Reportage publié le

Le 7ème Rallye des Pionniers Agadir [page 4]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) et vidéo(s) de Didier Grifoullière

Pages

L'étape Marathon

Le cinquième jour c’est l’étape marathon. Nous allons passer la nuit dans un camp Berbère avant de revenir vers Fort Bou Jérif le lendemain. L’étape est longue et très cassante avec quelques magnifiques passages dont une plage de galets au bord de la mer et quelques sections de fech fech, du sable ultra fin comme de la farine dans lequel on peut facilement se planter. On commence également à se prend aussi au jeu de la régularité et on augmente sensiblement le rythme.

Après un souper accompagné de musique et chants traditionnels sous une grande tente, je passe ma meilleure nuit du Rallye dans une tente berbère pour quatre personnes. Mes voisins ne ronflent pas et pour une fois, je ne me retrouve pas avec la tête et les pieds qui touchent la toile comme dans la mienne…  

Pour les organisateurs, point de repos puisqu’ils doivent faire un nouveau Road Book pendant la nuit et vérifier si la piste est praticable, raison pour laquelle le départ se fera que vers les dix heures le lendemain matin. Cette avant dernière étape sera longue et après un bon départ on se plante en milieu de parcours. Dépités et fatigués, on décide de laisser tomber le road book, pour suivre la direction d’un point GPS, en essayer de rester sur des pistes, car nous avons encore tous la mésaventure de Jean-François en tête. Quand on rejoint le camping, après avoir emprunté une superbe piste bien roulante et terminé sur une section goudronnée de 40 km, on constate qu’au camping il n’y a quasiment personne, pas même les belges. Il semblerait que tout le monde se soit planté au même endroit sur le Road Book, à cause d’une indication incorrecte. 

La septième et dernière étape, la seule qui n’ait pas nécessité de modifications de dernière minute, nous amène vers la mythique plage blanche pour le grand final. C’est de loin la plus sympa, avec une piste sablonneuse bien roulante au début suivie de quelques sections un peu plus techniques de sable mou avant de rejoindre le Check Point au bord de la mer d’où nous allons prendre un départ tous en ligne pour une bourre finale de 25 km sur la plage. C’est le moment fort de cette 7ème édition et à titre perso je dirais même un des meilleurs moments de ma carrière de motard ! 

Couché sur la moto, le cul sur le porte bagage pour charger un maximum la roue arrière et la poignée de gaz en butée, c’est ainsi qu’on s’élance pour ces 25 km de plage. Mise à part quelques rares pêcheurs et des centaines d’oiseaux qui s’envolent à notre passage, la plage est totalement déserte et on peut rouler à tombeau ouvert au plus près possible de l’eau, là où le sable est mouillé et donc suffisamment dur pour offrir la meilleure adhérence. Un écart de quelques mètres sur la droite et c’est 10 à 20 km/h qu’on perd instantanément.

Les belges, avec leur puissantes KTM sont déjà hors du champ de vision depuis belle lurette. Carlo en DR-Z 400 devant moi, Manu en Ténéré 660 à droite et Brice en Ténéré 600 à gauche on se maintient aux alentours des 110 km/h sur cette plage qui semble ne jamais se terminer. L’image est magnifique, et je me sens comme un gamin en train de faire le truc le plus cool au monde au guidon de cette Ténéré qui me faisait tant rêver quand j’avais dix ans. L’euphorie est générale, une fois la ligne d’arrivée franchie.  

 

Après une clavicule cassée en 2015 et avoir évité de justesse une décapitation par un barbelé en 2016, je commençais presque à me demander si je ne devrais pas renoncer à m’obstiner dans ce genre d’activités... Cette fois, la malédiction semble être levée pour moi. Pas de chutes, pas de casse, pas de problèmes mécanique au guidon d’une moto de 32 ans et cerise sur le gâteau, une fantastique expérience humaine qui à elle seule me motiverait à revenir l’année prochaine !

Je termine avec un énorme merci à toutes les personnes de l’organisation qui n’ont pas eu la tâche facile cette année, au team Couteau pour le transport ainsi qu’aux autres participants pour leur fairplay et leur bonne humeur.

Information pratiques :

Le site officiel vient d’être mis à jour avec les conditions d’inscription pour la 8ème édition qui se déroulera du 13 au 19 octobre 2019. Le Rallye sera cette fois à nouveau itinérant et l’ébergement se fera en hôtel demi-pension, d’où l’augmentation du prix d’inscription (1'150 euro en 2018).

8ème Rallye des Pionniers 2019 : Programme

13/10 ES 0- OUJDA (vérifications)
14/10 ES 1- OUJDA- FIGUIG
15/10 ES 2 –FIGUIG- MERZOUGA
16/10 ES 3 –MERZOUGA- MERZOUGA
17/10 ES 4 –MERZOUGA- ERRACHIDIA
18/10 ES 5 – ERRACHIDIA-MIDELT
19/10 ES 6 –MIDELT-FÈS

L’inscription à l’édition 2019 coute 1'600 euro et inclus l’assistance médicale, la balise de sécurité Owaka, l’assurance RC, l’hébergement en demi-pension et le diner de clôture.

Le Transport des motos est organisé par le garage Couteau avec différents points de ramassage (St. Etienne, Marseille et Paris). Compter 500 euro pour le transport de la moto et 100 euro pour une caisse de rallye, aller-retour.

Le Rallye des Pionniers possède sa page facebook officielle, mais également un groupe facebook très actif. Très pratique pour s’organiser entre participants.  

Vidéos:

Vous trouverez les vidéos de cette 7ème édition en cliquant sur les liens suivants: prologueétape 1, étape 2, étape 3, étape 4 et 5, étape 6.

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Essai BMW R 1250 GS 2019 - Le bonheur est dans la came
Parmi la production actuelle la fameuse GS fait figure d'épouvantail, souvent imitée, jamais égalée ! Qu'en est il de cette version 2019 dotée du ShiftCam ?
Ludovic Lazareth dévoile sa moto volante LMV 496
Le sorcier haut-savoyard Ludovic Lazareth, connu dans le monde de la moto et de l'auto pour ses préparations déjantées, continue de fabriquer ses fantasmes et lancera le 31 janvier 2019, la LMV 496.
Une KTM 390 RC en approche !
Nos confrères de MCN Motorcycle nous ont fait part de « photos volées » qui démontrent qu’une nouvelle version de la 390 RC est en préparation.
Casque BELL Star Isle of Man Edition - Pour les fans du Touritst Trophy
Le casque Bell Star adopte la technologie MIPS.
Suisse - Le permis de conduire moto "A1" 125 cm3 deviendra accessible dès 16 ans
Les jeunes conducteurs pourront obtenir un permis d’élève dès 17 ans à partir du 1er janvier 2021. Le Conseil fédéral a approuvé vendredi une modification d’ordonnance en ce sens.
Concept BMW 1800 by Custom Works Zon - BMW tease autour d'un flat de 1'800cc
La marque à l'hélice fait parler d'elle en teasant sur une préparation, réalisée à sa demande, par Yuichi Yoshikazu et Yashikazu Ueda de Custom Works Zon.

Recherche

Hot news !

Le concept Aprilia RS 660 roule déjà !
Le concept Aprilia RS 660 ne restera apparemment pas longtemps au stade du concept, ce dernier ayant déjà été vu sur le circuit de Vallelunga lors d'un test privé.
Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.

Liens Partenaires