Essai publié le 17 décembre 2018

Essai BMW R 1250 GS 2019 - Le bonheur est dans la came [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Mathias Deshusses

Pages

L’agilité du châssis est également bluffante, je comprends très vite pourquoi tant de monde ne jure que par la GS. Après une poignée de kilomètres, je me surprends à faire un demi tour sur route avec le guidon en quasi butée. Il faut une sacrée dose de confiance et d’habituation à son véhicule pour faire ça… sauf avec la GS.

Le système Hill Start Controll HSC est un précieux allié pour les démarrages en côte dans le flux de la circulation. Il suffit de l'activer d'une bonne pression sur le frein avant ou arrière pour voir la bavaroise se maintenir toute seule sur la pente. Après il suffit de démarrer normalement pour s'élancer. Facile et sécurisant !

L’autoroute

Bon la ville c’est sympa mais ce n’est pas le terrain de jeu de la teutonne, direction tout d’abord l’autobeurk afin de rejoindre un autre terrain de jeu. Et là, la GS y est également impériale, une pichenette sur le cruise-control (n’oubliez pas que ma monture dispose de toutes les options) et hop le flat ronronne tranquillement. A 120km/h, le moteur ronronne comme un gros matou à un peu plus de 4’000tr/mn avec une consommation instantanée digne d’un ascète. 

Tout est toujours clair sur le tableau de bord, mais un peu moins de nuit du côté des commodos… vous avez intérêt à savoir où se trouve chaque bouton, car avec toutes les options, vous avez accès à autant de boutons qu’il y en a sur un ado en pleine puberté. Pas facile, un rétro-éclairage aurait été le bienvenu.

Sur mon modèle HP, la bulle courte me protège bien du vent et mes mains sont à l’abri à la fois des intempéries et du froid grâce aux protège-mains et surtout des poignées chauffantes. Les petits déflecteurs qui se trouvent sur la face avant font également leur office en épargnant mes épaules et la position de conduite relax avec les jambes pas trop repliées et les bras bien installés permettent d’abattre de nombreux kilomètres en toute sérénité.

Les petites routes

Reste maintenant à tester la BM sur les petites routes, ça tombe bien, mon pote Raphoune me propose une petite virée hivernale. Nous voici sur les petites routes pour enquiller une montée de la Faucille dans des conditions on ne peut plus… piégeuses ! En effet, brouillard et froid sont au rendez-vous. Pour que vous imaginiez bien, au sommet le tableau de bord clignotait de partout pour annoncer 1 petit degré et les arbres étaient couverts de givre.

Et ma monture dans tout ça ? Sur la route froide (c’est un euphémisme), en mode Road le contrôle de traction aura été un sérieux atout pour ne pas perdre la maîtrise de ce gros trail. A aucun moment je ne me suis senti dépassé ni n’ai eu l’impression de rouler au-dessus de mes pompes. L’électronique veille au grain et l’agilité comme la facilité de la bavaroise m’auront été d’un grand secours.

Et de l’autre côté, avant de rejoindre la Cure pour redescendre par Saint-Cergue, un brin de soleil aura permis d’attaquer les virolets. En enroulant les virages comme d’autres enfilent les perles, je me prends à rêver de rouler sur les cols les plus emblématiques de Suisse au guidon de cette machine.

Le plus étonnant est la façon dont le moteur délivre sa puissance. Avec le système ShiftCam, je m’attendais à ressentir une transition, un peu comme sur les anciens systèmes V-Tec de chez Honda, là il n’en est rien. Dès les plus bas régimes les deux gros pistons poussent fort et plus vous montez dans les tours plus la poussée se fait intense. Au point que bien souvent je me sens obligé de… rendre la main !

Les freins

Concernant son freinage, au début j’avais un doute, BMW ayant troqué les étriers Brembo contre des Hayes. Craintes infondées, ceux-ci mordant sans peine les disques de 305mm. Mais le plus précieux atout sera le système Telelever.

En effet, en roulant sur la GS il faut oublier vos vieux principes de motard. Je m’explique, en temps normal, lorsque vous freinez la fourche s’enfonce. Donc, plus vous freinez fort plus la fourche s’enfonce ce qui est bon indicateur. Et bien sur la GS il faut oublier cela car avec le Telelever il n’y a presque pas d’enfoncement de la fourche, même en tirant comme un sourd sur le levier droit.

Grand avantage : la suspension est indépendante du freinage. J’ai essayé de piler les freins sur un bout de route façon tôle ondulée et le résultat est bluffant, point de blocage de la roue ou de déclenchement de l’ABS car la suspension est en butée.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur
+
Le châssis
+
La facilité
On a moins aimé :
-
Le rétro-éclairage des boutons
-
Le plastique des protège-mains

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R 1250 GS
Année :
2019
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre boxer, 4 temps, double ACT, 8 soupapes et ShiftCam
Cylindrée :
1'254 cm3
Refroidissement :
air et eau
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
136 ch à 7'750 tr/min
Couple max. :
143 Nm à 6'250 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
En bain d'huile à commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre à deux sections, à l'avant et boulonné sur le châssis arrière, moteur porteur
Suspension AV :
Telelever; diamètre du poteau 37 mm, jambe de force centrale
Course AV :
190 mm
Suspension AR :
Paralever et monoamortisseur WAD (lié à la course)
Débattement AR :
200 mm
Pneu AV :
120/70 R 19
Pneu AR :
170/60 R 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Frein à disque double, disques de frein flottants, diamètre 320 mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Frein à disque simple, diamètre 276 mm, étrier flottant à double piston
Dimensions
Longueur :
2'207 mm
Empattement :
1'514 mm
Largeur :
952,5 mm
Hauteur de selle :
850/870 mm
suspension abaissée 800 / 820 mm en option
Poids à sec :
249 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black Storm Metallic
 
Cosmicblue Metallic
 
Style Exclusive
 
Style HP
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'100.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Saga Speed Triple 2021 - Amortisseur en prise directe
Début de semaine on a découvert une première photo volée sur la couverture d'un journal allemand, RideApart nous sert toutes les photos.
Saga Ducati Multistrada V4 - Deuxième service de photos volées
L'activité de test et développement semble intense, la Multistrada V4 a refait une sortie et on note de nouveaux détails.
Enchères Bonhams du 14 au 16 août – “The Summer Sale Bicester Heritage” Une Suzuki 750cc XR11 de 1976 en vedette
Avis aux amateurs de vieilles (motos)… Le Royaume-Uni est un des pays des enchères. Et Bonhams est une institution parmi les institutions – les ventes concernent les motos, les automobiles mais aussi l’art, les objets de mode, le mobilier intérieur, etc.
Les Husqvarna Vitpilen 701 et Svartpilen 701 rappelées pour leur réservoir
Ce rappel concerne les Vitpilen 701 construites depuis 2018, ainsi que les Svartpilen 701 de 2019 et 2020, et enfin toutes les Svartpilen Style 701 de 2019.
Après le compresseur, Kawasaki pourrait faire dans le deux-temps
Fan inconditionnel de deux-temps, réjouissez-vous ! Kawasaki s'est mis en tête d'en refaire un. La dernière fois qu'ils ont pris un pari osé, ils ont accouché de la H2...
La future Triumph Speed Triple R(S) surprise en test
Dans leur dernier numéro, nos confrères allemands de Motorrad ont publié des photos de la nouvelles Triumph Speed Triple R(S) en cours d’essai.

Hot news !

Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.
Une Streetfighter V2 en approche chez Ducati dixit Claudio Domenicali
Le grand boss de Ducati s'est laissé aller à quelques confidences à nos collègues anglais de MCN en annonçant qu'une Streetfighter V2 pourrait très bientôt être produite.
Triumph Tiger 900 2020 – Déclinée en 5 versions !
Ce n'est pas une, ni deux mais bel et bien cinq versions de la nouvelle Triumph Tiger qui arrivent : la Tiger 900, la Tiger 900 GT, la Tiger 900 GT Pro, la Tiger 900 Rally et enfin la Tiger 900 Rally Pro ! De quoi satisfaire chacun.
Hivernage moto - Quelques conseils avant que le froid calme nos ardeurs
Remisage moto, hivernage moto, ces mots commencent à revenir à nos oreilles. Sacrilège, le froid est de retour, du coup, quelques mesures s'imposent pour passer l'hiver en toute sérénité.