Essai publié le 06 octobre 2015

Essai de la KTM Super Duke GT Prototype - Une journée avec Alan Cathcart

Texte de Alan Cathcart, traduction de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Heiko Mandl

Alan Cathcart confiait en 2008 avoir fait plus de 2'800 essais de moto depuis qu'il est journaliste professionnel. Il est un de ceux que les teams WSBK ou MotoGP invitaient à essayer leur moto fraîchement titrée. Sur route, piste ou même sur un lac salé, deux roues et un guidon le satisferont. Son dernier essai en date ? Pas moins que le prototype de la KTM Super Duke GT.

Le texte qui suit est une libre interprétation de l'essai paru en néerlandais sur le site MotorFreaks.nl. Les quelques approximations dans les informations de cet essai sont à la charge de l'auteur francophone et non de M. Alan Cathcart, auteur original. Lorsque vous lirez -je- comprenez que Alan parle de sa propre expérience.

Le président de KTM Stefan Pierer n'aurait pas pu être plus précis "Quand nous préparons de nouveaux projets, nous commençons toujours par nous poser la même question -Qu'elle est l'ADN de KTM et est-ce que ce modèle correspond à celui-ci?- Faire du sport tourisme juste pour intégrer ce marché n'a pas d'intérêt, nos clients attendent des motos sportives et c'est ce que nous voulons faire sur la base de notre V-Twin toujours à la façon KTM et non des autres fabricants."

Cet extrait est tiré d'un interview de M. Pierer qui remonte à 2006 alors qu'il me parlait de l'expansion de la marque et bientôt dix ans après, fidèle à cet esprit, KTM est devenu l'un des plus gros fabricants de motos en Europe. [...] (ndlr : ici l'auteur détaille des chiffres et des performances commerciales de la marque autrichienne).

En 2016, KTM va étendre sa gamme avec la nouvelle Super Duke GT, dont j'ai eu l'honneur d'être la première personne externe à l'entreprise à pouvoir essayer ce prototype, lors de ma dernière visite à Mattighofen. Cette moto sera présentée mi-novembre à l'EICMA de Milan mais ne sera produite qu'à partir de début avril 2016.

Par hasard

Lors du développement de cette nouvelle moto sur la base de la 1290 Super Duke R, celle-là même qui a donné un nouveau sens au terme Streetfighter, KTM a écouté les avis des pilotes et clients l'ayant essayée. Le jeune Sebastian Sekira, Vice-Président du secteur recherche et développement pour les modèles de route nous explique : "Nous avons commencé le développement par hasard en été 2013 en finalisant la version roadster peu avant sa mise sur le marché. Ces tests nous ont montrés qu'en plus d'être rapide sur circuit, elle est en plus très facile à utiliser sur la route. C'est grâce à notre expérience sur ce prototype qu'est venue l'idée de faire une version GT carénée, avec de la place pour les bagages et un réservoir plus grand. Gerald Kiska est très vite arrivé avec un premier dessin du modèle et la direction a immédiatement décidé que ce modèle serait ajouté à la gamme. Quelques mois après la livraison des premières Super Duke R, les retours clients ont confirmé notre choix." Et ainsi le souhait de Stefan Pierer d'avoir une moto de tourisme KTM est sur le point d'être réalisé."

"Le R&D KTM n'a pas changé la base de la moto, elle repose toujours sur un empatement de 1482mm et un angle de chasse de 24.9°. Des carénages et un parebrise réglable en huit positions sont simplement venus se greffer sur le châssis existant. Ce dernier s'élève sans outils jusqu'à 140mm. Le guidon est légèrement plus large et plus plat pour que le pilote soit assis plus droit que sur le roadster. Il y a aussi plus d'espace pour le passager, lui offrant plus de confort notamment sur longue distance grâce à des repose-pieds plus bas et une selle plus rembourrée."

Le berceau arrière a été redessiné pour intégrer les fixations des valises latérales tout comme l'échappement qui a été abaissé pour laisser de la place auxdites valises. Au passage, la capacité du réservoir a été augmentée de 18 à 24 litres. "La transformation en voyageuse est une réussite, la protection aérodynamique est très satisfaisante" nous dit Sekira. "La moto doit garder son look de sportive et avec son parebrise réglable, elle reste très pratique." Et je peux vous confirmer que la protection est excellente, même à un bon 150km/h compteur. La GT sera équipée d'un nouveau bloc optique entièrement à LED comme sa cousine Super Adventure. Celui-ci, lié au capteur d'inclinaison, éclairera plus fort à l'intérieur du virage ; malheureusement, notre prototype n'en était pas encore équipé.

Le système de suspensions semi-active WP est repris à la Super Adventure avec ses quatre réglages de bases et son calculateur réglant en temps réel la fourche inversée de 48mm et le mono-amortisseur en fonction du style de conduite et de l'état de la route. Bien sûr, la précontrainte du ressort est réglable électroniquement pour ajuster le comportement de la moto s'il y a un passager et/ou des bagages. Les freins Brembo sont identiques au roadster, avec les deux étriers pinçants des disques de 320mm devant et 240mm derrière, supervisés par l'ABS Bosch, lui aussi réglable en quatre positions : Street, Sport, Rain et... Supermoto. Sérieusement, pour une moto de tourisme ? "Ça reste une KTM !" rétorque l'ingénieur.

Avec la GT, on nous garantit donc qu'elle sera aussi à l'aise sur circuit que sur les routes de montagne du Nord de l'Autriche où j'essaye la moto près de l'usine. L'impressionnant V-Twin à 75° LC8 n'a pas fondamentalement changé en quittant le roadster. La cartographie a été revue pour offrir un caractère plus lisse mais surtout pour qu'il passe la norme Euro4 qui entrera en vigueur en 2016.

Et avec tout ça, elle respecte la norme Euro 4!

Selon KTM, le moteur sort plus que les 180cv de la Super Duke R. "Notre objectif était de faire passer le LC8 en Euro 4, et grâce à notre travail sur la Super Adventure notamment, nous avions toutes les cartes en main pour réussir ce pari. La Super Duke GT reçoit une nouvelle culasse qui modifie la chambre de combustion. De plus, nous avons introduit une valve active dans l'échappement pour réduire les émissions de bruit à bas régime et permettant d'atteindre un niveau sonore proche de la R."

Les ingénieurs de Mattighofen ont réussi à joindre le meilleur de deux mondes dans cette moto. Le moteur plus pêchu à mi-régime vous envoie un grand coup de pied jusqu'au rupteur à 10'200 tr/min tout en vibrant moins qu'avant. A 130km/h au régulateur sur ces autoroutes aux bandes d'asphalte interminables, j'étais si détendu et serein que je me serais directement rendu au talon de la botte de l'Italie. A l'inverse, à bas régime, il y a tellement de couple disponible dès 4'000 tours, qu'un petit lacet de montagne peut être tranquillement parcouru sur le quatrième rapport en mode Sport. La commande des gaz régulant sa sensibilité en fonction du régime-moteur, inutile de tirer la poignée à fond pour tout de suite mettre plein gaz et sprinter à l'autre bout de la vallée.

Grâce à sa souplesse et sa fougue à mi-régime, le 1301cc de la Super Duke GT rend ses prétentions de grande routière réalistes. Evidemment, vous pouvez tomber deux rapports et prendre un bon coup de pied de temps à autre, mais le moulin a tellement de couple en réserve que l'ingénieur qui m'accompagne refusera de me donner la valeur exacte. KTM a très clairement fait un pas en avant depuis la Super Duke R. Alors que le moteur passe désormais la stricte norme Euro 4, on peut dire qu'on est gagnant-gagnant-gagnant-gagnant.

"Il y a quatre ans, nous doutions pouvoir faire des motos comme avant adaptées à la norme Euro 4. Il s'avère que c'est non seulement possible, mais nous avons réussi à tirer encore plus de chevaux de notre bloc LC8. Avec la nouvelle chambre de combustion, la GT affiche une souplesse jamais vue alors que la R s'illustrait déjà par ce fait sur un V-Twin. Avant le lancement officiel, je ne peux pas en dire trop, mais la GT sera plus puissante que le roadster. On ne parle pas de un ou deux chevaux, mais bien plus."

La Super Duke GT dévore la route avec une brutalité qui ne cesse qu'au rupteur qui vient mettre fin à la fête. Avec autant de ressource, elle pourrait être inconduisible, mais la commande des gaz très progressive permet un dosage très fin. Le prototype n'était pas équipé du système de stabilité avec ABS lié au capteur d'inclinaison, Sekira m'assure qu'il sera présent sur la version de production en série. Je note encore que les pneus Pirelli Angel GT correspondent bien à l'usage de la moto en combinant ce qu'il faut d'adhérence et de longévité, seulement on ne sait pas s'il seront retenu pour la commercialisation.

Conclusion

Le streetfighter que beaucoup on décrit comme la crème de la crème de sa catégorie est sur le point d'être devancé par son frère sport-tourisme avec plus de puissance, plus de couple et une plage d'utilisation plus large, au fond plus accessible. Après un aperçu de cent vingt kilomètres sur une journée, je suis impatient de voir le modèle de production sur les routes, de préférence en montagne pour un long voyage enchaînant les cols pour profiter pleinement des capacités de cette nouvelle KTM. La position plus droite conviendra mieux aux grands pilotes qui afficheront un sourire aussi large que le guidon quand ils se jetteront d'une courbe à l'autre sans pour autant compromettre la stabilité lorsqu'on ouvre les gaz en grand. L'embrayage anti-dribble à commande hydraulique est très doux à utiliser et complète avantageusement le couple moteur/boîte.

L'assise plus large et plus confortable met rapidement à l'aise en donnant envie de parcourir de longues distances sans avoir de forme biseautée qui ferait un point de pression. Tout le tableau de bord du prototype est encore de la vieille école, mais comme le prototype 690 Duke déjà aperçu, toutes deux auront leur afficheur TFT à luminosité régulée qui permet une lisibilité identique que ce soit dans un tunnel ou en plein soleil.

Les ingénieurs de Stefan Pierer ont donné à leur patron ce qu'il attendait, pas une nouvelle moto, mais une nouvelle KTM.

Plongez-vous dans la galerie ci-dessous, on y voit de beaux détails ! Sinon pour la voir en vrai, il faudra vous rendre au salon EICMA de Milan du 19 au 22 Novembre prochain.
Patrick
Source :  MotorFreaks.nl
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
1290 Super Duke GT
Année :
2016
Catégorie :
Routière
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindres en V à 75 degrés, 4 temps, 4 vavle par cylindre
Cylindrée :
1301 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injecteur Keihin EMS, ride-by-wire, 3 modes de conduite
Performances
Puissance max. :
173 ch à 9'500 tr/min
Couple max. :
144 Nm à 6'750 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Embrayage anti-dribble PASC à actionnement hydraulique
Partie cycle
Châssis :
Cadre treillis en acier au chrome-molybdène avec revêtement peinture poudre
Suspension AV :
Fourche inversée WP 48mm semi-active à réglage électronique
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Mono-amortisseur WP semi-actif à réglage électronique
Débattement AR :
156 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17 Angel GT
Pneu AR :
190/55 ZR 17 Angel GT
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disques flotant 320mm, étriers radiaux Brembo monobloc à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm, étrier Brembo à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'149 mm
Empattement :
1'482 mm
Largeur :
818 mm
Hauteur de selle :
835 mm
Poids à sec :
205 kg
Poids total :
228 kg
Réservoir :
23 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Orange
 
Gris
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'390.-
Prix de vente TVA 8% incl., frais supplémentaires excl.
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai Ducati 1260 Diavel S - Victoire par K.O.
"Ouais ok, c’est joli et bien fini, mais ça te sert à quoi, une brêle avec un moulin de 159cv et un gommard arrière de 240mm qui t’oblige à descendre de la moto pour la riper dans les petites épingles tellement elle n’est pas maniable?"
Savigny-le-Temple - Un conducteur de scooter passe par la case prison pour des wheelings
Un jeune conducteur de scooter qui s'amusait à faire des wheelings en étant sous l'emprise du cannabis s'est vu condamner à de la prison ferme à Savigny-le-Temple (France).
Un nouveau twin de 890cc en approche chez KTM ?
Le constructeur autrichien fait feu de tout bois et entend continuer à étoffer sa gamme pour encore conquérir de nouvelle part de marché, selon les bruits de couloir un nouveau twin de 890cc serait en approche.
Une Kawasaki Z900RS avec peinture "effet" métal brossé par CPC2R
Comme vous l'aurez certainement constaté, et pour notre plus grand bonheur, les constructeurs de toutes marques présentent des modèles au look néo-rétro, mais disposant des technologies actuels.
Le Yamaha Niken devient pour 3 années la moto officielle du Tour de France
Le mythique Tour de France vélo vient de s'offrir un nouveau partenariat avec la firme aux trois diapasons, Yamaha.
Certimoov - Un nouveau protocole de test pour les casques moto et vélo
Certimoov est un protocole de test élaboré par des scientifiques pour tester objectivement la capacité de protection d’équipements.

Hot news !

La Ducati V4 Penta d'Officine GP Design, une moto à CHF 114’000.-
Le 30 janvier dernier, nous étions chez Ducati Lausanne pour le lever de voile sur la déjà-célèbre Penta du fameux Officine GP Design.
Une Triumph Daytona 765 surprise lors d'un essai – The Daytona is back
Nos confrères anglais de MCN, ont débusqués une Daytona utilisant le moteur 765 qui faisait des essais routiers. Est-ce que cela annonce le retour futur d'une Supersportive en provenance d'Hinckley ? On se prend à rêver.
Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.