Essai publié le

Essai Suzuki GSX-R 250 - J'ai piqué la meule de Rins et Iannone [page 2]

Texte de Marc / Photo(s) de Malo Liechti

Pages

D’ailleurs, pour rouler à 50km/h il est possible de garder le deuxième rapport, voire le troisième si on veut rouler un peu plus bas dans les tours. C’est d’ailleurs là que je me suis rendu compte de la souplesse du moteur, il accepte même de descendre à 1’500tr/mn sur le dernier et de reprendre sans broncher et sans cogner ! Bon avec la vigueur d’un deux et demi, on est d’accord.

Le seul reproche à faire à la Gex en ville est la hauteur, et la largeur, de ses rétroviseurs qui se retrouvent pile à celle des voitures, difficile de se faufiler dans ces conditions.

La maniabilité est aussi bluffante, certainement aidée par la taille raisonnable des pneumatiques. Mais, il suffit d’une pichenette pour balancer la Suz d’un côté ou de l’autre.

Après une nuit réconfortante, remplie de rêve où je me voyais aux côtés de Rins et Iannone leur mettant la pâtée au guidon de ma baby Gex, je décide d’attaquer les petites routes pour me rendre à mon taf alimentaire. Et là, j’ai trouvé le jugement d’Alex (vous vous souvenez, un des boss de MM Ride) envers le moteur un peu rude. En effet, celui-ci est vraiment alerte et tracte vigoureusement passé les 5’000tr/mn, ce qui laisse une belle marge jusqu’à la zone rouge. Bon d’accord, ce n’est pas son frangin de 1’000cc mais pour un twin 250cc c’est sympa !

A l’attaque sur les petites routes, je teste l’inverse du moteur à savoir le freinage ! Et là, bien que ce dernier donne toute satisfaction pour un jeune conducteur, à mes yeux il manque un peu de mordant à la prise du levier, ce qui sera rassurant pour les jeunes permis mais un peu péjorant pour les pilotes plus expérimentés. Par contre, l’ABS travaille de façon totalement transparente et n’est absolument pas intrusif.

Ensuite, le châssis démontre une autre de ses qualités, autant il est facile de lancer la GSX-R sur l’angle, autant elle est stable une fois qu’elle y est. Elle tient sa trajectoire et n’est pas floue ni brouillonne. La seule limite vient de ses pneus chinois qui malgré le bon gris offert sont un peu limite sur l’angle maxi n’incitant pas à aller chercher les derniers degrés.

Bref, je me dis qu’avec une paire de chaussettes un peu racing, ça se trouve dans ces dimensions, la Suzuki serait tout à fait apte à venir rouler sur piste et serait même un excellent outil d’apprentissage pour les jeunes… ah j’aimerais avoir 18 ans !

Mais ce n’est pas tout, au fur et à mesure du roulage je me dis que cette GSX-R250 pourrait presque passer pour une sport-GT tant elle est facile et pas fatigante à rouler, elle possèderait presque une âme de voyageuse. D’ailleurs son réservoir de 15 litres couplé à son appétit d’oiseau lui permet de parcourir au minimum 400 kilomètres avant de s’arrêter pour lui donner  boire. Ce d’autant plus que la selle est très confortable et que la position de conduite pas trop extrême invite au voyage.

D’ailleurs pour voyager il faut de temps à autre emprunter l’autoroute, même si les petites routes apportent plus de satisfaction… et là encore la baby-Gex s’en tire avec les honneurs, on arrive assez vite au 120km/h réglementaires, voire même lors d’un éventuel passage chez nos voisins à un 140km/h compteur qui vaut un 130km/ réel.

Et pour ceux qui aimerait voyager à deux, la selle arrière de la Gex est accueillante et certainement pas la pire de la catégorie. D’ailleurs, les suspensions un peu souples s’accorderont parfaitement au duo et rendront le trajet confortable.

Conclusion

Alors ? Que vaut cette baby-Gex ? Perso j’ai pris un pied monstrueux à me remémorer ma lointaine jeunesse au guidon de celle-ci et au fil des kilomètres je me suis dit qu’elle est une moto parfaite pour l’apprentissage de la conduite. Elle est suffisamment performante tout en étant rassurante et pouvant pardonner les excès d’optimisme. Bref, une fois qu’on a les fesses sur cette petite 250 on a qu’une seule envie… retrouver ses 18 ans !

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Le confort
+
Le moteur
+
Le châssis stable et agile
On a moins aimé :
-
Le manque de mordant du frein avant

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSX-R 250
Année :
2017
Catégorie :
Supersport
Kit 25 kW :
Disponible
Moteur
Type :
bicylindre en ligne, 4 temps
Cylindrée :
248 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
25 ch à 8'000 tr/min
Couple max. :
23,4 Nm à 6'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Double berceau tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche hydraulique non réglable
Suspension AR :
Monoamortisseur
Pneu AV :
110/80 17
Pneu AR :
140/70 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque, étrier à deux pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm étrier 1 pistone
Dimensions
Longueur :
2'085 mm
Empattement :
1'430 mm
Largeur :
740 mm
Hauteur de selle :
790 mm
Poids à sec :
181 kg
Réservoir :
15 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 5'696.-

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires