Essai publié le

Essai Yamaha SCR 950 - La Bolt se mue en Scrambler [page 2]

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Henny Berno Stern et Jonathan Godin

Pages

Lutte pour l'anticonformisme

Avec une moto comme la SCR950, on cible une clientèle qui cherche à se démarquer. Ils recherchent une image que les autres ne proposent pas mais aussi une grande liberté. Ainsi, ce Scrambler accepte volontiers de s’aventurer hors des routes,  équipé de pneus mixtes, on est très sérieusement allé essayer ça !

L’asphalte tout juste quitté, il faut commencer par traverser une rivière. Une formalité, debout sur les cales pieds et le regard vers l’horizon l’obstacle est franchi en un rien de temps. Là, commence un bon tronçon mêlant graviers, cailloux plus gros et terre légèrement compactée. Alors que les jours précédents c'était la poussière qui rendait la conduite plus délicate, pour nous ce sont des pluies anglo-saxonnes qui se sont invitées.

Le guide a l’air plus qu’à l’aise, mes collègues bien moins. À la première opportunité je passe en seconde position pour suivre la trace slalomant entre les trous remplis d’eau et notre ouvreur. Pour une moto de 250 kg, je suis très surpris de me déplacer aussi facilement dans ces conditions. Sur un filet de gaz en 3ème, il y a déjà tout le couple nécessaire mais aussi le frein moteur.

La garde au sol n’est pas optimale, la SCR950 est dérivée d’un cruiser et non d’une enduro comme la XT500 de 1975. La suspension demande grâce à son tour, les 135 et 110 mm de course ne suffisent tout simplement pas. Cependant j’ai vraiment pris un plaisir fou à mettre de la boue partout durant la matinée. Je me sentais surtout en confiance de le faire depuis mon initiation au tout-terrain.

Sur la route

Pour aller faire le zouave dans la terre, je prendrais plutôt une WRF si vous me demandez, là n’est pas le sujet. Le reste de l’essai s’est déroulé sur route, en partie détrempée mais aussi pratiquement sèche. Les pneus Bridgestone ont alors pu montrer leur polyvalence. Sur le sec, ils atteignent une première limite dans les changements rapide de direction. Dans ce cas là ils commencent à chercher l’adhérence à la remise des gaz.

Sur le tracé sinueux, les cale-pieds ont fait les frais de leur position ne permettant pas une grande prise d’angle. Limés, poncés, voir même absents à la fin de la journée sur certaines motos… A essayer de tenir le rythme, j’ai plusieurs fois pesté contre ces mêmes cale-pieds qui m’ont semblé extrêment glissant. Plus tard, j’ai réalisé que le freinage était un peu léger en terme d’équipement. En effet j’avais fais la remarque sur le Bobber, un simple disque à l’avant fait petit bras. D’autant plus que l’anglaise est plus légère et ne peut pas accueillir de passager. Reste qu’hors des sentiers battus j’étais content de ne pas avoir un maître cylindre en mode freinage de trappeur.

Tout le long de l’essai, la sonorité caverneuse du V-twin nous accompagnait joyeusement. Inutile de chercher les hauts régime, le son s’étouffe aussi vite qu’il n’y a plus de couple. Même si la boîte n’a que 5 vitesses, l’allonge est suffisante pour un raccourci autoroutier. Au terme de l’itinéraire, aucune douleur à signaler : poignets à mi-hauteur, selle confortable, repose pied bien placés. Reste la prise au vent, bien qu’elle s’inscrive dans la norme de tout roadster.

Encore un Scrambler ?

C’est le mot qui revient le plus souvent à la sortie d’un modèle de nos jours. Parfois c’est un adjectif, parfois une déclinaison d’un modèle, voir carrément le nom du modèle. Avec les lettres SCR Yamaha ne peut pas nier s’en approcher, en pratique c’est même exactement ça : une moto de route adaptée pour offrir la plus grande polyvalence et dont le look s’inspire de ce qui se faisait dans les années soixantes.

Cette SCR950 a de nombreux atouts, comme le moteur V-twin gavé de couple, la position de conduite adaptée et son magnifique réservoir très bien fini. Ayant eu la chance d’essayer, elle se débrouille aussi bien sur des routes de terre malgré ses 250 kg. Son poids n’est d’ailleurs pas non plus un handicape sur la route, une fois lancée elle est assez agile. C’est pour la manoeuvrer à l’arrêt que le bas blesse.

Mais est-ce vraiment un défaut ? Non, un scrambler n’est jamais une moto parfaite, c’est plutôt celle qui aura su séduire son propriétaire pour devenir la base de son projet de personnalisation. Et pour ça, cette Yamaha a de l’avenir.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Très fun en tout chemin
+
Agile malgré son poids
+
Sonorité flatteuse
On a moins aimé :
-
Prise d’angle vite limitée
-
Repose pied glissants
-
Freinage presque sous dimensionné

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
SCR950
Année :
2017
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
4 temps, 4 soupapes, SACT, Bicylindre en V
Cylindrée :
942 cm3
Refroidissement :
à air
Alimentation :
Injection électronique
Performances
Puissance max. :
54.3 ch à 5'500 tr/min
Couple max. :
79.5 Nm à 3'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par courroie
Boîte :
5 rapports
Embrayage :
Multi disques à bain d'huile
Partie Cycle
Châssis :
Cadre double berceau tubulaire en acier
Suspension AV :
Fourche télescopique, Ø 41 mm
Course AV :
135 mm
Suspension AR :
Bras oscillant, double amortisseur
Débattement AR :
110 mm
Pneu AV :
100/90 R19
Pneu AR :
140/80 R17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Frein AR :
Simple disque à commande hydraulique, Ø 298 mm
Dimensions
Longueur :
2'255 mm
Empattement :
1'575 mm
Largeur :
895 mm
Hauteur de selle :
830 mm
Poids total :
252 kg
Réservoir :
13.2 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Racing Red
 
Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'890.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai de la Ducati X-Diavel S - Braquage à l'italienne...
« Oh pu..      ..tain !! » Citation de Lafouine, dans le tome 1 du cultissime Joe Bar Team, alors qu’il découvre la 1200 V-Max pour la première fois.
Suzuki GSX-S 1000 Akrapovic Project : Le garage MM Ride récidive !
Vous connaissez déjà probablement les réalisations du Garage MM Ride !
Dumont Concept – Concept Bike 100% brésilien primé à Daytona
Une moto avec des roues de 1m50 de diamètre et un moteur d’avion Rolls Royce. Dément ! Extravagant ! Hallucinant ! Et pourtant, elle roule !
KTM 790 Duke – Une version R dans les cartons
Voici une nouvelle qui devrait réjouir notre Gonzo qui vient de tester la KTM Duke 790. Les principaux points faibles de la petite sœur de « The Beast » devraient bientôt être corrigés et la Duke version « medium » devrait donc s’équiper de suspensions et de freins de haute qualité.
SAROLEA MANX7 - Une concurrente de 1er choix pour l’Energica EGO
Sarolea est une marque de moto belge qui a connu son heure de gloire entre 1900 et 1962.
Le moteur de la Honda Fireblade dans un châssis inédit
Surpris sur le net ces derniers jours, un prototype badge Honda fait fureur et pourrait annoncer une nouvelle gamme d'engins sportifs et racés chez le premier constructeur mondial.

Recherche

Hot news !

Yamaha Ténéré 700 World Raid épisode II - Stéphane Peterhansel à l'assaut des dunes du Maroc
L'épisode I du Yamaha Ténéré 700 World Raid nous avait laissé sur les pistes australiennes. L'épisode II met lui en scène une figure emblématique du Dakar pour Yamaha : Stéphane Peterhansel.
La KTM 390 Adventure surprise lors d'un roulage
L'arrivée du petit trail routier 390 Adventure avait déjà été annoncée par KTM, la voici maintenant en pleine phase de test.
La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.

Liens Partenaires