Essai publié le

Essai Harley-Davidson Street Rod - Dynamique et agile, c’est possible

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Stefano & Lionel
Imprimer cet article

Le monde Harley-Davidson vous fait de l’oeil? Vous cherchez une moto de cylindrée raisonnable ? Parfait, la marque de Milwaukee nous a convié à l’essai de la Street Rod, une occasion de s’imprégner de leur univers de moto à l’américaine et de vous raconter cette 750cm3.

Encore une Dark Custom

La gamme Dark Custom, ce sont 6 modèles prêts à être personnalisés. Ils ne sont pas nécessairement noirs, mais expriment plutôt le côté obscur de la marque. La Street Rod est la dernière à rejoindre cette famille. Sur celle-ci, ce qui saute aux yeux c’est l’échappement juste gigantesque. Dommage qu’il soit plutôt quelconque, mais il y a le reste de la moto qui relève honorablement le niveau.

Le moteur Revolution X trône en plein milieu, avec son admission d’air inspirée des Muscle Car à compresseur. Entièrement noir à l’exception du haut du V, la finition du coeur de la machine est plutôt soignée. Les câbles sont proprement posés, il n’y a pas non plus de durite qui dépasse bêtement. Le réservoir est assez plat au sommet mais très large entre les genoux, ce qui impacte la position. J’aborderai ce sujet plus loin.

Le grand guidon drag bar colle bien à l’esprit de la Street Rod : agilité, dynamisme et efficacité. Le rétroviseurs montés au bout offre une bonne visibilité tout en intégrant une rotule pour le rabattre en cas de choc fortuit, ceci sans déserrer de vis. Caché derrière le saute-vent de couleur assorti, l’instrument de bord se résume à un unique compteur analogique pour la vitesse avec un petit écran pour le régime moteur et le rapport engagé. Il ne manque qu’une jauge d’essence et tout ce que j’aime s’y retrouve.

Pour les jantes, Harley-Davidson a imaginé un beau dessin à 7 branches qui se divisent encore en deux. Ces jantes 17” en aluminium sont chaussées des derniers Michelin Scorcher précisément développés pour la Street Rod. Les feux arrières enfin, full LED, affichent un arc de cercle pour la position et les clignotants, ont un logo de la marque en leur centre, lequel est illuminé par l’arrière quand il est utilisé.

Revolution X est en marche

Pour propulser la Street Rod, Harley-Davidson a remis son moteur de 750cm3 sur la planche à dessin. En plus de le rendre conforme à la norme Euro4, il fallait le rendre plus efficient. Le premier changement a été la culasse plus haute pour permettre une course de soupapes plus importante permettant un débit lui aussi plus important. D’une part le double corps d’admission de 42mm gavé d’oxygène depuis la grosse prise d’air et d’autre part vers l’échappement redessiné. Lorsqu’on ferme les gaz au delà de 5’000tr/min et qu’on revient à nouveau à la limite d’ouverture des papillons, on a droit à quelques jolis retours bien agréables dans le silencieux. Malheureusement ma sympathie pour cet échappement s’arrête là, ses vocalises sont tout ce qu’il y a de plus conventionnel.

Ainsi, le bloc fournit 20% de puissance et 10% de couple supplémentaire. Avec 71 chevaux et 65 Nm, les performances sont en adéquation avec les 238 kg de la Street Rod. Même si les points de montage du moteur sont identiques, le châssis a subi de sérieux changement. L’angle de chasse est ramené à 27° (contre 35°) alors que le bras oscillant s’allonge pour réduire la différence d’empattement à 25 mm, par rapport à la Street 750.

La suspension a aussi subi une mise à jour pour recevoir une fourche inversée avec des tubes de 43mm et un double amortisseur, réglable en 5 positions de précharge, sur le bras oscillant. Celle-ci augmente son débattement de 30%, une grosse différence au service du confort et de la tenue de route ! Un équipement sérieux, correctement dimensionné pour la moto et modifiant surtout la garde au sol ainsi que l’angle maximum autorisé. En théorie, la Street Rod accepte de pencher 37.3° à gauche et 40.2° à droite, sa devancière s’arrêtait elle à 28.5° !

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
elle aime les virages
+
moteur volontaire jusqu’à 7500 tr/min
+
freinage sécurisant
On a moins aimé :
-
position improbable des jambes quand on est grand
-
manque de progressivité de la poignée de gaz
-
absence de jauge à essence

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Harley-Davidson
Modèle :
Street Rod
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
High Output Revolution X™ V-Twin
Cylindrée :
749 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection monocorps Mikuni, 42 mm
Performances
Puissance max. :
69 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
65 Nm à 4'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Chassis tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche télescopique inversée, Ø 43 mm
Course AV :
132 mm
Suspension AR :
Double amortisseur à cartouche séparée et réglable en pré-charge
Débattement AR :
117 mm
Pneu AV :
120/70 R17
Pneu AR :
160/60 R17
Freinage
ABS :
Oui
Frein AV :
Double disque flottants ø300mm, étriers 2 pistons
Frein AR :
Disque flottant ø300mm, étrier 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'130 mm
Empattement :
1'510 mm
Largeur :
870 mm
Hauteur de selle :
765 mm
Poids total :
238 kg
Coloris disponibles
Coloris :
Vivid Black
 
Charcoal Denim
 
Olive Gold
Catalogue
Prix de vente :
CHF 8'500.-
Charcoal Denim et Olive Gold: + CHF 300.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Roadtrip en Africa Twin - Day 7 - Vent, orage et grêle
Jeudi matin. Il est temps de se diriger vers le GP de Spielberg, en Autriche. Je dormirai dès ce soir à Graz, à une heure du circuit et pendant tout le week-end. J’ai toute la journée de libre avant mon rendez-vous entre 19 h et 20 h avec Hervé Gantner, mon consultant, à l’hôtel.
La Yamaha V-Max tire sa révérence - Lucky Motos propose une "Ultimate Edition" pour saluer son départ
Apparue dans le monde des Muscle Bike il y a de cela 33 ans avec son 1'200cc et ses 145cv, la Yamaha V-Max aura marqué un bon nombre de motards en mal de sensation forte, notamment à la recherche de l'accélération ultime.
Roadtrip en Africa Twin - Day 6 - Marathon Man...
C’est peut-être parce que je n’ai pas aimé la Hongrie, ou peut-être parce que j’aime trop la Slovaquie. Ou peut-être un peu des deux : aujourd’hui, j’ai fait 12h30 sur mon Africa Twin ! Mon record. J’en ai mangé du bitume, quel régal ! Et physiquement, franchement, je n’ai pas trop souffert.
Deux-roues sur les trottoirs à Genève - Le procureur général Olivier Jornot et Lisa Mazzone (Verts) attaquent Luc Barthassat
Genève est confontré depuis des années à un problème de taille : le stationnement des roues motorisées. Avec 55'000 motos et scooters tout confondu pour 8'500 places, il est aisé de comprendre ce qui cloche.
Roadtrip en Africa Twin - Day 5 - Buda - quelle - Pest !
Aujourd’hui, c’est parti pour rajouter la Hongrie à mon carnet de voyage. S’il y avait les cols en Autriche, l’autoroute en Allemagne, le GP moto en République Tchèque, les tremplins en Pologne et le bonheur en Slovaquie, pour moi en Hongrie c’est Buda-Pest (deux villes réunies en une seule).
Yamaha XSR700 et XSR900 - De nouveaux coloris pour 2018
La gamme de couleurs des modèles Sport Heritage de la firme aux 3 diapasons s'étoffe et proposera désormais deux coloris supplémentaires.

Recherche

Hot news !

Ducati V4 – Les présentations arrivent !
Ce n'est maintenant plus un secret, la Panigale 1299 tire sa révérence. On le sait également, sa remplaçante sera motorisée par un V4. Ducati lance un message relativement évasif quant à une éventuelle présentation sonore.
BMW S1000RR 2018 - De nouvelles photos en disent plus
Le constructeur à l’hélice veut clairement reprendre le leadership du marché des sportives comme cela avait été le cas lors de la sortie de la S1000RR, la nouvelle mouture de la sportive s’annonce « caliente ».
La BMW S1000RR profondément revue pour 2018
Celle qui a révolutionné le monde des supersports il y a maintenant 8 ans va recevoir quelques modifications pour 2018 afin de la moderniser face à la concurrence.
Ducati V4 – Claudio Domenicali se laisse aller à quelques confidences
Lors de la manche WSBK de Laguna Seca, Ducati a présenté sa 1299 Panigale Final Edition afin de clore le chapitre des V2 desmodromiques et d'ouvrir un nouveau chapitre avec des V4 pour les sportives de Bologne.
Ducati V4 – A nouveau surprise en plein roulage
On vous l'avait présentée il y a quelques jours, et voilà que le nouveau missile de chez Ducati à motorisation V4 a été surpris en plein roulage, on en sait désormais un peu plus sur celle qui sera certainement la reine du salon EICMA de Milan.
Essai BMW HP4 Race – Bienvenue dans le monde de la course
Il y a des essais comme ça, magiques, exaltants… Comment on les reconnaît ? De notre côté, on est surexcités, un poil tendus, et même on a le syndrome particulier du kikitoudur…

Liens Partenaires