Essai publié le 17 décembre 2018

Essai BMW R 1250 GS 2019 - Le bonheur est dans la came [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Mathias Deshusses

Pages

L’agilité du châssis est également bluffante, je comprends très vite pourquoi tant de monde ne jure que par la GS. Après une poignée de kilomètres, je me surprends à faire un demi tour sur route avec le guidon en quasi butée. Il faut une sacrée dose de confiance et d’habituation à son véhicule pour faire ça… sauf avec la GS.

Le système Hill Start Controll HSC est un précieux allié pour les démarrages en côte dans le flux de la circulation. Il suffit de l'activer d'une bonne pression sur le frein avant ou arrière pour voir la bavaroise se maintenir toute seule sur la pente. Après il suffit de démarrer normalement pour s'élancer. Facile et sécurisant !

L’autoroute

Bon la ville c’est sympa mais ce n’est pas le terrain de jeu de la teutonne, direction tout d’abord l’autobeurk afin de rejoindre un autre terrain de jeu. Et là, la GS y est également impériale, une pichenette sur le cruise-control (n’oubliez pas que ma monture dispose de toutes les options) et hop le flat ronronne tranquillement. A 120km/h, le moteur ronronne comme un gros matou à un peu plus de 4’000tr/mn avec une consommation instantanée digne d’un ascète. 

Tout est toujours clair sur le tableau de bord, mais un peu moins de nuit du côté des commodos… vous avez intérêt à savoir où se trouve chaque bouton, car avec toutes les options, vous avez accès à autant de boutons qu’il y en a sur un ado en pleine puberté. Pas facile, un rétro-éclairage aurait été le bienvenu.

Sur mon modèle HP, la bulle courte me protège bien du vent et mes mains sont à l’abri à la fois des intempéries et du froid grâce aux protège-mains et surtout des poignées chauffantes. Les petits déflecteurs qui se trouvent sur la face avant font également leur office en épargnant mes épaules et la position de conduite relax avec les jambes pas trop repliées et les bras bien installés permettent d’abattre de nombreux kilomètres en toute sérénité.

Les petites routes

Reste maintenant à tester la BM sur les petites routes, ça tombe bien, mon pote Raphoune me propose une petite virée hivernale. Nous voici sur les petites routes pour enquiller une montée de la Faucille dans des conditions on ne peut plus… piégeuses ! En effet, brouillard et froid sont au rendez-vous. Pour que vous imaginiez bien, au sommet le tableau de bord clignotait de partout pour annoncer 1 petit degré et les arbres étaient couverts de givre.

Et ma monture dans tout ça ? Sur la route froide (c’est un euphémisme), en mode Road le contrôle de traction aura été un sérieux atout pour ne pas perdre la maîtrise de ce gros trail. A aucun moment je ne me suis senti dépassé ni n’ai eu l’impression de rouler au-dessus de mes pompes. L’électronique veille au grain et l’agilité comme la facilité de la bavaroise m’auront été d’un grand secours.

Et de l’autre côté, avant de rejoindre la Cure pour redescendre par Saint-Cergue, un brin de soleil aura permis d’attaquer les virolets. En enroulant les virages comme d’autres enfilent les perles, je me prends à rêver de rouler sur les cols les plus emblématiques de Suisse au guidon de cette machine.

Le plus étonnant est la façon dont le moteur délivre sa puissance. Avec le système ShiftCam, je m’attendais à ressentir une transition, un peu comme sur les anciens systèmes V-Tec de chez Honda, là il n’en est rien. Dès les plus bas régimes les deux gros pistons poussent fort et plus vous montez dans les tours plus la poussée se fait intense. Au point que bien souvent je me sens obligé de… rendre la main !

Les freins

Concernant son freinage, au début j’avais un doute, BMW ayant troqué les étriers Brembo contre des Hayes. Craintes infondées, ceux-ci mordant sans peine les disques de 305mm. Mais le plus précieux atout sera le système Telelever.

En effet, en roulant sur la GS il faut oublier vos vieux principes de motard. Je m’explique, en temps normal, lorsque vous freinez la fourche s’enfonce. Donc, plus vous freinez fort plus la fourche s’enfonce ce qui est bon indicateur. Et bien sur la GS il faut oublier cela car avec le Telelever il n’y a presque pas d’enfoncement de la fourche, même en tirant comme un sourd sur le levier droit.

Grand avantage : la suspension est indépendante du freinage. J’ai essayé de piler les freins sur un bout de route façon tôle ondulée et le résultat est bluffant, point de blocage de la roue ou de déclenchement de l’ABS car la suspension est en butée.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur
+
Le châssis
+
La facilité
On a moins aimé :
-
Le rétro-éclairage des boutons
-
Le plastique des protège-mains

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R 1250 GS
Année :
2019
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre boxer, 4 temps, double ACT, 8 soupapes et ShiftCam
Cylindrée :
1'254 cm3
Refroidissement :
air et eau
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
136 ch à 7'750 tr/min
Couple max. :
143 Nm à 6'250 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
En bain d'huile à commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre à deux sections, à l'avant et boulonné sur le châssis arrière, moteur porteur
Suspension AV :
Telelever; diamètre du poteau 37 mm, jambe de force centrale
Course AV :
190 mm
Suspension AR :
Paralever et monoamortisseur WAD (lié à la course)
Débattement AR :
200 mm
Pneu AV :
120/70 R 19
Pneu AR :
170/60 R 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Frein à disque double, disques de frein flottants, diamètre 320 mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Frein à disque simple, diamètre 276 mm, étrier flottant à double piston
Dimensions
Longueur :
2'207 mm
Empattement :
1'514 mm
Largeur :
952,5 mm
Hauteur de selle :
850/870 mm
suspension abaissée 800 / 820 mm en option
Poids à sec :
249 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black Storm Metallic
 
Cosmicblue Metallic
 
Style Exclusive
 
Style HP
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'100.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

France - Des policiers utilisent des drones pour verbaliser des motards
Face au constat, la préfecture a mis en place ce mercredi matin des contrôles routiers avec l’assistance d’un drone, centrés sur les comportements dangereux des motards.
Essai Yamaha Ténéré 700 - L'essence même de la polyvalence
La Yamaha Ténéré mid-size fait son retour en grande pompe. Beaucoup de charisme, de fun et des performances bluffantes en toute situation !
Bénédiction des Motards aux Mosses – Le lundi 10 juin
La désormais traditionnelle Bénédiction des Motards aux Mosses aura lieu le lundi de Pentecôte 10 juin.
Un scooter électrique Ducati débarque sur le marché cet été
Ça y est : j’entends les puristes crier au scandale !
Skyleader UL-39 Albi - Le moteur de la BMW S1000 RR prend son envol
La société Skyleader rend hommage au blason de BMW en incorporant le moteur de la sportive S1000 RR au UL-39, son nouveau jet biplace.
Une Ducati Panigale électrique ? Voici la vision d'Aritra Das avec sa Ducati Elettrico
L'électrique, tout le monde y vient, que nous soyons pour ou contre, nous devrons tôt ou tard y passer. Que ce soit par conviction ou par dépit, cette solution arrivera très prochainement dans nos garages.

Hot news !

Essai Indian FTR 1200 S - Casseuse de codes
Essayée sur les route de Californie, l'Indian FTR 1200 S s'avère une machine inédite, mêlant le meilleur de plusieurs mondes et refusant de se laisser enfermer dans une case. Accrochez-vous, ça déménage!
Reportage - Reprogrammation Woolich Racing chez GBK Motos à Gland
On branche l’ordinateur, quelques clics et hop! le moteur sort plein de chevaux en plus. Non, c’est bien plus compliqué que ça. Il a fallu une longue journée de travail pour un résultat satisfaisant. Reportage.
La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.