Essai publié le

Essai Yamaha T-Max, SX, DX - Rafale de maxi-scooters [page 2]

Texte de Patrick Schneuwly / Photo(s) de Alessio Barbanti, Jonathan Godin, Christof van der Walt

Pages

Immersion urbaine

Le terrain de prédilection incontesté du T-Max est la ville. Et avec ce qu’il a gagné en agilité, même les plus petites rues ne sont plus des obstacles. Avec ses rétroviseurs haut perchés, au dessus de ceux des voitures surtout, on remonte très facilement une file en rang serré. Alors qu’on imaginerait le contraire, les butées de directions sont très loin de chaque côté, permettant un demi-tour avec un rayons de braquage étonnamment court. Bon point aussi pour se garer.

Le travail d‘allègement saute aux yeux après quelques minutes de route. Au premier rond-point, petit coup de frein et je me jette dans l’anneau sans hésiter. La prise d’angle est immédiate et facile à doser. Je redresse le scooter et essore la poignée sur son mode Touring pour me diriger vers la bonne sortie. Le moteur met un certain temps à s’énerver, mais je suis déjà vite à la vitesse autorisée.

Les routes de la ville sont en plutôt bon état, pour juger des suspensions mais surtout de la maniabilité et du freinage on se dirige en périphérie, où de jolies montagnes nous attendent. Sur mon SX, je suis vite lassé par le vent qui me tape le sommet du casque. Passé 1m80, je dois baisser la tête pour me réfugier derrière le saute-vent. Les première route bosselées arrivent et le T-Max s’en sort bien, même à rythme soutenu il garde le cap et ménage son pilote. Ce comportement se confirmera plus tard à des vitesses supérieures quand on se tirera la bourre entre journalistes, un grand classique.

Mon avis est plus mitigé pour le freinage. Déjà les deux poignées n’ont pas le même ressenti, celle de gauche est plus direct que celle de droite qui ferait presque spongieuse. De plus, il n’y a pratiquement aucun mordant sur ces freins. Habitué à des galettes de 320 mm et des étriers monoblocs, il n’y a pas de miracle. Disons quand même que je n’ai jamais été pris de court au freinage, le système est suffisant et surtout endurant.

En terme de performance, avec le nouveau réglage de la transmission et le gain de poids, Yamaha nous indique gagner 8m sur un T-max 2016 au départ arrêté après avoir parcouru 200m. Puéril, mais très efficace au feu rouge. Même sur route sinueuse un T-Max bien piloté fera la misère à des motos, seulement le plaisir n’est de loin pas le même.

Maxi-scooter, maxi-connecté

Pour dissuader de voler les nouveaux modèle, Yamaha s’est associé avec Vodafone Automotive pour fournir une solution de géolocalisation du véhicule. Si malgré le verrouillage de béquille centrale et de direction votre scooter se déplaçait, vous seriez immédiatement averti. Profondément implanté dans l’électronique du véhicule, difficile d’imaginer retirer les composants. Seul des gens lourdement équipés et mal intentionnés pourraient imaginer s’emparer de votre T-Max, et encore.

Cette connectivité offre un peu plus que la sécurité contre le vol. Avec votre application My TMAX Connect vous pouvez suivre vos déplacements ou de ceux à qui vous prêter le véhicule, lui fixer des limites de vitesses ou géographique qui vous avertissent lorsqu’elles sont franchies. On peut aussi un tenir le journal d’entretien ainsi que sa consommation de carburant. Déjà répandu sur les voitures, ce système arrive sur les deux-roues.

Essentiel, compromis ou tout-équipé

Des 3 modèles proposé, la version de base conviendrait à 100% des clients T-Max, seulement les finitions SX et DX sont composées si intelligemment qu’on a vite fait de craquer pour un modèle mieux équipé ! Juste pour la couleur et le D-Mode j’opterais pour le SX. Seulement, le DX a le régulateur de vitesse et le grand pare-brise ajustable en hauteur sur pression d’un bouton. Une utilisation intensive pour un déplacement pendulaire le rendrait presque obligatoire. Qui plus est avec selle et poignées chauffantes, idéales pour l’hiver suisse.

L’avenir de ce millésime 2017 est tout tracé. La position de conduite confortable et détendue n’a pratiquement pas changé, l’agilité est améliorée alors que le poids et la consommation sont en baisse. Je regrette seulement que cette évolution soit un peu “facile”, en mettant un peu de FJR 1300 et un nouveau look à ce qui est maintenant connu comme “Le nouveau T-Max”.

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Qualité de finition
+
Agilité époustouflante
+
D-Mode vraiment différents
On a moins aimé :
-
Nouveauté pas transcendante
-
Smart Key perfectible

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
T-Max SX/DX
Année :
2017
Catégorie :
Scooter
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre en ligne incliné vers l'avant, quatre temps, double arbre à cames en tête, quatre soupapes
Cylindrée :
530 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection électronique avec D-Mode
Performances
Puissance max. :
48 ch à 6'750 tr/min
Couple max. :
53 Nm à 5'250 tr/min
Transmission
Boîte :
Automatique à courroie trapézoïdale
Partie Cycle
Suspension AV :
Fourche téléscopique inversée
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Bras oscillant
Débattement AR :
117 mm
Pneu AV :
120/70-15
Pneu AR :
160/60-15
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque, Ø 267 mm
Frein AR :
Simple disque, Ø 282 mm
Dimensions
Longueur :
2'200 mm
Empattement :
1'575 mm
Largeur :
765 mm
Hauteur de selle :
800 mm
Poids total :
213 kg
Réservoir :
15 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Midnight Black
 
Matt Silver (SX)
 
Phantom Blue (DX)
 
Liquid Darkness (SX/DX)
Catalogue
Prix de vente :
CHF 12'590.-
Prix de départ modèle ABS. SX: CHF 13'490.- DX: CHF 14'490.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Suzuki serait en train de travailler sur une GSX-R300
Les petites sportives ont le vent en poupe, notamment grâce au championnat Supersport 300 où les R3, Ninja 400 et autres RC 390 R se taillent la part du lion. Or, Suzuki entent apparemment revoir sa petite GSX-R.
Triumph Thruxton R "Martini Racing" by Hess Motorrad AG
Chez Hess Motorrad à Ostermundigen (BE), on sait magnifier les motos pourtant déjà très belles d'origine pour certaines. Nous pensons notamment à la Triumph Thruxton R.
Un chauffard trahi par sa vidéo postée il y a un an sur Facebook
Un motard allemand résidant à Zürich a été trahi pas sa vidéo postée il y a un an sur le groupe Swiss Race-Community sur Facebook le montrant rouler à près de 300km/h sur route ouverte.
MV Agusta de retour en Moto2 avec Forward Racing
Après bientôt 42 ans d'absence, MV Agusta fera son retour l'an prochain en Grand Prix, en collaboration avec l'équipe Forward Racing pour 4 saisons de Moto2.
Yamaha dépose un brevet pour une V-Max à trois roues
On se doute bien que la nouvelle Yamaha Nikken dont les réservations viennent d'ouvrir ne restera pas sans suite. Voici un premier indice avec le dépôt d'un brevet pour une V-Max dotée de trois roues.
Le système de réservation en ligne de la Yamaha NIKEN est désormais disponible
Le système de réservation en ligne de la NIKEN 2018 est désormais disponible

Recherche

Hot news !

La Yamaha T7 surprise lors d'un roulage à Milan
La très attendue Yamaha T7 vient d'être surprise lors d'un roulage dans les rues de Milan dans ce qui devrait être sa robe définitive preuve que sa présentation officielle devrait se faire à la fin de l'année.
Un châssis de S1000RR en impression 3D
Après la HP 4 Race et son châssis entièrement réalisé en carbone, le constructeur à l'hélice démontre encore aujourd'hui son savoir-faire et sa technologie avec ce châssis de S1000RR réalisé en impression 3D.
Essai Husqvarna Vitpilen 701 – Une vraie surprise
De retour sur les routes, Husqvarna explore de nouveaux horizons et propose, avec sa Vitpilen 701, un modèle ébouriffant, abouti et vraiment très très fun à rouler. On a testé la bête à Barcelone et on a aimé.
Essai Ducati Panigale V4 S - Nouvelle ère, nouvelle reine
Après 30 ans de bons et loyaux services, le bicylindre à 90° des Superbike Ducati est remplacé par un V4 ultra-technologique et sensationnel. La marque italienne prend un virage à... 90° dans son histoire avec sa Panigale V4.
KTM 690 Enduro et SMC R – Elles reviennent !
On les aimait mais la norme Euro4 les a bannies. Rassurez-vous, les Katoches 690 Enduro et SMC R reviennent ! Merci à MCN pour ces clichés.
Honda RVF 1000 V4 – Young Machine est certain qu'une sportive V4 arrivera
Nos confrères japonais de Young Machine sont certains qu'elle finira par arriver, mais de qui parle-t-on ? De la Honda sportive dotée d'un V4 qui doit prendre la suite des mythiques RC30 et RC45.

Liens Partenaires