Essai publié le 02 septembre 2016

Essai Harley-Davidson Roadster 1200 - La Harley Sportster qui penche

Texte de Gonzo / Photo(s) de Patrick Schneuwly

Un roadster, c’est dans l’esprit de beaucoup une moto haute sur pattes aux performances un poil en-dessous des sportives. Alors quand Harley-Davidson nous a proposé le test de sa Sportster Roadster, il était logique que l’opposition de style entre les machines Harley-Davidson et ce à quoi on pense quand on dit « roadster », allait titiller mes sens.

En entrant dans le superbe magasin Harley-Davidson à Genève, j’ai immédiatement été mis dans l’ambiance. Je suis super bien reçu et, rapidement, je prends possession de ma moto d’essai. Evidement, je ne m’attendais pas un roadster traditionnel dans la mesure ou la Sportster Roadster est en fait plus une « H-D qui penche », plus adaptée à nos routes suisses.

La Sportster Roadster, dans sa livrée grise est vraiment sympa. La moto transpire la qualité avec ça et là, diverses pièces siglées Harley. Pour faire court, cette moto est gratifiante pour son propriétaire tant elle a une  identité propre. La roue arrière en 18’, la roue avant en 19’, la fourche inversée de 43 mm, les doubles disques avants et le guidon surbaissé lui donnent un look à part, limite agressif pour une H-D. Par contre, j’ai un peu peur de la taille de la moto. Elle paraît petite pour mon mètre 80, mais bon l’avenir me dira rapidement si ma crainte est justifiée ou pas. La Sportster est fine et basse, bien que sa garde au sol paraisse suffisante pour pouvoir pencher sans poncer les cale-pieds au premier virage venu.

En déplaçant la moto, on est tout de suite au parfum quand au poids de la machine. Elle est lourde et cela fait craindre pour son agilité sur la route.

En selle, je suis confortablement assis malgré la selle étroite. Je garde la clé dans la poche et presse sur le démarreur. Le moteur de 1200 cm3 se réveille dans une sonorité propre à la marque américaine, tout en étant assez discret, la faute aux normes anti-bruit… Mais le doute n’est pas permis, on est bel et bien sur une Harley avec ses vibrations qui ne sont pas désagréables et qui sont même une marque de fabrique.

Je prends l’embrayage et passe la première. Ouch… Il est costaud cet embrayage ! En revanche, dès les premiers tours de roues, le poids de la machine se fait oublier. La Harley-Davidson est super agile, à tel point que je me suis amusé, plus tard dans mon essai, à l’exercice des 8 de plus en plus serrés.

Je me sentirais rapidement à l’aise pour traverser la ville. Mais un premier constat négatif apparaît tout aussi rapidement : la position des cale-pieds peut être gênante lors des arrêts et régulièrement (en tout cas au début), mes mollets ont été butter contre ces appendices. Et si ma crainte quant à la taille de la moto n’était en fin de compte pas si justifiée, des cale-pieds avancés auraient été parfaits pour ma corpulence. Précisons qu’il est possible de faire installer cette option sur la Sportster Roadster puisque cette pièce, homologuée, existe au catalogue.

La forme du guidon est particulière et impose un appui particulier sur les poignets lorsque l’on roule tranquillement. Mais cet appui disparaît au fur et à mesure que vous accélérerez tout en profitant du couple de l’américaine. Car du couple, elle en a, et suffisamment pour s’amuser.

Si le V-Twin est joueur, il mériterait tout de même un de ces si appréciables «stages» afin d’optimiser encore un peu la poussée. Full origine, il est préférable de rouler dans les mi- régimes, soit entre 2500 et 4500 tr/min, les tours supplémentaires ne valant pas tant la peine de s’y aventurer. De toute façon, ce n’est pas vraiment en adéquation de rouler haut dans les tours avec ce genre de moto donc il est préférable de profiter de la plage citée juste au-dessus sur les 5 rapports de la ferme boîte à vitesses.

Venons en à cette boite à vitesses. Elle est à mon sens perfectible. Rien de catastrophique mais elle est un peu dure à mon goût et trop lente dans son fonctionnement. C’est un peu dommage car le reste du tableau est vraiment bon.
Lors de mon essai, alors que j’empruntais quelques routes sinueuses, je me suis surpris à prendre pas mal d’angle, la Sportster Roadster se laissant volontiers entraîner à ce petit jeu. La stabilité de l’avant met tellement en confiance qu’on aurait vite tendance à augmenter le rythme. Et là, un autre constat bien agréable se fait rapidement sentir. La qualité des nouvelles suspensions. Ces dernières gomment relativement bien les défauts de la route et, une fois que l’on a bien intégré l’angle que permet de prendre la Harley, il n’y a plus qu’à se faire plaisir et enrouler allègrement. En prenant des trajectoires coulées, on se surprend même à ne pas faire frotter les cale-pieds systématiquement malgré l’inclinaison imposée à la belle.

La Harley-Davidson Sportster Roadster possède un autre atout dont je ne vous ai pas encore parlé. Parce que c’est bien beau de dire qu’elle penche, qu’elle a du couple et qu’on peut s’amuser avec, mais tout package ne serait tout simplement pas efficace si elle ne freinait pas correctement. Et là aussi la Harley est bonne. Ses deux disques avant feront parfaitement leur travail malgré le poids de la bête. Et si vous arriviez en courbe avec un peu trop d’optimisme l’ABS Bosch veillera sur le blocage de la roue avant avec une redoutable efficacité sans pour autant être intrusif. C’est simple, tout au long de mon essai, il ne se sera jamais déclenché sans que je ne le provoque.

Pour terminer, je dirais que cette Harley-Davidson m’a surpris en bien. Avec son look vraiment sympa et le plaisir de conduite qu’elle apporte, on fera fi des points négatifs pour ne garder que le meilleur. Sans compter sur le fait que la firme américaine propose un lot d’options suffisamment important pour la personnaliser à souhait et en faire une moto unique. Et ça, j’adore !

Gonzo

Au final...

On a aimé :
+
Identité propre
+
Stable (train avant)
+
Fun
On a moins aimé :
-
Poids
-
Position des cale-pieds
-
Boite à vitesses
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Identité propre
+
Stable (train avant)
+
Fun
On a moins aimé :
-
Poids
-
Position des cale-pieds
-
Boite à vitesses

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Sportster Roadster 1200
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Moteur
Type :
Bicylindre en V Evolution, 2 soupapes par cylindre
Cylindrée :
1202 cm3
Refroidissement :
à air
Alimentation :
injection électronique
Performances
Puissance max. :
67 ch
Couple max. :
96 Nm à 4'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie crantée
Boîte :
5 rapports
Partie cycle
Châssis :
Double berceau en acier
Suspension AV :
Fourche inversée, diamètre 43 mm
Course AV :
112,5 mm
Suspension AR :
2 amortisseurs latéraux
Débattement AR :
80 mm
Pneu AV :
120/70R19
Pneu AR :
150/70R18
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque 300mm avec étriers 2 pistons
Frein AR :
Simple disque de 260 mm avec étrier 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'185 mm
Empattement :
1'505 mm
Largeur :
841 mm
Hauteur de selle :
785 mm
Poids à sec :
250 kg
Poids total :
259 kg
Réservoir :
12,5 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Velocity Red Sunglo
 
Billet Silver / Vivid Black
 
Black Denim
 
Vivid Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 13'550.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

L'assurance Mutuelle des Motards participera à l'achat de l'airbag In&motion pour ses assurés
La Mutuelle des Motards, spécialiste de l’assurance des 2 et 3-roues à moteur est le premier assureur à s’engager avec In&motion, fournisseur de technologie airbag innovante, pour améliorer la protection des motards et des scootéristes.
Les apprentis de Louis Moto présente une Kawasaki Z125 "Azubi Bike"
Chez Louis, les apprentis (« Auszubildende » ou « Azubis » en allemand) ont tous les ans la chance de pouvoir préparer une moto à leur goût – avec les pièces du catalogue Louis. Temps et budget limités, pour créer une « Azubibike » unique.
Red Zone Motos - Une concession Kawasaki bientôt ouverte sur la Riviera vaudoise
Habitants de la Riviera et du Chablais vaudois, réjouissez-vous un nouvelle concession Kawasaki va bientôt ouvrir ses portes près de chez vous sous l’enseigne Red Zone Motos.
Une moto Kawasaki à moteur électrique en préparation
La marque d'Akashi serait sur le point de produire une moto 100% électrique, à l'instar de plusieurs autres constructeurs.
Le Pirelli Diablo Supercorsa SP V3 arrive en concession
A l’origine, le Supercorsa SP V3 était uniquement destiné la la Ducati Panigale V4, nous l’avions d’ailleurs découvert lors de notre essai de la turbulente italienne.
La Moto Guzzi V85 TT a déja motivé 8’000 motards
Alors que la Moto Guzzi V85TT vient d’entrer en production dans les usines de Mandello del Lario, ce n’est pas moins de 8’000 réservations qui ont été enregistrées par les différents importateurs européens.

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.