Essai publié le

Essai Suzuki GSX-S 750 – Le roadster à la force tranquille [page 2]

Texte de Gonzo / Photo(s) de La très excellente Malo Liechti

Pages

Et l’électronique dans tout ça ? Il n’y en a pas des masses, juste ce qu’il faut en fait. Un ABS qui, jusqu’à présent, s’est montré transparent et un contrôle de traction réglable sur 4 niveaux, allant du plus interventionniste (niveau 3) jusqu’à la déconnexion de l’aide (niveau 0). Le tout paramétrable avec un simple et unique bouton au comodo gauche. 

Le niveau 3 sera certainement très rassurant sous la pluie. Mais dans des conditions normales, n’espérez pas vous amuser un tant soit peu avec autant de castration. Plus vous descendrez dans l’assistance, plus la moto devient sympa, et honnêtement, le niveau 1 est déjà correct, à moins de débrancher complètement (la moto et le pilote) et de vouloir se tirer la bourre ! Et là on a une réponse immédiate mais bien plus fun…

Ok, à ce moment du test, je sais que la moto est fun, ultra facile et qu’elle parait joueuse quand on tape un peu dedans… Pas le choix, mon professionnalisme me pousse à aller virevolter dans les cols de nos montagnes pour vous faire un compte rendu des plus complets !

Le fait de partir au petit matin m’aura fait comprendre le bienfait du contrôle de traction. Même réglé sur 1, il m’a permis de ressentir la moto chasser de l’arrière sur le marquage routier avant que tout soit régulé sans que je n’ai eu besoin d’intervenir. Efficace !

Plus tard, les virages arrivent enfin. Et là, je me rends compte que mon premier avis était le bon. Ce train avant est génial. Les Bridgestone S21 montés d’origine augmentent certainement cette sensation. A aucun moment on n’a peur d’être pris en défaut par le grip.

Dans ces conditions en revanche, il est important de rester dans les tours. Tout arrive à partir de 6'000 tr/min, que ce soit le couple ou la puissance (et cette sonorité qui filerait une érection à un impuissant !). Malheureusement, quand je dis que tout arrive à ce moment là, ça veut aussi dire que rien ne se passe avant. C’est un 4 en ligne me direz vous, c’est vrai. Mais une louche de couple plus tôt aurait été la bienvenue. D’ailleurs, les amateurs de roues arrière seront un peu déçus car il est bien compliqué de lever la belle dans la partie basse du compte tour…

Bon, puisqu’on est dans la partie reproches, un détail m’a un peu chiffonné. En usage sportif, des commandes un peu plus en arrière (sans parler de commandes reculées) auraient été les bienvenues.

Pendant cette virée, j’aurais varié le rythme, allant de la balade bucolique jusqu’à l’excité de la poignée en passant par l’entre deux. En même temps ce moteur donne parfois l’impression de rouler pépère alors que le compteur de vitesse dit le contraire… Mais il y a quand même un détail qui vaut la peine d’en parler. Parce que cette GSX-S750 a perdu un litre de capacité avec son nouveau réservoir. Mais l’injection a été retravaillée pour répondre aux nouvelles normes castratrices Euro4. Résultat, j’ai pu faire un poil plus de 230 bornes avec un plein ! C’est super correct !

En rendant le nouveau jouet d’Hamamatsu chez MMRide, j’étais un peu partagé. Cette moto sait tout faire, mais il lui manque ce petit peps en plus qui ferait la différence. C’est au final un 4 cylindres traditionnel mais on aimerait que le répondant moteur aille avec l’agilité dont la GSX-S 750 fait preuve. Après, il faut aussi être logique, c’est un 71/2 et si on en veut plus, la grande sœur existe au catalogue Suzuki.

Quoi qu’il en soit, cette moto aura la capacité de ravir beaucoup de monde par sa polyvalence et sa simplicité.
On regretterait presque qu’elle n’existe pas en 35 kW car c’est une moto sur laquelle on peut apprendre énormément. Mais peut-être bien qu’on ne regrettera pas ce point bien longtemps puisque Suzuki travaille actuellement à donner l’accès à la GSX-S 750 aux jeunes permis. Et pour un(e) motard(e) qui commence, cette moto sera parfaite !

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Son train avant
+
Son agilité
+
Ce put.. de bruit de la boîte à air
On a moins aimé :
-
Creux sous 6'000 tr/min

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Suzuki
Modèle :
GSX-S 750A et GSX-750ZA
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
4 cylindres en ligne, 4 temps, double ACT et 16 soupapes
Cylindrée :
749 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique, assistance au démarrage
Performances
Puissance max. :
114 ch à 10'500 tr/min
Couple max. :
81 Nm à 9'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne à joints toriques
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre périmétrique en acier
Suspension AV :
Fourche inversée 41mm réglable en précharge
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur réglable en précontrainte
Débattement AR :
135 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque 310mm étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque 240mm étrier 1 piston
Dimensions
Longueur :
2'125 mm
Empattement :
1'455 mm
Largeur :
785 mm
Hauteur de selle :
820 mm
Poids à sec :
187 kg
Poids total :
213 kg
Réservoir :
16 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Metallic Triton Blue / Glass Sparkle Black (GSX-S750A)
 
Rouge (GSX-S750A)
 
Noir (GSX-S750ZA)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 9'795.-
CHF 9'995.- GSX-S750ZA
En ligne :

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires