comprend la volonté de BMW Suisse de miser sur 80 % de cette dernière.

Elle a tout pour plaire, elle est belle, légère, facile, efficace et surtout amène un ratio de prix/plaisir immense, surtout dans cette version "M" qui au final reste diablement belle et bien équipée. L’exercice le plus dur pour moi aura été de trouver des défauts à cette machine. Comme indiqué plus haut, le premier aura été pour l’ABS en conditions extrêmes sur piste, mais c’est un peu propre à l’ABS en général, et le second concernera le manque de coloris pour la version de base qui n’est disponible qu’en rouge. Mais bon perso je m’en fiche, la « M » me faisant de l’oeil… symétrique.

Pack « M » - CHF 4’070.-

  • Coloris exclusif Motorsport Light White/Racing Blue metallic/Racing red

  • modes de pilotage Pro
  • 
jantes M en carbone

  • batterie M lightweight

  • kit châssis M (réhaussement de l’arrière et pivot de bras oscillant
  • suspensions DDC CHF 810.-

Pack Race - CHF 1’730.-

  • modes de pilotage Pro

  • batterie M Lightweight

  • jantes forgées M

  • kit châssis M

Pack Dynamique - CHF 1’270.-

  • contrôle dynamique de l’amortissement CCD
  • 
régulateur de vitesse

  • poignées chauffantes
Marcouille

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur puissant et coupleux
+
Le châssis efficace
+
La légèreté
On a moins aimé :
-
L'ABS en usage extra intensif
-
Le manque de coloris en version de base
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur puissant et coupleux
+
Le châssis efficace
+
La légèreté
On a moins aimé :
-
L'ABS en usage extra intensif
-
Le manque de coloris en version de base

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
S1000 RR
Année :
2019
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Quatre cylindres en ligne quatre temps à refroidissement par liquide/huile, quatre soupapes en titane par cylindre, des arbres à cames d'admission variables BMW ShiftCam
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, longueur variable du tube d'aspiration
Performances
Puissance max. :
207 ch à 13'500 tr/min
Couple max. :
113 Nm à 11'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
Boîte 6 rapports à commande par crabots avec denture droite
Embrayage :
Bain d'huile multidisques (anti-dribble) avec autorenforcement
Partie cycle
Châssis :
Cadre périmétrique en aluminium, moteur à fonction porteuse
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 45 mm, précontrainte du ressort, amortissement réglable en détente et en compression
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant inférieur en aluminium, Full-floater pro, jambe de suspension centrale, amortissement de l'étage de traction et de compression réglable, précontrainte du ressort réglable
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à double disque, diamètre 320 mm 4,5 mm, étrier fixe radial à quatre pistons 4,5, mm
Frein AR :
Frein monodisque, diamètre 220 mm, étrier flottant 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'073 mm
Empattement :
1'827 mm
Largeur :
848 mm
Hauteur de selle :
824 mm
Poids à sec :
175 kg
Poids total :
197 kg
Réservoir :
16,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racing Red Uni
 
Motorsport (version M)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 19'750.-
CHF 23'820.- version M avec jantes carbone, coloris Motorsport,...
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

Peter Fonda, star du film Easy Rider, est décédé
L'acteur américain est décédé vendredi matin à son domicile de Los Angeles à l'âge de 79 ans, a annoncé son entourage.
Honda CBX1000 by Mandrill Garage – Un orgue à six cylindres
Dans la gamme du constructeur ailé il y a plusieurs machines qui ont marqué l'histoire, la CBX1000 en est une et Mandrill Garage s'est attaqué à ce monument pour un client fortuné.
Des radars destinés aux motos bruyantes - Le canton de Soleure comme pionnier
Plus de 3 milliards de francs dédiés à la lutte contre la pollution sonore aux abords des routes suisses, c'est le budget alloué par la Confédération. Quant à nos voisins, l'Allemagne et la France ont déjà donné le ton, avec à la clé des résultats significatifs.
Les motos électriques à la traîne sur le marché suisse
Alors que les soccters électriques séduisent, les e-motos souffrent d'un différentiel de performance et de prix. Les motos à moteur thermique ont encore de beaux jours devant elles.
Un designer indien nous propose une Yamaha MT-125 Tracer
Le designer indien Julaksendiedesign nous propose sa vision de ce pourrait être la petite routière idéale avec la MT-125 Tracer, une telle moto ravirait sans doute les permis A1 et B qui rêvent d'évasion.
Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.

Hot news !

Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !
La Ducati Streetfighter dévoilée le 13 juin à Pikes Peak ?
La firme de Bologne vient de se fendre d'un (court) teasing sur son Facebook dont le slogan peut largement faire penser que son futur missile sol-sol à grand guidon sera dévoilé le 13 juin lors de la course de Pikes Peak.