Essai publié le 15 mars 2019

Essai BMW S1000 RR « M » 2019 – RRévolution bavaroise [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Markus Jahn, Jörg Künstle, Toni Börner

Pages

Dans la recherche de la chasse au poids, je me suis d’abord montré sceptique face aux demis-guidons qui sont partie intégrante du té supérieur de fourche. Mais après réflexion et discussion, ce système est extrêmement bien pensé, car en cas de chute, si vous devez changer un demi-guidon il vous suffira d’ôter deux vis sur la S1000 RR alors que sur les autres motos il faudra au mieux enlever le té supérieur ou la roue avant pour faire glisser le tube de fourche et ainsi changer le demi-guidon. Seul ombre au tableau, l’angle de ces dernier n’est pas réglable mais a été redéfini de façon plus ouverte.

Il est aussi intéressant de noter que BMW se soucie de l’environnement avec comme exemple les leviers et les protections qui se trouvent sur les cale-pieds qui sont fabriqués en carbone recyclé. C’est à la fois léger et écolo.
L’électronique

La belle bavaroise est dotée d’une électronique a faire pâlir une MotoGP, voire même une navette spatiale. Tout est paramétrable et une foule du puces savantes veillent au grain et vous accompagnent avec comme seuls buts l’efficacité et la sécurité. 

La version standard est dotée des traditionnels modes Rain, Road, Dynamic et Race et la version « M » reçoit en sus les modes Race Pro 1 à 3 qui figurent en option sur le modèle de base. Un launch control ainsi qu’un pit limiter viennent avec les modes Race Pro. Les suspensions électroniques font également partie du lot sur la « M ».

Toute cette armada est paramétrable depuis les commodos et le large écran couleur de 6,5 pouces. On accède ainsi aisément par exemple au wheelie control qui est maintenant indépendant du contrôle de traction pour une meilleure efficacité.

Au final, ce sont 14,5 kilos qui auront été gagnés sur la S1000 RR « M » qui affiche un poids record de 193,5 kilos avec les pleins… respect ! Cette bavaroise ne va pas avoir de problème pour s’afficher en bikini cet été.

Bon c’estquandqu’onroule ?

Installé au guidon de l’allemande, je trouve facilement ma place. Ayant été le possesseur d’une version 2012, je suis bluffé par la compacité de cette version 2019. A l’époque je trouvais la BM grande, voire presque trop grande pour mon mètre septante-deux, tandis que là je me sens parfaitement à l’aise, la compacité me convient parfaitement. Tout tombe bien sous les mains et les pieds. Première, petit coup d’embrayage très facile et roulez vieillesse (là je parle pour moi et non de la jeunette qui se trouve sous mon noble séant).

La première session se fait en monte d’origine avec le mode Race Pro I sélectionné, donc « tranquillement » pour chauffer les pneus et le bonhomme ainsi que se remémorer le magnifique tracé d’Estoril.

Mais ce qui m’a immédiatement sauté à la gueule (pardon je n’ai pas trouvé d’autre expression), c’est la légèreté et la facilité de cette « M » ! Le passage d’un angle à l’autre est tellement aisé que lors de mon premier passage dans le pif-paf très serré d’Estoril, au moment de lancer la moto à droite après le gauche, j’ai bien cru qu’allais faire un gros paf par terre ! Aucun besoin d’exagérer le mouvement ou de trop appuyer sur les cale-pieds, la BM va toute seule où vous regarder ! 

Il est ainsi extrêmement aisé de rejoindre la corde, on pose le regard dessus et la moto y va. Le maître mot est : FA-CI-LI-TE ! Impressionnant… pour vous dire, à l’issue de cette première session mon casque était sec ! Je n’ai même pas transpiré.

Le DTC fait aussi parfaitement bien son travail, il est aisé de venir à bout des Bridgestone S21 R sous le couple important du moteur et la lumière du DTC clignote comme une jouvencelle lors de son premier bal. A la sortie des virages en deuxième, je me surprends même à amorcer quelques petites glisouilles en toute sécurité.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur puissant et coupleux
+
Le châssis efficace
+
La légèreté
On a moins aimé :
-
L'ABS en usage extra intensif
-
Le manque de coloris en version de base

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
S1000 RR
Année :
2019
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Quatre cylindres en ligne quatre temps à refroidissement par liquide/huile, quatre soupapes en titane par cylindre, des arbres à cames d'admission variables BMW ShiftCam
Cylindrée :
999 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, longueur variable du tube d'aspiration
Performances
Puissance max. :
207 ch à 13'500 tr/min
Couple max. :
113 Nm à 11'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
Boîte 6 rapports à commande par crabots avec denture droite
Embrayage :
Bain d'huile multidisques (anti-dribble) avec autorenforcement
Partie cycle
Châssis :
Cadre périmétrique en aluminium, moteur à fonction porteuse
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 45 mm, précontrainte du ressort, amortissement réglable en détente et en compression
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant inférieur en aluminium, Full-floater pro, jambe de suspension centrale, amortissement de l'étage de traction et de compression réglable, précontrainte du ressort réglable
Débattement AR :
120 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
190/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Frein à double disque, diamètre 320 mm 4,5 mm, étrier fixe radial à quatre pistons 4,5, mm
Frein AR :
Frein monodisque, diamètre 220 mm, étrier flottant 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'073 mm
Empattement :
1'827 mm
Largeur :
848 mm
Hauteur de selle :
824 mm
Poids à sec :
175 kg
Poids total :
197 kg
Réservoir :
16,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racing Red Uni
 
Motorsport (version M)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 19'750.-
CHF 23'820.- version M avec jantes carbone, coloris Motorsport,...
En ligne :
Garage :

Plus d'articles Moto

La propulsion électrique n’est pas encore une solution dans le domaine motocycliste
La production électrique n’a toujours pas la moindre chance dans le domaine motocycliste: les nouvelles immatriculations de ce type de véhicules ne se sont montées, l’an dernier, en Suisse, qu’à 183 unités. Soit moins de 1% du marché.
Essai de la Triumph Thruxton RS - L’aboutissement !
Moins six kilos, plus huit chevaux, une vivacité accrue, de l’élégance, de la vigueur et du raffinement: voilà ce que promet la nouvelle Triumph Thruxton RS.
Offre d'emploi - 100% 2-Roues (GE) recrute un mécanicien moto
100% 2-Roues, l'agent Aprilia-Kawasaki du bout du lac, recherche un mécanicien moto avec expérience confirmée dans le domaine.
Ducati Monster 659 EB616 by Ellaspede - Une moto pour VR46
L’édition que nous allons vous présenter et une oeuvre unique, créée à la base pour un certain Valentino Rossi qui aura couru durant deux années en MotoGP avec la firme de Borgo Panigale.
Lithium-Soufre - La nouvelle batterie ultra-performante
Des chercheurs australiens de l’Université de Monash, viennent de développer et présenter une batterie Lithium-Soufre (Li-S) qui serait quatre fois plus performante qu’une batterie standard et qui pourrait permettre à un véhicule de parcourir 1’000km ou encore d'offrir une autonomie de 5 jours à un smartphone.
Benelli dévoile ses plans pour 2020 et 2021 avec un gros trail et une sportive
Il y a quelques jours, Benelli, propriété du groupe Chinois QianJiang, a communiqué sur le futur de la marque. 

Hot news !

Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.
Triumph Tiger 900 GT et Rally  2020 – Le deuxième teaser est publié
Le premier teaser nous avait laissé sur notre faim en ne laissant qu'entrevoir les lignes de la nouvelle Tiger 900 2020, ce second opus bien plus long en dit bien plus.
Norton Superlight SS – Light is right and… beautiful
Les Anglais de chez Norton viennent de publier le premier cliché de leur future sportive mid-size et cette dernière s'annonce des plus redoutables.
Triumph Tiger 900 – Le constructeur anglais nous réserve encore des surprises
Le constructeur anglais vient d'annoncer qu'une nouvelle Tiger 900 sera lancée le 3 décembre 2019, tout n'avait donc pas été dévoilé lors du salon EICMA de Milan.