Essai publié le 17 décembre 2018

Essai BMW R 1250 GS 2019 - Le bonheur est dans la came [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Mathias Deshusses

Pages

L’agilité du châssis est également bluffante, je comprends très vite pourquoi tant de monde ne jure que par la GS. Après une poignée de kilomètres, je me surprends à faire un demi tour sur route avec le guidon en quasi butée. Il faut une sacrée dose de confiance et d’habituation à son véhicule pour faire ça… sauf avec la GS.

Le système Hill Start Controll HSC est un précieux allié pour les démarrages en côte dans le flux de la circulation. Il suffit de l'activer d'une bonne pression sur le frein avant ou arrière pour voir la bavaroise se maintenir toute seule sur la pente. Après il suffit de démarrer normalement pour s'élancer. Facile et sécurisant !

L’autoroute

Bon la ville c’est sympa mais ce n’est pas le terrain de jeu de la teutonne, direction tout d’abord l’autobeurk afin de rejoindre un autre terrain de jeu. Et là, la GS y est également impériale, une pichenette sur le cruise-control (n’oubliez pas que ma monture dispose de toutes les options) et hop le flat ronronne tranquillement. A 120km/h, le moteur ronronne comme un gros matou à un peu plus de 4’000tr/mn avec une consommation instantanée digne d’un ascète. 

Tout est toujours clair sur le tableau de bord, mais un peu moins de nuit du côté des commodos… vous avez intérêt à savoir où se trouve chaque bouton, car avec toutes les options, vous avez accès à autant de boutons qu’il y en a sur un ado en pleine puberté. Pas facile, un rétro-éclairage aurait été le bienvenu.

Sur mon modèle HP, la bulle courte me protège bien du vent et mes mains sont à l’abri à la fois des intempéries et du froid grâce aux protège-mains et surtout des poignées chauffantes. Les petits déflecteurs qui se trouvent sur la face avant font également leur office en épargnant mes épaules et la position de conduite relax avec les jambes pas trop repliées et les bras bien installés permettent d’abattre de nombreux kilomètres en toute sérénité.

Les petites routes

Reste maintenant à tester la BM sur les petites routes, ça tombe bien, mon pote Raphoune me propose une petite virée hivernale. Nous voici sur les petites routes pour enquiller une montée de la Faucille dans des conditions on ne peut plus… piégeuses ! En effet, brouillard et froid sont au rendez-vous. Pour que vous imaginiez bien, au sommet le tableau de bord clignotait de partout pour annoncer 1 petit degré et les arbres étaient couverts de givre.

Et ma monture dans tout ça ? Sur la route froide (c’est un euphémisme), en mode Road le contrôle de traction aura été un sérieux atout pour ne pas perdre la maîtrise de ce gros trail. A aucun moment je ne me suis senti dépassé ni n’ai eu l’impression de rouler au-dessus de mes pompes. L’électronique veille au grain et l’agilité comme la facilité de la bavaroise m’auront été d’un grand secours.

Et de l’autre côté, avant de rejoindre la Cure pour redescendre par Saint-Cergue, un brin de soleil aura permis d’attaquer les virolets. En enroulant les virages comme d’autres enfilent les perles, je me prends à rêver de rouler sur les cols les plus emblématiques de Suisse au guidon de cette machine.

Le plus étonnant est la façon dont le moteur délivre sa puissance. Avec le système ShiftCam, je m’attendais à ressentir une transition, un peu comme sur les anciens systèmes V-Tec de chez Honda, là il n’en est rien. Dès les plus bas régimes les deux gros pistons poussent fort et plus vous montez dans les tours plus la poussée se fait intense. Au point que bien souvent je me sens obligé de… rendre la main !

Les freins

Concernant son freinage, au début j’avais un doute, BMW ayant troqué les étriers Brembo contre des Hayes. Craintes infondées, ceux-ci mordant sans peine les disques de 305mm. Mais le plus précieux atout sera le système Telelever.

En effet, en roulant sur la GS il faut oublier vos vieux principes de motard. Je m’explique, en temps normal, lorsque vous freinez la fourche s’enfonce. Donc, plus vous freinez fort plus la fourche s’enfonce ce qui est bon indicateur. Et bien sur la GS il faut oublier cela car avec le Telelever il n’y a presque pas d’enfoncement de la fourche, même en tirant comme un sourd sur le levier droit.

Grand avantage : la suspension est indépendante du freinage. J’ai essayé de piler les freins sur un bout de route façon tôle ondulée et le résultat est bluffant, point de blocage de la roue ou de déclenchement de l’ABS car la suspension est en butée.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le moteur
+
Le châssis
+
La facilité
On a moins aimé :
-
Le rétro-éclairage des boutons
-
Le plastique des protège-mains

Fiche technique

Véhicule
Marque :
BMW
Modèle :
R 1250 GS
Année :
2019
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre boxer, 4 temps, double ACT, 8 soupapes et ShiftCam
Cylindrée :
1'254 cm3
Refroidissement :
air et eau
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
136 ch à 7'750 tr/min
Couple max. :
143 Nm à 6'250 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
En bain d'huile à commande hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre à deux sections, à l'avant et boulonné sur le châssis arrière, moteur porteur
Suspension AV :
Telelever; diamètre du poteau 37 mm, jambe de force centrale
Course AV :
190 mm
Suspension AR :
Paralever et monoamortisseur WAD (lié à la course)
Débattement AR :
200 mm
Pneu AV :
120/70 R 19
Pneu AR :
170/60 R 17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Frein à disque double, disques de frein flottants, diamètre 320 mm, étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Frein à disque simple, diamètre 276 mm, étrier flottant à double piston
Dimensions
Longueur :
2'207 mm
Empattement :
1'514 mm
Largeur :
952,5 mm
Hauteur de selle :
850/870 mm
suspension abaissée 800 / 820 mm en option
Poids à sec :
249 kg
Réservoir :
20 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black Storm Metallic
 
Cosmicblue Metallic
 
Style Exclusive
 
Style HP
Catalogue
Prix de vente :
CHF 17'100.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Fluidifier la circulation - Les Genevois pourraient perdre jusqu'à 4'000 places de stationnement en surface
A Genève, jusqu'à 4000 places de stationnement en surface pourront disparaître afin de fluidifier la circulation. Le Grand Conseil a accepté jeudi d'assouplir le principe de compensation des places supprimées dans l'espace public.
La Ducati Monster 1200 S se pare d'une robe "Black on Black"
Depuis sont lancement en 1993, la succès story de la Ducati Monster, n'a cessé d'évoluer, tant du côté de sa motorisation que du côté de son esthétisme. Aujourd'hui, la dernière mouture se pare d'une livrée "Black on Black", mêlant du noir brillant à du noir mat.
Envolez vous au GP de Valence avec Facchinetti Motos
Le garage BMW Facchinetti Motos vous propose de vous envoler pour aller assister au Grand-Prix de Valence du 15 au 17 novembre 2019.
Essai Yamaha YZF-R1 et YZF-R1M - Jerez accueille ces deux nouveautés 2020
C’est en cette fin de saison que Yamaha présente la dernière mouture de son fer de lance YZF-R1. Plus que jamais à la pointe de la technologie, la R1 compte bien donner du fil à tordre à la concurrence.
Racer la Côte – C'est ce week-end à Chéserex
Le Moto-Club La Côte organise les 14 et 15 septembre le Racer La Côte dont le but est de surfer sur la vague de la mode des Café Racer en les réunissant pour un grand raout.
Essai Aprilia Dorsoduro 900 - Espèce en quête de distinction
Parfois, on a l'impression que certaines machines ne jouissent pas du succès escompté ni mérité. C'est le cas de la Dorsoduro 900, une machine à fort potentiel et pleine de qualités, qu'on aimerait croiser plus souvent.

Hot news !

Les Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 surprises lors d'un roulage
Durant l'été les constructeurs font rouler leurs nouveaux modèles sous des tenues de camouflage afin de les valider avant leurs homologations et présentations officielles. Les deux futures Ducati Streetfighter V4 et Panigale 959 ont été surprises lors d'un plein d'essence.
Triumph Daytona 765 – Une version standard surprise en plein roulage
Il y a quelques jours, Triumph annonçait la présentation le 23 août prochain d'une Daytona 765 produite à autant d'unité, or, selon une série de clichés il semblerait qu'une version standard doive également débouler.
Ducati Multistrada V4 – Après la rumeur voici la photo (et la vidéo)
La semaine passée nous vous parlions des rumeurs concernant la quasi certaine arrivée d'une Multistrada V4 chez le constructeur de Bologne. Ces rumeurs sont plus que fondées avec la preuve en photo et en vidéo.
Triumph Daytona 765 – Elle est annoncée et sera présentée le 23 août !
Cette fois c'est officiel !! Triumph va à nouveau produire sa fameuse Daytona, une édition limitée à seulement 765 exemplaires est annoncée par la firme d'Hinckley.
Essai Suzuki Katana 2019 - Paradoxe temporel
Hommage aux années 80, machine à l'identité très assumée et aux performances bien réelles, la GSX-S 1000 S Katana divise déjà, par son look particulier et sa relative simplicité. Elle renvoie pourtant à l'essence même de la moto japonaise, de brillante façon.
Ducati Streetfighter V4 – Le prototype qui va affronter Pikes Peak vient d'être dévoilé
La marque de Bologne vient de dévoiler les premiers clichés de la Streetfighter V4 qui va affronter la mythique course de côte de Pikes Pike. Attention ça déménage !