Essai publié le

Essai Yamaha YXZ1000R - Du fun et des performances [page 2]

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Flavio Venturini

Pages

Prenons le volant !

Eh oui, pour une fois, ce n'est pas un guidon. On ouvre la petite porte latérale et on s'installe confortablement. Le temps de régler le siège, la hauteur du volant et de s'acclimater aux emplacements du levier de changement de vitesses, des trois pédales (embrayage, freins et gaz), du frein à main... Enfin, s'acclimater est un grand mot, puisqu'une fois casé dans le siège enveloppant, tout tombe sous la main intuitivement. Il ne reste qu'à démarrer la bête.

Au ralenti, point de fracas, le YXZ1000R se montre discret. Et c'est à un bruit de moteur atypique auquel il faut vous attendre ; du moins, pour nous qui venons du deux-roues, ce n'est pas une ambiance sonore habituelle.

Alors que la boîte est en neutre, on débraye, passe le premier rapport et relâche l'embrayage tout en donnant généreusement des gaz. Il est difficile de procéder à un départ tout en douceur tant le point de friction est court. Peu importe, les manoeuvres à basse vitesse, ce n'est pas ce qu'on lui demande.

A ce stade de notre récis, il est judicieux de préciser que nous avons pu tester le YXZ1000R dans des conditions optimales, soit dans le cadre de l'événement annuel organisé par le Jurassic Quad Club, à Bure, sur la place d'armes. Des étendues de terre et de rocaille, des terrains accidentés, des ornières, ... il y a de quoi se faire plaisir avec un tel engin. Un parcours de vitesse a été prévu, circuit sur lequel se défoulaient de nombreux quadeurs. La YXZ1000R faisait parfois figure de camion parmi les quads et dans certains virages serrés.

Le premier rapport engagé, on peut s'élancer allègrement sur le parcours de vitesse. Pied au fond, le YXZ1000R part en trombe. Les montées en régime sont vives et explosives, mais surtout, au-delà de 6'000tr/min, les accélérations sont grisantes. La boîte siffle au fur et à mesure que le trois-cylindres prend les tours. Et dès que le shift-light flashe, on passe le rapport supérieur d'une brève mais franche impulsion sur le levier de vitesses. La motricité est excellente, même en deux roues motrices ; la largeur des gommes à crampons à l'arrière n'y est sans doute pas pour rien.

A moyenne et haute vitesse, soit entre 50 et 120km/h, la tenue de cap est excellente. Le YXZ1000R est d'une stabilité déconcertante. Et ce qui surprend, c'est l'excellent confort offert par les suspensions. Le terrain est parsemé de trous et d'irrégularités, les suspensions absorbent les chocs sans broncher et le véhicule garde son assiette. La direction combine retour d'informations, précision et confort. En effet, la précision est essentiel au pilotage de ce véhicule, de même que les remontées d'informations. Quant au confort, on ne ressent aucune violence dans la direction lorsque l'une des roues directrices heurtent une aspérité. Quand bien même il faut éviter de garder les pouces à l'intérieur du volant si toutefois il devait y avoir un retour de direction violent, cela m'avait valu il y a quelques mois une élongation du ligament du pouce (ndlr : pouce du skieur)...

Tellement bien calé dans le siège et bénéficiant de l'excellent amortissement du YXZ1000R, on ne se rend pas compte des vitesses atteintes. De brefs coups d'oeil au tachymètre indiquent souvent des vitesses au-delà de 100km/h. Les autres quads, même les puissants Yamaha YFM 700 Raptor et autres Can-Am Renegade 1000, sont laissés sur place à la moindre ligne droite.

Après chaque ligne droite pointe un virage... Il est donc nécessaire de planter sur les freins et rétrograder. A cet exercice, on se prendrait volontiers pour un pilote de rallye. Un freinage justement dosé, accompagné de rétrogradages successifs, permet de placer le véhicule en virage, tout en glisse de l'arrière. Eh oui, lors de gros freinage, au passage du deuxième rapport, le frein-moteur est tel qu'il est possible de faire dériver progressivement l'arrière sans même devoir tirer comme un sourd sur le frein à main.

Une fois placé en virage, il faut prêter attention à l'inertie de l'engin et ne pas tenter les lois de la physique. Yamaha a beau se targuer d'avoir centré et abaissé les masses, un SSV, quel qu'il soit, reste sujet à retournement. Il est possible de passer vite, très vite... mais il ne faut pas qu'une ornière, même petite, vienne perturber l'équilibre, pourtant semblant inébranlable. La stabilité met le pilote novice largement en confiance et tend à pousser l'engin dans ses derniers retranchements... et à ce moment, une fois la limite atteinte, point de salut !

Dès le point de corde atteint, on ouvre plein gaz. Naturellement, si seules les roues arrière tractent, le véhicule gratifie d'un sous-virage qui donne la banane ; mais la motricité est telle que le sous-virage reste contenu et maîtrisable. En quatre roues motrices, le YXZ1000R repart comme une balle à l'attaque de la ligne droite qui se profile.

Et des sauts ? On en a faits et on a aimé. Cependant, on a remarqué que l'avant avait tendance à piquer du nez facilement. Durant notre essai, il ne nous a pas été possible de vérifier si un poids excessif sur l'avant ou trop de rebond sur les suspensions arrière en était la cause...

Pages de l'article :

Pages

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Gros joujou hyper fun
+
Moteur puissant (capacité à prendre les tours)
+
Boîte de vitesses séquentielle
+
Look
+
Efficacité (motricité, puissance, précision de pilotage)
+
Stabilité (mais...)
On a moins aimé :
-
Où l'utiliser en Suisse ?

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Yamaha
Modèle :
YXZ1000R
Année :
2016
Catégorie :
Quad
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Trois cylindres, quatre temps, double arbre à cames en tête, quatre soupapes
Cylindrée :
998 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Triple Mikuni 41 mm
Performances
Puissance max. :
125 ch à 10'500 tr/min
Transmission
Finale :
Par cardan
Boîte :
Prise constante, 5 rapports
Partie Cycle
Suspension AV :
Indépendante à double triangle avec barre anti-devers
Course AV :
412 mm
Suspension AR :
Indépendante à double triangle avec barre anti-devers
Débattement AR :
432 mm
Pneu AV :
27/9 R14
Pneu AR :
27/11 R14
Freinage
ABS :
Non
Freinage combiné :
Oui
Frein AV :
Double disque à commande hydraulique
Frein AR :
Double disque à commande hydraulique, frein de parking sur l'arbre de transmission
Dimensions
Longueur :
3'121 mm
Empattement :
2'300 mm
Largeur :
1'626 mm
Poids total :
699 kg
Réservoir :
34 litres
Catalogue
Prix de vente :
CHF 24'990.-
Homologation : + CHF 3'000.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Essai Benelli TRK 502 - Tribulations d'une Italienne de Chine
Mine de rien, la production chinoise de développe sur nos routes. La preuve avec Benelli, ressuscitée grâce à l'investissement asiatique, qui nous a mis dans les pattes le petit trail TRK 502. Une machine simple et robuste, pas parfaite mais plus que capable.
Kawasaki Open House 2018 - Découvrez les nouveautés Kawasaki les 24 et 25 novembre !
Le traditionnel Kawasaki Open House se déroulera le week-end du 24 et 25 novembre à Härkingen (SO).
MRS Oficina Kawasaki Z900RS - Le coup de maître !
Vous trouviez la néo-rétro Kawasaki Z900 RS un peu fade ? Le préparateur MRS Oficina dévoile une mouture à faire tourner les têtes !
Paton S1R – L'artisan italien fête ses soixante ans
L'artisan italien Paton fête ses soixante ans en lançant la S1R qui est également un hommage à la victoire de Michael Dunlop à son guidon au TT.
Bennetts vous invite à faire le tour de la Norton V4 RR
Le spécialiste de l'assurance anglais de l'assurance Bennetts vient de publier sur son FB une vidéo mettant en scène une véritable pièce d'orfèvrerie : la Norton V4 RR.
Essai Ducati Scrambler 1100 sport - La vintage tout terrain à l’italienne
Ducati soigne les détails et la finition de ses motos n’est plus à discuter. Se trouver au guidon de la Ducati Scrambler 1100 Sport n’était pas forcément mon premier choix pour un essai mais... qu’en est-il après deux semaines à son guidon ?

Recherche

Hot news !

Yamaha R3 bLU cRU Cup / Switzerland - Découvrir la course en "all inclusive"
Amener de jeunes pilotes dans le championnat suisse, grâce à une formule "tout compris" accessible. C'est le pari du groupe Hostettler / Yamaha Suisse avec la R3 bLU cRU Cup / Switzerland. Une formule d'accès à la compétition qui donne faim!
La BMW S1000RR 2019 surprise lors d’un roulage en Espagne
On y est, la saison des photos volées est ouvertes !! Cette fois c’est la BMW S1000RR 2019 dont nous vous parlions pas plus tard qu’hier qui a été surprise lors de tests de roulage en Espagne.
Intermot 2018 - Triumph Street Scrambler 2019 - En route pour l’Aventure
Aujourd’hui, pour la plupart ce n’est plus le cheval ultime ni la dernière technologie embarquée qui excite notre cervelet de motard, mais bien l’Aventure avec un grand A. Triumph l’a très bien compris avec ce modèle Street Scrambler 900 2019 prêt à vous emmener au bout du monde.
Ténéré 700 – Le teasing continue en Argentine avec cette fois Adrien Van Beveren
Après Rodney Faggotter et Stéphane Peterhansel, c'est cette fois au pilote français Adrien Van Beveren, pilote du Yamaha Official Rally Team de prendre le guidon de la future Ténéré 700.
Essai Dunlop Sportsmart TT - Compromis radical
Pour combler son offre su rue créneau des pneus sportif, Dunlop a pris tout le meilleur de son D213 GP Pro pour le placer dans un pneu vraiment polyvalent.
Des nouvelles sportives chez BMW en 2019 - S1000RR, S675RR et G310RR ?
Il semblerait que pas moins de 9 nouveaux modèles soient au programme chez BMW pour 2019.

Liens Partenaires